Une étude phare démontre une réduction de 40 % du taux d'événements cardiovasculaires et d'AVC



    Arrêt prématuré de l'étude en raison de la supériorité des résultats
    observés

    DORVAL, QC, le 30 avril /CNW/ - Selon les derniers résultats de l'étude
indépendante Jikei Heart, publiés cette semaine dans la revue The Lancet(1),
l'ajout de l'antihypertenseur (PR)Diovan(*) (valsartan) au traitement classique
se traduit par une baisse considérable du taux d'événements cardiovasculaires
(39 %) et d'AVC (40 %). Les bienfaits supérieurs observés dans le groupe
traité par Diovan ont conduit à l'arrêt prématuré de l'étude, à laquelle ont
pris part plus de 3 000 patients.
    L'étude Jikei Heart est la première étude contrôlée à évaluer les
bienfaits cardiovasculaires de l'ajout de Diovan, un antagoniste des
récepteurs de l'angiotensine (ARA), au traitement classique, comparativement
au traitement classique employé seul dans une importante population de
patients japonais souffrant d'hypertension, de coronaropathie et (ou)
d'insuffisance cardiaque. Les événements clés pris en compte dans le critère
d'évaluation principal comprenaient la crise cardiaque, l'AVC et
l'hospitalisation pour cause d'insuffisance cardiaque ou d'angor.
    En plus de son effet sur les événements cardiovasculaires et l'AVC,
Diovan a entraîné une baisse de 65 % des hospitalisations pour cause d'angor
(douleur récurrente aigue dans la poitrine) et de 46 % des hospitalisations
pour cause d'insuffisance cardiaque (trouble évolutif caractérisé par une
accumulation liquidienne et un affaiblissement du coeur), comparativement à
l'autre groupe de traitement(1). Selon les investigateurs, ces bienfaits ne
peuvent être expliqués seulement par une différence de tension artérielle(1).
Il y a eu peu d'effets indésirables (taux global de 2,5 %), sans différence
significative dans la tolérabilité entre les groupes de traitement.
    "Les résultats de l'étude Jikei Heart communiquent un message clinique
important à tous les médecins canadiens qui tentent de traiter les patients et
de les protéger contre les complications invalidantes des maladies
cardiovasculaires, comme l'AVC", a indiqué le Dr Denis-Carl Phaneuf,
cardiologue, Centre hospitalier de l'Université de Montréal. "L'étude Jikei
démontre que l'atteinte des valeurs tensionnelles cibles est importante, mais
que la façon d'y parvenir et l'agent retenu sont tout aussi importants pour la
protection cardiovasculaire à long terme."

    L'étude Jikei Heart plus en détail

    L'étude Jikei Heart(1) était une étude clinique multicentrique,
contrôlée, menée à l'initiative des investigateurs selon la méthodologie PROBE
(étude prospective, randomisée, ouverte, dans laquelle la mesure du critère
d'évaluation principal est réalisée à l'insu). Elle a été menée par la faculté
de médecine de l'Université Jikei de Tokyo auprès de 3 081 Japonais
hypertendus âgés de 20 à 79 ans atteints d'une cardiopathie ischémique ou
d'une insuffisance cardiaque congestive. Les patients étaient répartis
aléatoirement pour recevoir un des deux traitements suivants : Diovan, un
antagoniste des récepteurs de l'angiotensine (ARA), ou un médicament autre
qu'un ARA (traitement antihypertenseur classique excluant d'autres ARA).
    Aucune différence significative n'existait entre les groupes de
traitement au niveau de la tension artérielle et de la fréquence cardiaque.
    Les événements clés pris en compte dans le principal critère d'évaluation
combiné de la mortalité et de la morbidité cardiovasculaire (qui a montré une
réduction globale de 39 % des événements) étaient les suivants : nouveau cas
ou récidive d'AVC ou d'accident ischémique transitoire (mini-AVC),
hospitalisation pour cause d'insuffisance cardiaque congestive, ou angor,
crise cardiaque, anévrisme disséquant de l'aorte, occlusion artérielle au
niveau des membres inférieurs (blocages dans les artères de la partie
inférieure du corps), doublement de la créatinine sérique (une mesure de la
fonction rénale) ou passage à la dialyse.
    L'étude a été conçue et menée par un comité d'orientation dirigé par les
investigateurs représentant le comité de direction de l'Université Jikei et
les hôpitaux participant à l'étude. L'étude a été financée par la faculté de
médecine de l'Université Jikei de Tokyo et par une subvention sans
restrictions de Novartis. Novartis n'a joué aucune part dans la méthodologie
de l'étude, la cueillette et l'interprétation des données et la rédaction du
rapport.
    Les traitements classiques dans les deux groupes comprenaient des
médicaments tels que les inhibiteurs calciques, les IECA, les bêta-bloquants,
les statines et (ou) les diurétiques.

    Les maladies cardiovasculaires et l'AVC au Canada

    Les maladies cardiovasculaires causent plus de décès que n'importe quelle
autre maladie au Canada. En 2002 (dernière année pour laquelle on dispose de
statistiques canadiennes), les maladies cardiovasculaires ont été la cause
d'environ 75 000 décès dans ce pays : 54 % de tous les décès d'origine
cardiovasculaire sont imputables à la coronaropathie; 21 %, aux AVC et 16 %, à
d'autres formes de maladie cardiaque comme les problèmes survenant dans le
système électrique du coeur, les infections virales du coeur et les maladies
du muscle cardiaque, les 9 % restant étant imputables à des problèmes
vasculaires comme l'hypertension artérielle et le durcissement des artères(2).
    L'AVC est la quatrième cause de décès la plus fréquente au Canada. Entre
40 000 et 50 000 Canadiens subissent un AVC chaque année et environ 16 000
d'entre eux y succombent. Plus de 40 % des personnes victimes d'un AVC
souffrent d'une invalidité modérée ou grave, alors que 10 % sont à ce point
gravement touchées qu'elles requièrent des soins de longue durée(3).

    Diovan

    Approuvé au Canada en 1997, Diovan (valsartan) est un antagoniste des
récepteurs de l'angiotensine II (ARA) hautement sélectif qui exerce un effet
antagoniste spécifique sur le récepteur AT1. Au Canada, il est indiqué dans le
traitement de l'hypertension essentielle légère ou modérée ainsi que dans la
réduction de la mortalité d'origine cardiovasculaire chez les patients
présentant des signes et symptômes de dysfonctionnement ventriculaire gauche
conjointement à un infarctus aigu du myocarde lorsque l'emploi d'un inhibiteur
de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IECA) ne convient pas. Diovan
peut être administré seul ou en association avec des diurétiques thiazidiques,
notamment sous la forme d'une association à doses fixes appelée Diovan-HCT.
    Novartis se concentre sur l'amélioration des soins apportés aux patients
hypertendus et aux insuffisants cardiaques par l'intermédiaire de recherches
menées à l'échelle mondiale et d'initiatives sans précédent dans le domaine de
la santé publique. Le programme d'études cliniques sur Diovan est, avec
quelque 50 000 patients, l'un des plus vastes programmes de recherche sur les
maladies cardiovasculaires. Les études sur Diovan aujourd'hui terminées sont
Val-HeFT (patients atteints d'une insuffisance cardiaque), VALUE (populations
de patients à risque élevé) et VALIANT (patients ayant subi une crise
cardiaque). Les études en cours comprennent NAVIGATOR, qui est menée auprès de
patients atteints de prédiabète exposés à un risque élevé de maladie
cardiovasculaire.

    Déclaration juridique

    Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs qui peuvent être
identifiés par l'emploi de termes comme "peut offrir" ou d'autres expressions
semblables, ou par des discussions explicites ou implicites concernant de
nouvelles indications pour Diovan ou Diovan-HCT ou les ventes potentielles de
ces produits. De tels énoncés prospectifs sont assujettis à des risques connus
et inconnus, à des incertitudes et à d'autres facteurs, de sorte que les
résultats réels obtenus avec Diovan ou Diovan-HCT peuvent différer
sensiblement des résultats, performances et réalisations anticipés,
explicitement ou implicitement, dans lesdits énoncés. Nous ne pouvons garantir
que Diovan ou Diovan-HCT sera approuvé pour d'autres indications sur quelque
marché que ce soit. Nous ne pouvons pas non plus fournir de garantie quant au
potentiel de vente de Diovan ou de Diovan-HCT. Plus précisément, les attentes
de la direction relativement à ces produits pourraient subir l'influence de
différents facteurs, notamment : la concurrence générale, les pressions
exercées par le gouvernement, l'industrie et le public en général relativement
à l'établissement des prix, des résultats inattendus d'études cliniques, y
compris une nouvelle analyse des données cliniques existantes, des nouvelles
données cliniques ou la réglementation gouvernementale dans son ensemble,
l'aptitude de la société à obtenir et à conserver un brevet ou tout autre
protection de propriété intellectuelle et d'autres risques et facteurs décrits
dans le formulaire 20-F que Novartis SA a déposé auprès de la US Securities
and Exchange Commission. Si un ou plusieurs de ces risques ou incertitudes
devaient se concrétiser, ou si certaines des hypothèses sous-jacentes devaient
se révéler fausses, les résultats réels pourraient différer matériellement de
ceux anticipés, attendus, estimés ou prévus. Novartis fournit les
renseignements dans ce communiqué en date d'aujourd'hui et ne s'engage
aucunement à diffuser une mise à jour des énoncés prospectifs décrits aux
présentes par suite de renseignements nouveaux, d'événements à venir ou
autrement.

    A propos de Novartis Canada

    Novartis Pharma Canada inc., un chef de file dans le domaine de la santé,
s'emploie à la recherche, à la mise au point et à la commercialisation de
produits novateurs dans le but d'améliorer le bien-être de tous les Canadiens.
Novartis Pharma Canada inc. mène des centaines d'essais cliniques partout au
pays, pour trouver de nouveaux traitements contre les maladies
cardiovasculaires et ophtalmologiques, le diabète et le cancer ainsi que pour
la transplantation d'organes. En 2006, l'entreprise a investi plus de
69 millions de dollars en recherche et développement. Novartis Pharma Canada
inc., dont le siège social est situé à Dorval, au Québec, compte environ 850
employés au Canada. Outre Novartis Pharma Canada inc., le groupe Novartis au
Canada comprend Novartis Santé animale Canada inc., Novartis Santé familiale
Canada inc., (incluant Novartis Nutrition Corporation), CIBA Vision Canada
inc. et Sandoz Canada inc. Pour de plus amples renseignements sur Novartis
Canada, veuillez consulter notre site sur http://www.novartis.ca.

    A propos de Novartis

    Novartis SA (NYSE : NVS) est un leader mondial dans le domaine des
médicaments visant à protéger la santé, à guérir les maladies et à améliorer
le bien-être. Notre but est de découvrir, mettre au point et réussir à
commercialiser des produits novateurs pour traiter les patients, alléger la
souffrance et améliorer la qualité de vie. Nous consolidons notre gamme de
médicaments, qui est axée sur des plates-formes de croissance stratégique dans
le domaine des produits pharmaceutiques novateurs, des génériques de haute
qualité à faible coût, des vaccins humains et des grandes marques en vente
libre. Novartis est la seule compagnie ayant atteint des positions de
leadership dans ces secteurs. En 2006, le Groupe Novartis a réalisé un chiffre
d'affaires global de 37 milliards de dollars américains et un résultat net de
7,2 milliards de dollars américains. Près de 5,4 milliards de dollars
américains ont été investis en recherche et développement. Le groupe Novartis,
dont le siège social se situe à Bâle, en Suisse, emploie environ 101 000
personnes et exploite des installations dans plus de 140 pays. Pour en savoir
plus, visitez http://www.novartis.com.

    (*)Diovan est une marque déposée.

    
    Références

    1. Mochizuki S, Dahlvf B, Shimizu M et al,.Japanese population with
       hypertension and other cardiovascular disease (Etude JIKEI Heart) :
       une étude prospective, randomisée, ouverte, dans laquelle la mesure du
       critère d'évaluation morbidité-mortalité principal est réalisée à
       l'insu. The Lancet 2007; 369:1431-1439.
    2. Statistique Canada, Causes de décès 2002, publié en 2004.
    3. Fondation des maladies du coeur du Canada - Statistiques sur les
AVC.
       http://ww2.heartandstroke.ca/Page.asp?PageID=33&ArticleID
       =1078&Src=news&From=SubCategory.
       Trouvé le 27 avril, 2007
    





Renseignements :

Renseignements: Personnes-ressources Médias: Pour obtenir de plus amples
renseignements au sujet du présent communiqué de presse ou pour fixer une
entrevue avec un médecin, veuillez communiquer avec: Lydia Saint-Germain, Cohn
& Wolfe/Montréal, Tél.: (514) 845-2257, poste 223,
lstgermain@mtl.cohnwolfe.com; Alanna Fox, Cohn & Wolfe, Tél.: (416) 924-5700,
poste 4078, alanna_fox@ca.cohnwolfe.com; Sabrina Tremblay, Novartis Pharma
Canada inc., Tél.: (514) 633-7880, poste 2254, Cell.: (514) 880-9766,
sabrina.tremblay@novartis.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.