Une étude économique novatrice fait ressortir le besoin pour le gouvernement fédéral d'investir dans les transports en commun



    
    Le secteur du transport en commun exhorte les chefs des partis à
    s'engager à financer davantage les transports lors de la campagne
    électorale
    

    OTTAWA, le 16 sept. /CNW/ - Aujourd'hui, des chefs de file dans le
secteur du transport en commun d'un bout à l'autre du Canada ont exhorté les
chefs des partis fédéraux à s'engager à accroître le financement du transport
en commun lors de la campagne électorale en cours.
    Cette invitation à passer à l'action repose sur la diffusion d'une étude
économique novatrice qui analyse l'offre et la demande optimales de services
de transport urbain au Canada. "Cette étude économique fait ressortir la
nécessité d'investir davantage dans les transports en commun", a déclaré
Michael Roschlau, président-directeur général de l'ACTU. "L'étude révèle que,
de toute évidence, le Canada n'investit pas assez dans le transport urbain."
    Cette étude, menée par HDR Decision Economics Inc. , a permis de dégager
plusieurs importantes conclusions :

    
    -   Le niveau d'offre optimale de services de transport en 2006, sur les
        plans économique et social, aurait nécessité quelque 1,7 milliard de
        véhicules-kilomètres ou 74 pour cent plus de service que celui qui a
        été en fait offert.

    -   En 2006, il aurait fallu engager des dépenses d'investissement de
        78,1 milliards de dollars pour que l'offre de services de transport
        satisfasse aux conditions d'offre optimales cette année-là.

    -   Selon les résultats de l'analyse, il est clair que le Canada
        n'investit pas suffisamment dans le transport urbain.

    -   En assurant un niveau d'offre optimale, il en résulterait plusieurs
        avantages d'ordre économique et social - plus des deux tiers de ces
        avantages constituent la valeur économique de la réduction de la
        congestion routière.
    

    La diffusion de l'étude économique suit de près les données sur l'opinion
publique qui démontrent une importante augmentation du soutien du public à
l'égard du transport en commun dans la foulée de la hausse du prix de
l'essence.
    Les conclusions du sondage d'opinion, mené par The Strategic Counsel, ont
été dévoilées il y a deux semaines par la Fédération canadienne des
municipalités (FCM) et l'Association canadienne du transport urbain (ACTU).
Selon les grandes conclusions de cette enquête nationale menée auprès des
Canadiens dans les régions urbaines, 40 pour cent des répondants sont d'avis
que l'accroissement du prix de l'essence les a amenés ou les amènera à
envisager d'utiliser les transports en commun. Les résultats de l'enquête
laissent entendre que l'achalandage pourrait tripler en raison du prix élevé
de l'essence.
    "Les sociétés de transport en commun se réjouissent de l'augmentation du
nombre d'usagers, mais, en l'absence de financement supplémentaire, elles ne
pourront répondre à la hausse de la demande, du fait que bon nombre d'entre
elles fonctionnent déjà à pleine capacité ou plus aux heures de pointe",
d'affirmer Steve New, président du comité exécutif de l'ACTU. "Même dans le
cas des petits réseaux dotés d'un excédent de capacité, il existe des besoins
en matière de renouvellement et de remplacement des infrastructures qui
résultent du manque de financement du secteur au cours des vingt dernières
années."
    Pour donner suite à la hausse de l'achalandage associée au prix élevé de
l'essence, les réseaux ont besoin d'investir grandement dans des services
additionnels. La FCM et l'ACTU affirment que le gouvernement fédéral doit
consacrer davantage de fonds à ces réseaux. Au cours des cinq prochaines
années, l'ACTU prévoit que les réseaux canadiens du transport en commun auront
besoin de 40 milliards de dollars pour satisfaire à la demande et étendre les
services de transport en commun.
    M. Roschlau termine en disant que "le fait que cet important segment de
consommateurs soit disposé à passer au transport en commun en raison de
l'augmentation du prix de l'essence signifie que l'enjeu évident auquel les
dirigeants fédéraux sont aujourd'hui confrontés est la question de savoir de
quelle façon il faut investir pour satisfaire à la demande du public."

    L'ACTU est l'association nationale qui représente les réseaux de
transport en commun, les fournisseurs de l'industrie, les organismes
gouvernementaux, les particuliers et les organisations connexes au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Maureen Shuell, directrice des Communications, ACTU,
(416) 898-5600 (cell.), (416) 365-9800, poste 105 (bureau), www.cutaactu.ca

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.