UNE ÉTUDE DE LA HSBC MONTRE QUE LES CANADIENS N'EXPLOITENT PAS LES AVANTAGES QUE PROCURE UNE BONNE PLANIFICATION DE LA RETRAITE

VANCOUVER, le 30 mai 2011 /CNW/ - Une étude menée à l'échelle internationale par la HSBC a montré aujourd'hui que ceux qui ont établi un plan financier profitent des avantages indéniables que procure une bonne planification, notamment d'avantages financiers tangibles. Pourtant, 65 % des répondants canadiens ont indiqué qu'ils n'ont établi aucun plan financier pour leur avenir.

La sixième édition de l'étude L'avenir de la retraite intitulée Les atouts de la planification fait ressortir les points suivants :

  • Parmi les répondants canadiens, 65 % ont indiqué qu'ils n'ont établi aucun plan financier pour leur avenir, contre 50 % des répondants dans le monde.
  • En moyenne, les répondants canadiens qui ont un plan ont amassé presque deux fois et demie plus d'avoirs de retraite (245 %) que ceux qui n'en ont pas.
  • Parmi les Canadiens qui s'inquiètent sur la façon dont ils s'en sortiront financièrement à la retraite, 63 % disent que c'est principalement parce qu'ils n'épargnent pas assez. Seuls 49 % des répondants dans le monde partagent cette préoccupation.
  • Le fait de ne pas avoir assez d'argent est considéré comme un obstacle majeur à l'établissement d'un plan selon 73 % des répondants qui n'ont pas établi de plan.

Les avantages d'une bonne planification
La sixième édition de l'étude L'avenir de la retraite fait ressortir à l'échelle mondiale un constat primordial : ceux qui planifient financièrement leur avenir en récoltent des avantages financiers importants.

Les répondants qui ont un plan détiennent une gamme beaucoup plus diversifiée d'actifs financiers, que ce soit pour la retraite ou pour d'autres fins, que les répondants qui n'ont pas de plan, et la valeur qu'ils ont accumulée dans leurs actifs est beaucoup plus élevée. Ils jouissent aussi d'avantages intangibles, comme une perception beaucoup plus positive de l'avenir et moins d'inquiétude sur la façon dont ils s'en sortiront financièrement à la retraite.

L'avantage des conseils
Outre les avantages que procure la planification, les résultats de l'étude font aussi ressortir l'atout supplémentaire dont bénéficient les répondants qui obtiennent des conseils financiers professionnels. En règle générale, ils déclarent un montant d'avoirs plus élevé que ceux qui n'obtiennent pas de conseils.

Les répondants dans le monde qui ont établi un plan et obtiennent des conseils financiers ont le meilleur des deux mondes : leurs actifs financiers sont plus diversifiés et présentent une valeur plus élevée. Ils ont amassé presque deux fois et demie plus d'avoirs de retraite (245 %) que la moyenne canadienne et près de neuf fois plus d'autres actifs financiers (864 %) que ceux qui n'ont pris aucune mesure pour planifier leur retraite.

Malgré ces avantages, c'est au Canada que l'on trouve l'un des plus faibles pourcentages de répondants qui disent avoir établi un plan financier pour leur avenir. Avec 35 % des répondants qui disent qu'ils ont mis en place une stratégie, le Canada arrive à la 14place des dix-sept pays sondés, derrière la Malaisie (84 %), la Chine (76 %), l'Inde (76 %) et Taïwan (60 %). Les seuls pays à faire moins bien que le Canada sont la France (30 %), le Mexique (25 %) et l'Argentine (25 %).

Tendances à surveiller
Le Canada a eu tendance à faire mauvaise figure pour ce qui est du degré de préparation financière, mais il convient de souligner que les Canadiens ne sont pas les seuls. On constate des insuffisances importantes dans le degré de préparation à la retraite à l'échelle mondiale; dans l'ensemble, 41 % des répondants estiment qu'ils y sont mal préparés et les deux tiers craignent de ne pas pouvoir s'en sortir financièrement à la retraite.

L'apparition d'un écart important dans les perceptions à l'égard de la retraite entre l'Orient et l'Occident est un autre constat qui ressort clairement de l'étude. Les facteurs qui suscitent un état d'esprit positif semblent être étroitement liés à une conjoncture économique favorable et à une richesse croissante dans les marchés émergents où, même durant la crise financière et la dernière récession mondiale, la croissance du PIB a été soutenue, ce qui a stimulé l'augmentation des revenus des ménages et accru la capacité à adopter des habitudes d'épargne rigoureuses.

Une image encourageante se fait jour également chez les jeunes répondants dans le monde : un nombre relativement élevé d'entre eux commence à faire de la planification financière plus tôt que les générations précédentes, surtout les femmes plus jeunes, qui se préoccupent davantage de planification financière que les femmes dans la cinquantaine. Ainsi, 47 % des femmes de 30 à 39 ans ont indiqué qu'elles ont établi un plan financier, contre 38 % de celles de 50 à 59 ans.

Prendre des mesures
Les répondants canadiens comprennent combien il est important d'épargner pour la retraite. Lorsqu'on leur demande ce qui est extrêmement important pour se préparer une retraite agréable, leur première réponse est de ne pas avoir à se soucier de l'argent (74 %), mais la réalité semble tout autre lorsqu'il s'agit d'élaborer un plan et de le mettre en œuvre.

Voici cinq étapes qui tiennent compte des observations tirées de l'étude sur l'avenir de la retraite de cette année et qui peuvent faciliter la planification financière.

Étape 1 : Établissez des objectifs clairs, à court et à long terme
Étape 2 : Vérifiez où vous en êtes : maintenez-vous le cap sur vos objectifs?
Étape 3 : Établissez un plan financier complet
Étape 4 : Mettez votre plan en œuvre
Étape 5 : Revoyez votre plan régulièrement

Commencez tôt
Globalement, on constate que ceux qui prennent le temps d'établir un plan financier sont beaucoup plus susceptibles de vivre une retraite agréable. Lorsqu'une personne planifie activement son avenir, elle profite d'avantages réels, comme un accès accru aux régimes de retraite privés et aux produits d'épargne, tout en ayant un point de vue beaucoup plus positif sur la retraite.

« Les Canadiens devraient se soucier davantage de leurs besoins financiers à long terme et mettre en œuvre un plan pour y répondre, même s'ils commencent avec une somme limitée, souligne Margaret Willis, vice-présidente à la direction, services bancaires de détail et gestion de patrimoine, Banque HSBC Canada. Faire aujourd'hui un petit placement peut procurer une réelle tranquillité d'esprit et une perspective positive à l'égard de la retraite. »

Notes aux rédacteurs :

  • Voici les pays sondés dans le cadre de l'étude Les atouts de la planification : Arabie saoudite, Argentine, Brésil, Canada, Chine, Corée du Sud, Émirats arabes unis, États-Unis, France, Hong Kong, Inde, Malaisie, Mexique, Pologne, Royaume-Uni, Singapour et Taïwan et. Le rapport est fondé sur les réponses de 17 849 « précurseurs » en matière financière en âge de travailler (ayant principalement entre 30 et 60 ans) dans 17 pays.
  • Il s'agit de personnes souvent plus éduquées que la moyenne, résidant en milieu urbain et bénéficiant davantage d'un accès à Internet. Les répondants des pays émergents tendent à adopter le comportement et le style de vie de leurs homologues des pays développés, notamment en ce qui concerne la planification de la retraite.
  • Le sondage a été réalisé en ligne et les données ont été compilées en fonction du revenu individuel et du revenu familial. Dans le rapport, il est fait référence à trois groupes de revenus distincts : revenu élevé (revenu familial brut annuel de plus de 100 000 $US), revenu moyen (revenu familial brut annuel de 30 000 à 100 000 $US) et faible revenu (revenu familial brut annuel de moins de 30 000 $US).

L'avenir de la retraite - Les atouts de la planification
L'avenir de la retraite est une étude indépendante de premier plan de la HSBC sur les tendances mondiales en matière de retraite. Elle offre des observations bien documentées relativement aux principales préoccupations découlant du vieillissement des populations et de l'augmentation de l'espérance de vie partout dans le monde. Le rapport de 2011 est le sixième de la série. Intitulé Les atouts de la planification, il a été rédigé d'après des entrevues effectuées auprès de 17 000 répondants dans 17 pays. Depuis les débuts de l'étude, en 2005, plus de 110 000 personnes ont été sondées dans le monde.

Ce programme place la HSBC à l'avant-garde du leadership en matière de réflexion sur la retraite et montre qu'elle est un chef de file sur le marché en croissance des services de retraite. Les résultats de cette étude aident la HSBC à comprendre les besoins de ses 95 millions de clients dans le monde et à y répondre.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la présente version du rapport et les éditions précédentes, consultez le site : www.hsbc.com/futureofretirement.

HSBC
La Banque HSBC Canada, une filiale de la société HSBC Holdings plc, est le chef de file des banques internationales au Canada et possède plus de 260 bureaux au pays, dont plus de 140 succursales bancaires. Le Groupe HSBC, dont le siège social est à Londres, est l'un des plus importants consortiums de services bancaires et financiers du monde et sa marque est l'une des plus réputées de son secteur.

Nous offrons une gamme complète de services financiers à environ 95 millions de clients par l'entremise de deux groupes clients, services bancaires de détail et gestion de patrimoine (y compris crédit à la consommation) et services aux entreprises, ainsi que de deux entités mondiales : services bancaires internationaux et marchés et services de banque privée. Notre réseau international couvre 87 pays et territoires répartis dans six régions : Europe, Hong Kong, Asie-Pacifique excl. Hong Kong, Moyen-Orient, Amérique du Nord et Amérique latine.

Consultez le site : www.hsbc.ca

Cicero Consulting
Société de services-conseils de premier plan dans les secteurs des banques, de l'assurance et de la gestion d'actifs, Cicero est spécialisée dans les services-conseils en matière de politiques publiques ainsi dans le leadership éclairé et les études de marché indépendantes. Établie en 2001, Cicero a des bureaux à Londres, à Bruxelles, à Washington et à Singapour.

Consultez le site : www.cicero-group.com


 

SOURCE Banque HSBC Canada

Renseignements :

Ernest Yee
Vice-président, relations d'entreprise
Banque HSBC Canada
604-641-2973
Sharon Wilks
Vice-présidente adjointe, relations publiques
Banque HSBC Canada
416-868-3878

Profil de l'entreprise

Banque HSBC Canada

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.