Une enquête d'Environnement Canada sur l'importation illégale de 30 000 morceaux d'ivoire provenant de l'éléphant d'Afrique mène à une poursuite



    RICHMOND, C.-B., le 12 oct. /CNW Telbec/ - Yuk Ming (Peter) Ho de
Richmond en Colombie-Britannique s'est vu imposé une amende de 9 000 $, hier,
après avoir plaidé coupable devant la Cour provinciale de Richmond d'avoir
importé illégalement plus de 30 000 morceaux d'ivoire provenant de l'éléphant
d'Afrique. La Cour a ordonné à M. Ho de payer une amende supplémentaire de
9 000 $ à Trade Records Analysis of Flora and Fauna in Commerce (TRAFFIC) (une
division du Fonds mondial pour la nature) afin d'appuyer les programmes visant
à protéger l'éléphant d'Afrique. Elle a de plus ordonné la confiscation de
l'ivoire saisi au cours de l'enquête, que les agents de la faune ont estimé
être d'une valeur de plus de 100 000 $ au détail.
    La pénalité correspond au niveau de mise en danger des espèces concernées
ainsi qu'à la nature commerciale du montant concerné dans cette affaire. Il
s'agit du dossier canadien relatif à l'importation illégale d'ivoire le plus
important visé par une enquête menée par la Division de l'application de la
loi sur la faune d'Environnement Canada au cours des dernières années.
    Les articles saisis par Environnement Canada comprenaient diverses
sculptures et divers bijoux et autres artisanats qui proviennent tous de
l'éléphant d'Afrique.
    Selon l'enquête d'Environnement Canada, pendant que M. Ho était à
Hong Kong en février 2005, il s'est envoyé le colis en question en utilisant
une adresse et un nom fictifs à Hong Kong. Les petites sculptures ont d'abord
été détectées par des agents de l'Agence des services frontaliers du Canada
(ASFC) au centre du courrier international à Vancouver, lesquels ont transféré
les articles à Environnement Canada aux fins de détermination et d'enquête.
Les ministères de l'Agriculture, des Pêches et de la Conservation à Hong Kong
ont grandement contribué à l'enquête, conjointement avec Environnement Canada,
en vue de vérifier les renseignements relatifs à l'exportation de l'ivoire
visé par la présente affaire.
    Les espèces de faune et de flore sauvage menacées d'extinction, y compris
l'éléphant d'Afrique, sont répertoriées dans la Convention sur le commerce
international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction
(CITES). L'éléphant d'Afrique ainsi que ses parties sont, par conséquent,
protégés en vertu de la Loi sur la protection d'espèces animales ou végétales
sauvages et la réglementation de leur commerce international et
interprovincial (WAPPRIITA) du Canada et de ses règlements.

    Environnement Canada est l'organisme responsable de la mise en oeuvre de
la CITES pour le compte du gouvernement du Canada. La CITES énonce les mesures
de contrôle, dans le cadre d'un système de permis, relativement au commerce
international et au déplacement des espèces animales ou végétales qui sont, ou
pourraient être, menacées de surexploitation.

    (Also available in English)




Renseignements :

Renseignements: Micheline Brodeur, Conseillère supérieure en
communications, (604) 713-9539; Marko Goluza, Agent fédéral de conservation de
la faune, Division de l'application de la loi sur la faune, (604) 666-9082,
(604) 209-5815 (cellulaire)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.