Une élève du secondaire à Ottawa remporte le premier prix d'un concours biotechnologique national pour avoir découvert une nouvelle façon de diagnostiquer les virus grippaux et peut-être de prévenir l'infection grippale



    Les essais préliminaires de Santé Canada des constatations de l'élève
    sont "encourageants".

    Des élèves d'Ottawa, de Toronto, de Montréal, de Calgary et d'Edmonton
    remportent des prix dans ce concours pancanadien jugé par des experts du
    CNRC.

    Ottawa et Toronto représenteront le Canada à San Diego, le 16 juin
    prochain.

    Embargo de médias:
    Le mercredi 7 mai, à 13 h HAE, les meilleurs projets de recherche
    étudiants en biotechnologie au Canada seront dévoilés à l'administration
    centrale du Conseil national de recherches, au 100, promenade Sussex, à
    Ottawa. Les médias sont invités à participer à l'annonce en personne ou
    par téléconférence, en composant le 1-303-664-6043 (ID 8309014). De
    courtes descriptions officieuses de chaque projet sont postées sur
    Internet à http://defisanofibiotalent.ca/.

    TORONTO, le 7 mai /CNW/ - Les recherches innovatrices menées par une
élève de 17 ans d'Ottawa, qui ont démontré le potentiel d'une nouvelle façon
de diagnostiquer, voire prévenir, la grippe, lui ont valu le premier prix
national parmi les 14 participants régionaux au Défi BioTalent Sanofi-Aventis
2008, a-t-on annoncé aujourd'hui à l'administration centrale du Conseil
national de recherches, à Ottawa.
    Maria Merziotis, une élève de 12e année à la Hillcrest High School
d'Ottawa a remporté le premier prix national de 5 000 $, plus un prix de
1 000 $ pour le projet offrant les meilleures possibilités commerciales.
    Santé Canada a déjà mis à l'essai l'application de ses recherches ayant
trait à l'identification de différents types de grippe et a conclu que les
résultats sont encourageants.
    Maria et l'équipe gagnante de la deuxième place du Grand Toronto
concourront pour le Canada à l'International BioGENEius Challenge à San Diego,
CA, du 16 au 18 juin.

    Premiers finalistes nationaux :

    2e place, Grand Toronto (4 000 $) :

    Jonathan Schneider, Josh Alman et Norman Yau, des élèves de 15 ans en 10e
année à University of Toronto Schools, ont identifié les gènes qui aident une
plante à survivre dans un sol salin, une découverte qui pourrait faciliter la
culture de récoltes résistantes à des conditions salines excessives dans les
régions côtières du monde.

    3e place, Montréal (3 000 $) :

    Vandana Rawal, une élève de 15 ans à la Centennial Regional High School,
s'est efforcée de résoudre le mystère entourant le trouble bipolaire,
découvrant une variation du gène humain qui peut expliquer pourquoi le lithium
est efficace pour certaines personnes, mais pas pour d'autres.

    4e place, Edmonton (2 000 $) :

    Les jumeaux Mustafa et Hazal Babadagli, 17 ans, en 12e année de la
Old Scona Academic High School, ont mis au point une façon novatrice
d'infiltrer les cellules cancéreuses en espérant mettre un frein à un gène qui
contribue à la propagation du cancer.

    5e place, Calgary (1 000 $) :

    Liz Meng, 17 ans, de la Sir Winston Churchill High School, a découvert
une façon d'augmenter de 15 à 91 p. 100 le taux de survie de cellules souches
après leur décongélation. Elle espère un jour pouvoir participer à la création
d'une médecine alternative régénérative pour les chirurgies, comme les
remplacements du genou.

    Le concours, maintenant dans sa 15e année, comprenait des équipes
provenant de toutes les provinces et, pour la première fois, une du Nord
canadien, qui a examiné le lien potentiel entre la présence d'arsenic dans la
neige boréale et les taux de cancer dans les communautés locales.

    Première place : Déjouer le virus grippal

    La grippe fait le tour du globe lors d'épidémies saisonnières, causant la
mort de dizaines de milliers de personnes dans des années non pandémiques et
des millions lorsqu'une nouvelle souche déclenche une pandémie. Les autorités
sanitaires partout dans le monde se préparent à une nouvelle pandémie advenant
la mutation de la souche aviaire H5N1 en une forme qui se propagerait
facilement chez les humains.
    Le virus grippal cause des ravages en se liant à l'acide sialique présent
à la surface des cellules humaines. De concert avec son mentor, le
Dr Michel Gilbert, de l'Institut des sciences biologiques du Conseil national
de recherches, Maria Merziotis a synthétisé une forme flottante d'acide
sialique (sialyllactose) qui agit comme un autre récepteur pour le virus.
    "Cette découverte offre des possibilités pour des applications tant
diagnostiques que thérapeutiques", explique Maria. "Cela peut servir à
détecter quelle souche grippale est responsable d'une infection spécifique et
à différencier les souches humaines des souches aviaires. Cela permettra
peut-être aussi de perturber le processus viral en administrant le
sialyllactose flottant par injection ou vaporisateur nasal ou encore au moyen
d'une pompe dans les poumons. Le virus de la grippe s'attacherait au récepteur
artificiel plutôt qu'à la cellule humaine et préviendrait ainsi l'infection."
    Maria dit que Santé Canada a déjà mis à l'essai l'application
diagnostique et que les résultats sont encourageants.
    Maria a l'intention de poursuivre ses études en biochimie l'an prochain à
l'Université d'Ottawa. Elle s'est classée quatrième dans le Défi BioTalent
Sanofi-Aventis pour l'Est ontarien en 2007 pour un projet visant les effets
antibactériens des remèdes maison.
    "Le Conseil national de recherches et le gouvernement du Canada appuient
fortement les projets de ce type, surtout auprès des élèves et des
enseignants, visant à sensibiliser le public aux sciences émergentes et à
encourager davantage de jeunes à entreprendre une carrière en biotechnologie",
déclare l'hôte de la cérémonie de remise de prix, le Dr Roman Szumski,
vice-président du CNRC, Sciences de la vie.
    "Les finalistes comptent parmi les jeunes scientifiques les plus
brillants du Canada et je tiens à les féliciter pour leur immense succès."
    Il a en outre remercié les principaux commanditaires, sanofi-aventis,
Sanofi Pasteur Limitée et BioTalent Canada pour avoir contribué à valoriser
l'étude des sciences et du génie.
    "Sanofi pasteur a amorcé ce programme en 1994 pour intéresser les jeunes
aux études en sciences et en biotechnologie", déclare Mark Lievonen, président
de Sanofi Pasteur Limitée. "Comptant 14 concours régionaux et plus d'une
centaine de partenaires, le Défi BioTalent Sanofi-Aventis constitue un
excellent exemple de collaboration. La réunion des lauréats régionaux pour le
concours national représente un grand pas en avant pour le programme. Nous
remercions nos partenaires à BioTalent qui ont aidé à rendre cet événement
possible."
    Les lauréats régionaux ont soumis leurs projets à un jury d'experts de la
fonction publique fédérale et du secteur privé au Conseil national de
recherches à Ottawa, le mardi 6 mai. Pour la première fois, le concours
national a mis personnellement en présence les finalistes régionaux, qui sont
venus par avion à Ottawa pour l'événement. Auparavant, les présentations
étaient faites par vidéoconférence.

    Contexte

    Maintenant dans sa 15e édition, le Défi BioTalent Sanofi-Aventis est un
concours de haut niveau qui fait découvrir aux élèves les réalités de la
biotechnologie par la réalisation de leurs propres projets de recherche.
    Le concours favorise l'élargissement des perspectives et le dépassement
intellectuel. Chaque équipe travaille avec un mentor local qui lui fournit des
conseils d'expert et lui assure un accès à l'équipement et au matériel requis.
Bon nombre des participants optent ultérieurement pour une carrière en
biotechnologie, en santé, en agriculture ou en environnement.
    Plus d'une centaine d'organisations canadiennes collaborent en
partenariat à cette initiative de rayonnement scolaire.

    
    Commanditaires nationaux du concours :

    -   Sanofi-aventis
    -   Sanofi Pasteur Limitée
    -   BioTalent Canada
    -   Conseil national de recherches Canada
    -   Génome Canada
    -   VWR International
    -   Instituts de recherche en santé du Canada
    -   Fondation canadienne pour l'innovation
    -   Fondation canadienne Louis Pasteur

    Le projet est financé en partie par le Programme des conseils sectoriels
du gouvernement du Canada.
    Les membres des équipes gagnantes partagent leurs prix en argent avec leur
école. Dans certaines villes, les lauréats régionaux reçoivent également des
bourses universitaires ou obtiennent des emplois d'été.
    Le concours reflète la réalité de la recherche scientifique :

    -   Les élèves doivent soumettre leurs propositions à l'évaluation d'un
        comité scientifique.
    -   Un financement initial maximal de 200 $ est accordé aux projets
        retenus.
    -   Des mentors assignés à chaque équipe fournissent conseils, équipement
        et matériel.
    -   Chaque projet étudiant est évalué par des pairs et par des juges
        provenant du gouvernement, du milieu des affaires ou du monde
        universitaire et de l'éducation.
    

    Une des caractéristiques du concours réside dans l'accent mis par les
juges sur la communication des idées scientifiques par les concurrents.
    Bon nombre de concours régionaux comprennent des conférences prononcées
par des chercheurs locaux en biotechnologie, des ateliers scientifiques
destinés aux élèves et aux enseignants, ainsi que des expositions sur la
biotechnologie.

    Au sujet de sanofi-aventis et de sanofi pasteur

    Sanofi-aventis, un des leaders mondiaux de l'industrie pharmaceutique,
découvre, met au point et distribue des solutions thérapeutiques pour
améliorer la vie de tous les gens. Sanofi-aventis est coté aux bourses de
Paris (EURONEXT :SAN) et de New York (NYSE :SNY).
    Sanofi pasteur, la division des vaccins du Groupe sanofi-aventis, a
fourni plus de 1,6 milliard de doses de vaccins en 2007, permettant ainsi
d'immuniser plus de 500 millions de personnes partout dans le monde. Un chef
de file mondial dans le domaine des vaccins, Sanofi pasteur propose la plus
large gamme de vaccins, offrant une protection contre 20 maladies
infectieuses. L'héritage de la société, la création de vaccins pour protéger
la vie, remonte à plus d'un siècle. Sanofi pasteur est la plus importante
société dans le monde entièrement consacrée aux vaccins. Chaque jour, elle
investit plus de 1 million d'euros dans la recherche et le développement. Pour
un complément d'information : www.sanofipasteur.com ou www.sanofipasteur.ca.

    Au sujet de BioTalent Canada

    BioTalent Canada aide l'industrie bioéconomique canadienne à prospérer à
l'échelle mondiale. Organisation nationale sans but lucratif formée
d'innovateurs à la tête de la bioéconomie du pays, BioTalent Canada va
au-devant des besoins et crée de nouvelles possibilités par la mise au point
d'outils, de documents et de programmes d'amélioration des compétences
permettant à l'industrie de trouver des personnes aptes à l'emploi. BioTalent
Canada est un conseil sectoriel canadien, l'une des nombreuses organisations
de partenariat créées pour résoudre les problèmes d'amélioration des
compétences dans les secteurs clés de l'économie. Pour de plus amples
renseignements : www.biotalent.ca ou Colette Rivet, directrice générale,
BioTalent Canada, 613-235-1402, poste 226; coletter@biotalent.ca.




Renseignements :

Renseignements: M. Terry Collins, (416) 878-8712, (416) 538-8712,
terrycollins@rogers.com

Profil de l'entreprise

CANADIAN BIOTECHNOLOGY EDUCATION RESOURCE CENTRE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.