Une décision du ministre Béchard qui ne sert pas le Québec



    QUEBEC, le 18 déc. /CNW Telbec/ - Le Conseil de l'industrie forestière du
Québec (CIFQ) est surpris et extrêmement déçu d'apprendre que le ministre des
Ressources naturelles et de la Faune, M. Claude Béchard, n'appellerait pas le
projet de loi no 39 en Chambre parce qu'il n'y a pas eu entente en commission
parlementaire sur une seule des modifications proposées dans ce projet de loi.
    Il s'agit de la réduction de 18 mois à 6 mois de la période de fermeture
d'une usine au-delà de laquelle le ministre peut mettre fin au contrat
d'approvisionnement et d'aménagement forestier (CAAF). A cet égard, rappelons
que plus de 70 usines sont déjà fermées depuis une période plus longue que
6 mois et qu'il est prévisible que d'autres vont atteindre ce chiffre très
bientôt, autant du côté des grandes que des plus petites entreprises.
    "L'industrie n'en revient tout simplement pas de constater qu'en pleine
crise, le ministre soit inflexible sur une mesure qui accroîtra l'incertitude
prévalant dans l'industrie, au lieu de la réduire, comme il en avait pris
l'engagement au congrès du CIFQ en mai 2007", a indiqué le président du
conseil d'administration du CIFQ, M. Jean Roy.
    "Nous avons travaillé de bonne foi, pendant plusieurs mois, avec le
ministère des Ressources naturelles et de la Faune sur les éléments contenus
dans ce projet de loi. Or, sans discussions préalables, le ministre a inclus
la modification concernant la récupération des CAAFs", a mentionné le
président-directeur général du CIFQ, M. Guy Chevrette.
    Le CIFQ comprend d'autant moins l'attitude du ministre que le changement
en question met le Québec à risque en ce qui a trait à l'entente sur le bois
d'oeuvre résineux avec les Américains. De plus, ce changement ne règle
absolument rien à court terme aux problèmes du secteur forestier.
    "L'industrie reconnaît les éléments positifs contenus dans le projet de
loi no 39 et elle déplore son retrait, mais, dans les conditions de crise
actuelles et considérant les répercussions possibles dans le dossier du bois
d'oeuvre, il serait irresponsable de notre part d'accepter la période de
6 mois", a conclu M. Roy.

    A propos du CIFQ

    Le Conseil est le porte-parole de l'industrie forestière du Québec. A
elles seules, les entreprises de sciage résineux et feuillu, de déroulage, de
pâtes, papiers, cartons et de panneaux oeuvrant au Québec génèrent
12,9 milliards $ en activité économique chaque année, près de 4 milliards $ en
salaires et avantages sociaux dont près de 1,5 milliard $ est retourné aux
gouvernements sous forme de taxes et d'impôts payés par les entreprises et les
travailleurs.




Renseignements :

Renseignements: Nadia Boutin, Adjointe aux communications, Conseil de
l'industrie forestière du Québec, (418) 564-7254, nadia.boutin@cifq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.