UNE CROISSANCE ÉCONOMIQUE AU RALENTI DANS LA PLUPART DES VILLES CANADIENNES EN 2011

OTTAWA, le 22 févr. /CNW/ - La croissance économique ralentira en 2011 dans la plupart des 27 régions métropolitaines de recensement (RMR) couvertes par la Note de conjoncture métropolitaine de l'hiver 2011 du Conference Board du Canada. Seules les RMR de Windsor, de Calgary, d'Oshawa, de Regina, de Saskatoon, de London, de Sherbrooke, de Winnipeg et de Thunder Bay peuvent espérer une croissance supérieure de leur produit intérieur brut (PIB) réel cette année par rapport à 2010.

« La plupart des villes canadiennes se sont bien remises de la récession. Cette année, cependant, une économie intérieure plus faible, l'achèvement des mesures de stimulation fédérales et provinciales, et une conjoncture économique incertaine aux États-Unis se traduiront par une croissance stable ou au ralenti dans la majorité des RMR », explique Mario Lefebvre, directeur du Centre des études municipales.

De toutes les RMR, Windsor est celle qui affichera, selon nos prévisions, la croissance économique la plus rapide en 2011. Après avoir enregistré une croissance de 3,5 p. 100 en 2010, le PIB réel de la ville devrait grimper de 3,9 p. 100 en 2011. Le projet de la promenade Windsor-Essex, qui doit débuter plus tard cette année au coût de 1,6 milliard de dollars, donnera un vif élan au secteur de la construction. Cela dit, le niveau du PIB en 2011 restera inférieur à ce qu'il avait été en 2007 et l'économie de la ville demeurera fragile. Durement éprouvé, le secteur manufacturier reprend lentement des forces, avec un niveau d'activité encore en-deçà du sommet de 2000. Et malgré une augmentation du recrutement, le taux de chômage de la région continuera de dépasser les 10 p. 100 pour une troisième année consécutive en 2011.

D'ici les deux prochaines années, Calgary retrouvera sa place parmi les RMR à la croissance économique la plus rapide au Canada. La remontée du secteur énergétique propulsera cette croissance à 3,7 p. 100 en 2011 et au-delà de 4 p. 100 l'année suivante, ce qui amènera Calgary en tête du peloton des RMR canadiennes pour la croissance économique en 2012.

Un ralentissement est attendu au Québec
Après une croissance estimée à 2,7 p. 100 l'an dernier, le PIB réel de Montréal devrait croître plus modestement à raison de 2,2 p. 100 en 2011. La diminution des mises en chantier de logements et l'augmentation de la taxe provinciale mineront la croissance de la RMR cette année. Cependant, avec le rétablissement de certains segments de l'industrie aérospatiale, le secteur manufacturier de Montréal devrait continuer sur la voie de l'expansion amorcée l'an dernier.

À Sherbrooke, le redressement du secteur manufacturier et des gains solides dans le secteur des services entraîneront une croissance de 2,6 p. 100 du PIB réel de la RMR cette année.

Après avoir connu une croissance de 3,4 p. 100 en 2010, Québec enregistrera une activité plus modérée dans les secteurs de la construction et des services qui limitera sa croissance à 2,3 p. 100 en 2011.

Soutenu par la croissance des secteurs de la fabrication et des services, le PIB réel de Trois-Rivières et de Saguenay augmentera de 1,8 p. 100 et de 1,5 p. 100 respectivement en 2011.

SOURCE LE CONFERENCE BOARD DU CANADA

Renseignements :

Brent Dowdall, Relations avec les médias, tél. : 613-526-3090, poste 448
Courriel : corpcomm@conferenceboard.ca

Profil de l'entreprise

LE CONFERENCE BOARD DU CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.