Une collaboration novatrice : Le nouveau gouvernement du Canada appuie la recherche visant à résoudre les problèmes de santé dans le monde



    OTTAWA, le 9 mars /CNW Telbec/ - Le nouveau gouvernement du Canada a
annoncé aujourd'hui que 13 équipes de recherche, jumelant des chercheurs en
santé du Canada à des homologues de pays en développement, recevront plus de
20 millions de dollars grâce aux subventions d'équipe Teasdale-Corti. Ces
subventions sont accordées par l'Initiative de recherche en santé mondiale
(IRSM), un partenariat réunissant les Instituts de recherche en santé du
Canada (IRSC), l'Agence canadienne de développement international (ACDI),
Santé Canada et le Centre de recherches pour le développement international
(CRDI).
    Chaque équipe se verra attribuer jusqu'à 1,6 million de dollars sur
quatre ans pour se pencher sur des questions ayant trait à la santé mondiale.
Chercheurs et utilisateurs de la recherche, dont des artisans des politiques
et des praticiens, travailleront ensemble à trouver des solutions concrètes et
durables aux problèmes les plus pressants dans le monde en matière de santé.
Ce faisant, ils veilleront à ce que les connaissances acquises et les
résultats obtenus dans le cadre de ces projets bénéficient aussi bien aux
citoyens des pays du Sud qu'à ceux des pays du Nord.
    "L'Initiative de recherche en santé mondiale permet à des partenaires du
Canada et d'ailleurs de travailler ensemble dans le but d'améliorer la santé
des habitants des pays en développement", a déclaré le ministre de la Santé,
l'honorable Tony Clement. "C'est une occasion exceptionnelle de contribuer à
la recherche de solutions à plusieurs problèmes de santé publique pressants
dans le monde."
    Les projets portent notamment sur la création, par une équipe de
chercheurs du Canada, de la Jamaique et du Kenya, d'un programme de
renforcement des compétences des infirmiers et infirmières afin qu'ils
puissent être mieux en mesure de faire face à la pandémie de VIH/sida, sur
l'examen du problème émergent de l'obésité chez les enfants par une équipe
canado-mexicaine et sur la recherche de solutions permettant de réduire
l'exposition humaine aux maladies infectieuses, souvent d'origine animale, par
une équipe dont les membres proviennent entre autres du Canada, de la Malaisie
et du Sri Lanka.
    Par leur nom, ces subventions rendent hommage à la docteure Lucille
Teasdale et à son époux, le docteur Piero Corti. Chirurgienne canadienne,
Lucille Teasdale a fait oeuvre de pionnière. Elle est décédée en 1996, après
avoir contracté le sida en opérant un patient qui en était atteint en Ouganda.
Les docteurs Teasdale et Corti ont consacré leur vie à l'amélioration des
services de santé en Afrique et au renforcement des capacités des praticiens
africains de la santé.
    "Les subventions d'équipe Teasdale-Corti salueront leur héritage en
favorisant l'amélioration des conditions de vie des habitants des pays les
plus pauvres de la planète", a affirmé la présidente du Centre de recherches
pour le développement international, Maureen O'Neil.
    Selon l'honorable Peter MacKay, ministre des Affaires étrangères et
ministre de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique, de qui
relève le CRDI, "grâce à ces subventions, chercheurs et praticiens du Canada
comme des pays en développement pourront produire des résultats concrets et
ainsi améliorer la santé des populations dans le monde entier."
    "Cette collaboration tire parti à la fois des forces des chercheurs du
Canada et de celles des chercheurs des pays en développement", a dit le
docteur Alan Bernstein, président des Instituts de recherche en santé du
Canada. "Elle débouchera sur la production et l'application des connaissances
nécessaires pour relever de grands défis auxquels il faut s'attaquer sans
tarder en ce qui a trait à la santé mondiale et aux systèmes de santé." C'est
une rare occasion qui est donnée à des Canadiens de travailler à des travaux
de recherche de ce genre avec des partenaires d'autres pays.
    "Le gouvernement du Canada est résolu à améliorer la santé des habitants
des pays les plus pauvres du monde", a déclaré la ministre de la Coopération
internationale et ministre de la Francophonie et des Langues officielles,
l'honorable Josée Verner. "C'est là une initiative qui permettra de mobiliser
le meilleur de ce que le monde peut offrir et le meilleur de ce que le Canada
peut offrir dans le domaine de la recherche en santé mondiale afin de sauver
des vies."
    Les 13 équipes dont la proposition a été retenue ont été choisies à
l'issue d'un examen par les pairs rigoureux des plus de 250 dossiers reçus.

    
    DOCUMENTS D'INFORMATION : Information sur l'IRSM
                              Information sur les 13 équipes et leurs projets
                              disponible à l'adresse www.crdi.ca
    

    A propos de l'IRSM

    L'Initiative de recherche en santé mondiale (IRSM) est un partenariat
regroupant le Centre de recherches pour le développement international (CRDI),
l'Agence canadienne de développement international (ACDI), les Instituts de
recherche en santé du Canada (IRSC) et Santé Canada. Ce partenariat vise à
renforcer les capacités en matière de recherche en santé mondiale et à en
créer de nouvelles au Canada et dans les pays en développement, ainsi qu'à
accroître l'efficacité de l'aide publique au développement.

    A propos du partenariat

    L'Agence canadienne de développement international (ACDI) a pour mandat
de contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement humain durable
dans les pays en développement. Plusieurs documents de l'ACDI (dont les
documents intitulés Stratégie de santé et Les priorités de développement
social : un cadre d'action de même que le plan d'action en matière de lutte
contre le VIH/sida qui en a résulté et le plan d'action en matière de santé et
de nutrition qui l'a suivi) reconnaissent l'importance d'une programmation
fondée sur des données probantes et la nécessité de recherches plus poussées,
afin d'améliorer sans cesse les répercussions et le rapport coût-efficacité de
l'aide publique au développement (APD) du Canada visant à favoriser la santé
des plus démunis dans le monde. L'APD canadienne contribue à l'atteinte des
cibles fixées en développement international à l'horizon 2015, et en
particulier des objectifs en matière de santé établis lors des conférences et
des sommets internationaux des années 1990.

    Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) constituent le
principal organisme fédéral chargé du financement de la recherche en santé au
Canada. Conformément au mandat que leur a confié le Parlement, l'objectif des
IRSC est d'exceller, conformément aux normes d'excellence scientifique
universellement reconnues, dans la production de nouvelles connaissances et
dans l'application de ces connaissances pour améliorer la santé de la
population canadienne, offrir de meilleurs produits et services de santé et
renforcer le système de santé au Canada. Les instituts réunissent des
chercheurs qui étudient les problèmes de santé sous divers angles, et ils
tirent parti des forces de chacune des approches préconisées. Les quatre
piliers des IRSC sont la recherche biomédicale, la recherche clinique, la
recherche sur les systèmes et les services de santé et la recherche portant
sur les facteurs sociaux, culturels et autres qui influent sur la santé des
populations.

    Santé Canada a pour mandat d'aider les Canadiens à préserver et à
améliorer leur santé. Santé Canada reconnaît l'importance des questions
reliées à la santé dans un contexte mondial et travaille activement à
s'assurer que le Canada et la population canadienne sont protégés contre toute
menace extérieure et bénéficient des progrès accomplis en santé à l'échelle
mondiale tout en y contribuant. Santé Canada représente le Canada auprès de
l'Organisation mondiale de la santé et de l'Organisation panaméricaine de la
santé, ainsi qu'au sein d'autres tribunes internationales en matière de santé.

    Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI) a été
créé en 1970 par une loi du Parlement du Canada. Il a pour mission d'appuyer
l'exécution de recherches et la mise en oeuvre des connaissances qui en
résultent aux fins du développement, et il appuie avant tout des recherches
exécutées par des chercheurs du Sud pour donner suite aux priorités de
développement établies par les pays du Sud. En dernière analyse, les
bénéficiaires des recherches subventionnées par le CRDI doivent être les
collectivités des pays du Sud, en particulier les groupes marginalisés ou
défavorisés. Le CRDI estime que les Canadiens ont beaucoup à offrir pour ce
qui est de renforcer les capacités de recherche dans les pays du Sud et de
s'attaquer directement aux problèmes de santé cruciaux auxquels font face les
populations des régions en développement. Par conséquent, le CRDI appuie
fermement les efforts qui visent à promouvoir une "réflexion sur la santé
mondiale" au Canada, devant déboucher sur des recherches en matière de santé
mondiale et des mesures permettant de corriger l'écart 10-90.




Renseignements :

Renseignements: Isabelle Bourgeault-Tassé, Relations avec les médias,
CRDI, (613) 236-6163, poste 2343, ibourgeault-tasse@idrc.ca

Profil de l'entreprise

INITIATIVE DE RECHERCHE EN SANTE MONDIALE (IRSM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.