Une coalition nationale lance un avertissement au sujet de la pénurie de main-d'oeuvre spécialisée



    Une coalition de représentants du milieu des affaires, de l'éducation, de
    la santé et syndical demande que cette question soit débattue pendant la
    campagne électorale fédérale

    OTTAWA, le 23 sept. /CNW Telbec/ - Des secteurs clés de l'économie du
Canada sont en difficulté en raison d'une pénurie aigue de main-d'oeuvre
spécialisée, et la situation menace la compétitivité globale du Canada. Voilà
l'avertissement lancé aujourd'hui par une coalition de représentants du milieu
des affaires, de l'éducation, de la santé et syndical, qui considèrent que
cette situation est une crise nationale qui nécessite une stratégie nationale.
    "La pénurie de main-d'oeuvre spécialisée paralyse l'économie de notre
pays", a déclaré Paul Charette, le président de l'Association canadienne de la
construction et président de la coalition. "A lui seul, le secteur de la
construction aura besoin de près de 260 000 nouveaux travailleurs au cours des
huit prochaines années. Nous voulons que tous les chefs de partis disent aux
Canadiens comment ils entendent s'attaquer à cette crise."
    La coalition Investissons dans les compétences a été lancée
officiellement aujourd'hui dans le but de sensibiliser les Canadiens à la
pénurie croissante de main-d'oeuvre spécialisée au moment où ils se préparent
à voter aux élections fédérales le mois prochain.
    La coalition, qui comprend des organismes nationaux tels que
l'Association canadienne de la construction, Manufacturiers et exportateurs du
Canada, l'Alliance canadienne de technologie de pointe (CATAAlliance), le
Congrès du travail du Canada, l'Association canadienne des soins de santé
(ACS) et l'Association de l'industrie touristique du Canada, veut que cette
question soit débattue par tous les chefs de partis.
    Selon la coalition, la pénurie de main-d'oeuvre spécialisée touche tous
les secteurs de l'économie canadienne et elle devient une réalité quotidienne
pour beaucoup petites et moyennes entreprises, les obligeant à choisir de
fonctionner avec moins d'employés et de renoncer à des possibilités de
croissance.
    La coalition souligne que, même si la pénurie de main-d'oeuvre
spécialisée ne se résorbera pas du jour au lendemain et nécessitera un
éventail de solutions politiques, allant de l'immigration à
l'assurance-emploi, en passant par une hausse des investissements dans
l'apprentissage et l'éducation postsecondaire, la portée, la complexité et
l'urgence de l'enjeu nécessite une volonté politique à l'échelle nationale.
    "Alors que notre pays se prépare à faire face à une plus grande
incertitude économique, nous pouvons choisir d'investir dans une main-d'oeuvre
spécialisée capable de concurrencer avec les meilleurs au monde, ou nous
pouvons continuer d'ignorer le problème et obliger les employeurs à s'arracher
entre eux une ressource de plus en plus rare", a déclaré Jayson Myers, le
président de Manufacturiers et exportateurs du Canada. "La prochaine élection
portera en partie sur ce choix."


    
    Membres de la Coalition Investissons dans les compétences

    1.  Association des collèges communautaires du Canada
    2.  Association des firmes d'ingénierie du Canada
    3.  Association of Equipment Manufacturers
    4.  Alliance canadienne de technologie de pointe (CATAAlliance)
    5.  Association canadienne de la construction
    6.  Coalition canadienne de l'énergie géothermique
    7.  Association canadienne des soins de santé
    8.  Congrès du travail du Canada
    9.  Manufacturiers et exportateurs du Canada
    10. Association des industries solaires du Canada
    11. Association canadienne du ciment
    12. Association des comptables généraux accrédités du Canada
    13. Association des hôtels du Canada
    14. Conseil canadien du commerce de détail
    15. Association des chemins de fer du Canada
    16. Association de l'industrie touristique du Canada
    17. Comptables en management accrédités


    FICHE D'INFORMATION
    -------------------------------------------------------------------------

      Survol rapide de la pénurie de main-d'oeuvre spécialisée au Canada

    - Dans une enquête réalisée en 2008 par la Banque du Canada, plus de
      40 p. cent des entreprises sondées ont indiqué que les pénuries de
      main-d'oeuvre limitaient leur capacité de répondre à la demande.
      (Enquête sur les perspectives des entreprises, été 2008, Banque du
      Canada)
    - Dans une étude réalisée en 2008 auprès de 640 chefs de la direction par
      l'organisme Manufacturiers et exportateurs Canada, 41 p. cent ont
      indiqué que les pénuries de main-d'oeuvre qualifiée représentent un
      défi important pour leur entreprise, tandis qu'un autre 30 p. 100 ont
      indiqué que cette question est devenue cruciale et qu'elle limite leur
      croissance.
    - Le secteur de la construction aura besoin d'environ 260 000 nouveaux
      travailleurs au cours des huit prochaines années.
      (Conseil sectoriel de la construction, Résumé national 2008, Construire
      l'avenir)
    - L'Association des chemins de fer du Canada prédit que le secteur
      ferroviaire devra embaucher 11 000 travailleurs au cours des quatre
      prochaines années (33 p. cent de sa main-d'oeuvre actuelle totale)
pour
      combler des postes de niveau technique.
    - Une enquête réalisée en 2007 par la Fédération canadienne de
      l'entreprise indépendante (FCEI) auprès de ses membres indique que plus
      de 30 000 emplois étaient à pourvoir pendant au moins quatre mois en
      2007.
      (Your Business Outlook Survey 2007, FCEI)
    - Une enquête réalisée en 2006 par la Fédération canadienne de
      l'entreprise indépendante (FCEI) a révélé qu'en raison de la difficulté
      d'embaucher des travailleurs spécialisés, 38 p. cent de ses membres
      avaient choisi de fonctionner avec moins d'employés et de renoncer à de
      nouvelles possibilités d'affaires.
      (L'immigration et la petite entreprise : des idées pour mieux pallier
      la pénurie de main-d'oeuvre au Canada, FCEI 2006)
    - Le Conseil canadien des ressources humaines en tourisme (CTHRC) prédit
      des pénuries de main-d'oeuvre sans précédent dans le secteur du
tourisme
      pouvant atteindre 348 000 emplois à pourvoir d'ici 2025.
      (L'avenir du secteur du tourisme au Canada : De grandes possibilités...
      un petit bassin de main-d'oeuvre, CTHRC 2008)
    - Le Conseil du service d'entretien et de réparation automobiles du
      Canada (CARS) prévoit qu'il fera face à des pénuries annuelles de
      4 290 à 7 380 travailleurs spécialisés de 2005 à 2009 et de 4 450 à
      8 050 travailleurs spécialisés entre 2010 et 2014.
      (Le chemin à parcourir, CARS 2005)
    - Le Conseil des ressources humaines de l'industrie minière (RHIM) prédit
      que l'industrie aura besoin de 10 000 personnes par année ou de 100 000
      personnes au cours des 10 prochaines années.
      (Projet de transition au marché du travail dans l'industrie minière,
      MIHR 2007)
    - En raison de la croissance dans le secteur manufacturier, il faudra
      jusqu'à 62 000 travailleurs spécialisés juste pour l'entretien des
      aéronefs d'ici 2016.
      (Cadre stratégique national pour le secteur de l'aérospatiale et de la
      défense, 2003-2025)


    -------------------------------------------------------------------------
    LETTRE AUX CHEFS DES PARTIS AU SUJET DE LA PENURIE DE MAIN-D'OEUVRE
    SPECIALISEE AU CANADA

    OTTAWA, le 23 septembre-Voici le texte d'une lettre envoyée aujourd'hui
    par la coalition Investissons dans nos compétences aux chefs du Parti
    conservateur, du Parti libéral, du Nouveau Parti démocratique, du Bloc
    québécois et du Parti vert au sujet de la pénurie de main-d'oeuvre qui
    menace la compétitivité globale du Canada.

    Aux chefs des partis fédéraux :

    Le Canada fait face à de nombreux défis qui doivent être abordés et
    débattus pendant la campagne électorale. Un des plus pressants est la
    pénurie de main-d'oeuvre spécialisée qui menace la compétitivité
globale
    de notre pays.

    Notre coalition, qui représente le milieu des affaires, de l'éducation,
    de la santé et des syndicats, a été créée dans le but de sonner l'alarme
    au sujet de cette pénurie de main-d'oeuvre qui prend de plus en plus
    d'ampleur.

    La pénurie de main-d'oeuvre spécialisée est un problème aux répercussions
    profondes, mais elle a été absente des écrans radars et elle continuera
    d'échapper à la détection tant qu'elle ne fera pas des dommages durables
    à notre économie. Nous avons créé cette coalition pour empêcher que cette
    situation se produise.

    Même aujourd'hui, des emplois ne sont pas comblés et la croissance des
    entreprises demeure au beau fixe pendant que des gens qui veulent
    travailler restent sans emploi. A lui seul, le secteur de la construction
    aura besoin de 260 000 nouveaux travailleurs d'ici les huit prochaines
    années.

    Malgré des investissements majeurs au cours des dernières années, les
    infrastructures en matière d'éducation et de formation au Canada ne
    suffisent toujours pas à répondre aux besoins croissants d'une économie
    de plus en plus concurrentielle à l'échelle mondiale.

    Nous reconnaissons que l'éducation et la formation sont souvent
    considérées comme des domaines relevant strictement de la compétence des
    provinces et des territoires, mais nous sommes confrontés à une crise
    nationale qui nécessite un engagement national et une stratégie
    nationale.

    Pour relever le défi de la pénurie de main-d'oeuvre spécialisée, il
faudra
    une approche à multiples facettes appliquée pendant plusieurs années et
    qui englobe des politiques, allant de l'immigration à l'assurance-emploi,
    en passant par des investissements dans l'apprentissage et l'éducation
    postsecondaire. La portée, la complexité et l'urgence du problème
    nécessitent une volonté politique à l'échelle nationale.

    Au moment où le Canada se prépare à faire face à une période
    d'incertitude économique, nous pouvons investir pour former une
    main-d'oeuvre spécialisée capable de concurrencer avec les meilleurs au
    monde, ou nous pouvons ignorer le problème, forçant les employeurs à se
    démener entre eux pour piger un bassin de plus en plus petit de
    travailleurs spécialisés.

    Les entreprises et les syndicats font leur part pour aider à combler ces
    pénuries, mais leurs efforts ne seront pas suffisants à moins que les
    gouvernements (provinciaux et territoriaux ainsi que fédéral) n'accordent
    la priorité à ce problème.

    Nous avons hâte de connaître les solutions que vous entendez prendre ou
    que vous proposerez pour remédier à cette pénurie de main-d'oeuvre
    spécialisée.


    (signé)                                 (signé)
    --------------------------------        --------------------------------
    Paul Charette                           James Knight
    Président                               Président-directeur général
    Association canadienne de la            Association des collèges
    construction et président de la         communautaires du Canada
    coalition Investissons dans les
    compétences


    (signé)                                 (signé)
    --------------------------------        --------------------------------
    Jayson Myers                            Ken Georgetti
    Président                               Président
    Manufacturiers et exportateurs          Congrès du travail du Canada
    du Canada


    (signé)                                 (signé)
    --------------------------------        --------------------------------
    Randy Williams                          John Reid
    Président-directeur général             Président-directeur général
    Association de l'industrie              Alliance canadienne de
    touristique du Canada                   technologie de pointe
                                            (CATA Alliance)


    (signé)                                 (signé)
    --------------------------------        --------------------------------
    Denis Tanguay                           Jeff Morrison
    Président-directeur général             Président et chef de
    Coalition canadienne de l'énergie       l'exploitation
    géothermique                            Association des firmes
                                            d'ingénierie du Canada


    (signé)                                 (signé)
    --------------------------------        --------------------------------
    T. Howard Mains                         Anthony P. Pollard
    Conseiller d'intérêts publics           Président
    canadiens                               Association des hôtels du Canada
    Association of Equipment
    Manufacturers


    (signé)                                 (signé)
    --------------------------------        --------------------------------
    Pamela C. Fralick                       Elizabeth McDonald
    Présidente-directrice générale          Directrice générale
    Association canadienne des soins        Association des industries
    de santé                                solaires du Canada



    (signé)                                 (signé)
    --------------------------------        --------------------------------
    Pierre Boucher                          Anthony Ariganello
    Président-directeur général             Président-directeur général
    Association canadienne du ciment        Association des comptables
                                            généraux accrédités du Canada


    (signé)                                 (signé)
    --------------------------------        --------------------------------
    Cliff Mackay                            Diane J. Brisebois
    Président-directeur général             Présidente-directrice générale
    Association des chemins de fer          Conseil canadien du commerce de
    du Canada                               détail


    (signé)
    --------------------------------
    Steve Vieweg
    Président-directeur general
    Comptables en management accrédités
    




Renseignements :

Renseignements: Massimo Bergamini, InterChange Affaires publiques, (613)
230-0183 ou cell. (613) 290-5317

Profil de l'entreprise

COALITION INVESTISSONS DANS LES COMPETENCES

Renseignements sur cet organisme

ASSOCIATION DES COLLEGES COMMUNAUTAIRES DU CANADA (ACCC)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.