Un travailleur fait une chute mortelle: la CSST présente son rapport d'enquête



    QUEBEC, le 7 mars /CNW Telbec/ - La Commission de la santé et de la
sécurité du travail (CSST) dévoile aujourd'hui les conclusions de son enquête
sur l'accident qui a entraîné le décès de M. Gilles Brousseau. Le 10 juillet
2006, le travailleur fait une chute mortelle alors qu'il s'affaire à
démanteler un mur d'escalade intérieur. L'enquête révèle, entre autres, que le
travailleur ne portait pas d'équipement de protection personnelle contre les
chutes.

    Rappel des événements
    ---------------------

    L'entreprise Apic se spécialise dans la construction et l'installation de
dispositifs et d'équipements de sport et de plein air. Le jour de l'accident,
trois travailleurs s'affairent à démanteler un mur d'escalade à l'intérieur
d'un centre de conditionnement physique. Deux d'entre eux travaillent en
hauteur et portent des équipements de protection personnelle contre les
chutes. M. Brousseau n'en porte pas, car il travaille au sol où il reçoit et
détache les panneaux de contre-plaqué, les numérote et en enlève les prises
d'escalade. A un moment donné, pour récupérer des outils laissés sur une
plate-forme située au sommet du mur, M. Brousseau grimpe sur une section de la
structure mise à nu par l'enlèvement des panneaux de contre-plaqué. Pour
descendre, il agrippe une entremise; celle-ci cède et cause sa chute mortelle.

    Constatations de la CSST
    ------------------------

    L'enquête de la CSST a permis de retenir les causes suivantes pour
expliquer l'accident :

    - la fixation d'une entremise cède;
    - l'absence d'un dispositif de protection contre les chutes.

    La CSST considère que l'entreprise Apic a agi de manière à compromettre
la santé et la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat
d'infraction a été délivré au propriétaire de l'entreprise.

    Exigences de la CSST
    --------------------

    A la suite de l'accident, la CSST a interdit de monter à plus de 3 m,
sans harnais de sécurité avec absorbeur d'énergie et un coulisseau. Elle a
également demandé que des modifications soient apportées à l'échafaudage
présent sur les lieux de l'accident, car il s'est avéré non conforme.
L'employeur s'est conformé à ces exigences.
    -%SU: LBR
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Lucie Michaud, Direction régionale de Québec - CSST,
(418) 266-4000, poste 4162, cell.: (418) 254-2694

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.