Un travailleur de Laval Construction atteint à la gorge par une scie : la CSST présente son rapport d'enquête



    QUEBEC, le 20 juin /CNW Telbec/ - La Commission de la santé et de la
sécurité du travail (CSST) dévoile aujourd'hui les conclusions de son enquête
sur l'accident qui a entraîné le décès de M. André Devost, un travailleur de
Laval Construction. Le 18 août 2006, le cimentier-applicateur est mortellement
coupé à la gorge par la découpeuse à disque (scie à béton) qu'il utilisait.
L'enquête révèle, entre autres, que la violence du cabrage occasionné par le
coincement de la lame provoque la perte de contrôle de la découpeuse à disque
par le travailleur.

    Rappel des événements
    ---------------------

    Laval Construction est une entreprise spécialisée dans l'installation et
la réfection de trottoirs et de bordures de rues. Au moment de l'accident,
M. Devost effectue la pose du dernier bloc de bordure préfabriqué en béton
pour finir un contrat dans une rue résidentielle de l'arrondissement de
Charlesbourg. Parce que ce dernier bloc ne s'insère pas correctement, le
travailleur utilise la découpeuse à disque. La partie avant de la lame se
coince, la découpeuse à disque se cabre et le travailleur en perd le contrôle.
La lame de la découpeuse atteint M. Devost à la gorge. Son décès est constaté
à l'hôpital.

    Constatations de la CSST
    ------------------------

    L'enquête a permis à la CSST de retenir les causes suivantes pour
expliquer l'accident :

    
    - la méthode de travail permet le coincement de la partie frontale de la
      lame;
    - la violence du cabrage occasionné par le coincement de la lame provoque
      la perte de contrôle de la découpeuse à disque par le travailleur.

    Exigences de la CSST
    --------------------

    A la suite de l'accident, la CSST a interdit à Laval Construction la coupe
des bordures préfabriquées en place afin d'éliminer les risques de coincement
de la meule et ainsi éliminer les risques de cabrage de la découpeuse à
disque.
    En outre, la CSST a exigé de la Ville de Québec qu'elle apporte des
modifications aux devis de travaux où il y a des interventions sur les
bordures de rues en béton préfabriqué ou en granit. La Ville de Québec s'est
conformée à la satisfaction de la CSST.

    Suivi à l'enquête
    -----------------

    Pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise, la CSST demande aux :

    - entreprises utilisatrices et aux locateurs de découpeuses à disque,
      d'informer les utilisateurs des dangers reliés à l'utilisation de cet
      équipement et des mesures à prendre pour les contrer;
    - fabricants, de prendre connaissance du rapport et notamment, des
      aspects reliés au phénomène de cabrage, en vue d'améliorer la
      conception pour éliminer ou diminuer ce phénomène ou ses conséquences.
    
    -%SU: LBR,SAN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Lucie Michaud, Direction régionale de Québec - CSST,
(418) 266-4000, poste 4162, cell.: (418) 254-2694

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.