Un syndicat de l'énergie appelle au Cabinet des décisions sur les pipelines



    OTTAWA, le 14 mars /CNW Telbec/ - Le Syndicat canadien des
communications, de l'énergie et du papier a présenté une pétition au conseil
des ministres conservateur fédéral pour qu'il casse deux décisions
controversées de l'Office national de l'énergie (ONE) permettant l'exportation
de bitume non transformé aux Etats-Unis.
    "L'Office national de l'énergie approuve machinalement le remaniement de
la carte énergétique de l'Amérique du Nord", a déclaré Dave Coles, président
national du SCEP. "Son approbation des projets pipeliniers compromet notre
sécurité énergétique et réduit les sables bitumineux à l'état de grande
carrière de laquelle on extrait du bitume au nom des raffineries américaines.
    Les pipelines approuvés mettent en péril la valorisation du pétrole en
Alberta et les agrandissements de raffineries en Ontario et au Québec. L'ONE a
dit que cela le laissait indifférent. Nous voulons savoir si le gouvernement
du Canada est lui aussi disposé à renoncer à la sécurité énergétique et aux
emplois du Canada."
    Les enjeux sont deux projets pipeliniers d'Enbridge Pipelines :

    
    - Le pipeline Alberta Clipper acheminerait un maximum de 450 000 barils
      de bitume par jour au Midwest et par des prolongements futurs jusqu'à
      la côte du golfe du Mexique, et il serait possible de doubler la
      capacité de cet oléoduc.
    - Le pipeline Southern Lights, que certaines personnes ont qualifié de
      "machine à exporter du bitume", apporte du diluant des Etats-Unis à
      l'Alberta pour qu'il y soit mélangé à du bitume afin de permettre
      l'acheminement de celui-ci par oléoduc aux raffineries américaines.
    

    Comme l'indique le mémoire présenté par le SCEP au Cabinet, les projets
pipeliniers d'Enbridge et le pipeline TransCanada Keystone déjà approuvé
permettraient de tripler les exportations de bitume non transformé aux
Etats-Unis, portant le total à 1,5 million de barils par jour. Ces
exportations causeront inévitablement l'annulation ou le report de projets de
valorisation canadiens qui auraient autrement permis de traiter toute la
production de sables bitumineux jusqu'en 2015.
    L'ONE a rejeté les propositions du SCEP visant l'accroissement de la
capacité des pipelines de l'est du Canada, dont l'alimentation actuelle vient
principalement des plates-formes. "De toute évidence, l'ONE se préoccupe
beaucoup plus des besoins en énergie des Etats-Unis que de ceux de la
population canadienne, trahissant ainsi de façon honteuse son mandat de
défendre l'intérêt du public canadien", a dit M. Coles.
    La pétition présentée par le SCEP au Cabinet et sa pétition antérieure
sur le pipeline Keystone sont affichées sur le Web à l'adresse www.scep.ca.




Renseignements :

Renseignements: Dave Coles, président national, (613) 299-5628; Fred
Wilson, adjoint au président, (613) 327-3044

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.