Un sondage réalisé par la division institutionnelle de Fidelity révèle qu'aux Etats-Unis, les régimes de retraite du secteur public tolèrent davantage de risque et que les régimes d'entreprises augmentent la pondération des titres à revenu fixe



    - Le sondage de Pyramis Global Advisors indique aussi les promoteurs de
    régime des deux catégories s'ouvrent aux stratégies innovantes

    TORONTO, le 17 avril /CNW/ - Pyramis Global Advisors, la division
institutionnelle de Fidelity Investments, a publié aujourd'hui au Canada les
résultats d'un sondage réalisé auprès des employeurs des secteurs public et
privé américains. Le sondage a révélé que de nombreux régimes envisagent
désormais des stratégies de placement innovantes pour les aider à remplir
leurs obligations envers les employés. Pour la première fois en cinq ans selon
le sondage, les régimes de retraite à prestations déterminées du secteur
public américain plaçaient une portion plus importante de leurs actifs dans
les actions internationales que leurs homologues du secteur privé. A
l'inverse, les régimes d'entreprises ont investi davantage dans les titres à
revenu fixe que les régimes publics, ce qui constitue une autre première.
    Ces résultats proviennent du cinquième sondage annuel de Pyramis Global
Advisors sur les régimes de retraite à prestations déterminées, auquel ont
participé plus de 200 responsables des principaux régimes des secteurs public
et privé aux Etats-Unis.
    "L'écart historique entre les préoccupations et motivations des régimes
privés et celles des régimes publics a pris beaucoup plus d'ampleur en 2006",
a commenté Michael Barnett, vice-président directeur, Services de retraite de
Fidelity au Canada (y compris Pyramis). "Le secteur des régimes de retraite au
Canada ayant généralement évolué dans le même sens qu'aux Etats-Unis dans le
passé, ces révélations nous éclairent sur l'avenir des régimes de retraite
chez nous."

    Métamorphose du secteur américain des régimes de retraite en 2006

    Le secteur américain des régimes de retraite a dû s'adapter à des
modifications réglementaires et comptables importantes en 2006. C'est
notamment en 2006 que la nouvelle loi sur la protection des régimes de
retraite (Pension Protection Act ou PPA) a été ratifiée, et que le bureau
chargé des normes comptables aux Etats-Unis (le Financial Accounting Standards
Board ou FASB) a adopté ses nouvelles normes relatives aux régimes
d'entreprises. Parallèlement, le bureau chargé des normes de comptabilité
publique (le Government Accounting Standards Board ou GASB) a transformé les
règles auxquelles les régimes du secteur public sont soumis. La PPA a accru
les exigences de capitalisation des régimes de retraite à prestations
déterminées et oblige les promoteurs à capitaliser pleinement leurs régimes
dans des délais plus courts. Les nouvelles règles adoptées par le FASB et le
GASB exigent pour leur part que les organisations comptabilisent les déficits
ou excédents actuariels de leurs régimes dans l'état des résultats. (En vertu
d'une décision récente du Conseil des normes comptables (CNC) du Canada, les
régimes devront constater au bilan - et non plus uniquement dans les notes
complémentaires aux états financiers -, en tant qu'actif ou passif, la
situation de capitalisation nette des régimes à prestations déterminées.)
    Selon Peter Chiappinelli, vice-président principal de Pyramis Global
Advisors, "Plusieurs régimes ont dû réexaminer leurs stratégies de placement
afin de faire face à ces nouvelles exigences. Les résultats de notre sondage
témoignent d'un revirement d'attitude en ce qui touche les stratégies
susceptibles de réduire la volatilité ou d'améliorer les rendements".

    La volatilité des rendements est la principale préoccupation des
    promoteurs de régimes à prestations déterminées du secteur privé

    Près de 40 % des répondants du secteur privé ont classé la "volatilité
des rendements" au premier rang de leurs préoccupations. En vertu des
nouvelles règles en vigueur, leurs régimes doivent se conformer plus
rapidement à des exigences plus élevées en matière de capitalisation. Afin de
maîtriser la volatilité des rendements, les sociétés ont donc commencé à
utiliser des stratégies de gestion des risques ou envisagent de le faire. Par
exemple, la moitié des répondants de ce groupe ont déclaré qu'ils utilisent ou
songent à utiliser la gestion actif/passif.
    Selon le sondage, un pourcentage important des promoteurs du secteur
privé sont ouverts à l'idée d'augmenter leurs rendements en ayant recours à de
nouvelles stratégies de placement et en allégeant les contraintes auxquelles
ils soumettaient leurs gestionnaires de placements. Par exemple, plusieurs
répondants du secteur privé se sont dits intéressés par des portefeuilles
d'actions qui ne seraient pas entièrement en position longue : 63 % d'entre
eux utilisent ou envisagent d'utiliser des portefeuilles 130/30 offrant des
possibilités limitées de ventes à découvert. De surcroît, 20 % des répondants
du secteur privé ont affirmé qu'ils affecteraient une portion accrue de leurs
actifs aux actions non américaines et 19 % d'entre eux ont indiqué qu'ils
augmenteraient la pondération de l'immobilier dans leur portefeuille.

    Dans un contexte de rendements faibles, les promoteurs du secteur public
    mettent l'accent sur le rendement des placements

    Le sondage a révélé que les promoteurs des régimes de retraite à
prestations déterminées du secteur public sont maintenant aux prises avec les
nouvelles règles du GASB. Parmi les facteurs qui les inquiètent de plus en
plus, les principaux sont la hausse des coûts liée à l'accroissement de
l'espérance de vie et l'augmentation des coûts des soins de santé.
    Les régimes du secteur public mettent à présent l'accent sur la
performance des placements, 53 % des répondants de cette catégorie ayant
classé la faiblesse des rendements en tête de leurs préoccupations. Le sondage
a aussi démontré que plusieurs promoteurs de régimes sont à l'affût de
nouvelles méthodes d'ingénierie financière. Par exemple, selon le sondage,
plus de 80 % des grands régimes de retraite à prestations déterminées du
secteur public utilisent ou songent à utiliser la méthode de l'alpha portable.
    "Tant dans le secteur public que dans le secteur privé, les régimes de
retraite à prestations déterminées ont besoin de nouvelles stratégies de
placements et relâchent plusieurs des restrictions auxquelles ils se sont
soumis jusqu'ici, a ajouté M. Chiappinelli. Ils s'intéressent aux stratégies
innovantes qui peuvent les aider à atteindre leurs cibles de performance dans
un environnement où les rendements ne dépassent pas la barre du 10 %."

    A propos du sondage

    Le cinquième sondage annuel sur les régimes de retraite à prestations
déterminées a été conçu par Pyramis Global Advisors et réalisé par Asset
International, Inc. en octobre 2006. Les répondants sont les chefs de la
direction technologique, trésoriers ou premiers directeurs de 214 régimes de
retraite à prestations déterminées figurant parmi les plus importants en leur
genre aux Etats-Unis (124 régimes d'entreprises et 90 régimes d'organismes
publics), qui ont répondu à un questionnaire en ligne.

    A propos de Pyramis Global Advisors

    Pyramis Global Advisors, une division de Fidelity Investments, est une
société de gestion de placements qui sert les investisseurs institutionnels
tels que les régimes de retraite des secteurs privé et public, les fonds de
dotation et les fondations. Pyramis fournit aux investisseurs institutionnels
canadiens des services de gestion active des placements et de maîtrise des
risques sur les marchés des actions canadiennes, des actions internationales,
des titres à revenu fixe, de l'immobilier et des instruments innovants, y
compris des produits visant à neutraliser les effets des fluctuations du
marché. Au 31 décembre 2006, ses actifs sous gestion totalisaient environ
149 milliards de dollars.

    A propos de Fidelity Investments

    Fidelity Investments est la huitième société de fonds communs de
placement en importance du Canada; elle fait partie de l'organisation Fidelity
Investments de Boston, l'une des premières sociétés de services financiers au
monde. Au Canada, Fidelity gère un actif de 43 milliards de dollars sous forme
de fonds communs de placement ou de régimes de retraite d'entreprises, et
offre aux investisseurs une gamme complète de fonds communs de placement
regroupant des titres canadiens, des titres étrangers et des titres à revenu
fixe. Les Fonds Fidelity sont offerts par l'intermédiaire de plusieurs réseaux
de prestation de conseils, notamment des planificateurs financiers, des
courtiers en placements, des institutions bancaires et des compagnies
d'assurance. En outre, Fidelity Investments administre des régimes de retraite
à cotisations déterminées et à prestations déterminées pour le compte de
sociétés clientes canadiennes.





Renseignements :

Renseignements: Chris Pepper, Directeur, Relations avec les médias,
Fidelity Investments Canada Limited, Bureau: (416) 307-5388, Téléphone
cellulaire: (416) 795-7762, Courriel: chris.pepper@fmr.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.