Un sondage mené par TD Waterhouse révèle un écart important entre les hommes et les femmes lorsqu'ils envisagent de vivre à l'étranger à la retraite



    
    -  Selon le "Sondage auprès des retraités migrateurs", les femmes sont
       plus préoccupées que les hommes par le fait de vivre à l'étranger à la
       retraite.
    -  L'accès à un régime de soins de santé constitue un facteur clé tant
       pour les hommes que pour les femmes.
    -  TD Waterhouse et TD Canada Trust lancent le site www.tdretraite.com
    

    TORONTO, le 6 oct. /CNW/ - Un nouveau sondage national sur les projets de
retraite de la génération du baby boom, publié aujourd'hui par TD Waterhouse,
a révélé que les hommes et les femmes ont des points de vue très différents en
ce qui concerne leur désir de séjourner à l'étranger. Cependant, tant pour les
hommes que pour les femmes, le régime de soins de santé est le facteur le plus
important dans leur décision de passer une partie de l'année à l'extérieur du
pays.
    Parmi tous les répondants, 45 % indiquent qu'ils séjourneront au moins un
mois par année à l'étranger à la retraite. Cependant, le pourcentage d'hommes
(52 %) est beaucoup plus élevé que le pourcentage de femmes (37 %). Le sondage
analyse ensuite 15 autres facteurs qui pourraient influencer la décision de
séjourner à l'étranger à la retraite. Les femmes sont plus préoccupées que les
hommes par ces facteurs et, en ce qui concerne un grand nombre de ces
facteurs, elles le sont même beaucoup plus, par exemple :

    
    -  91 % des femmes s'inquiètent de ne pas avoir les moyens de vivre à
       l'extérieur du Canada par rapport à 77 % des hommes
    -  81 % des femmes s'inquiètent d'être éloignées de leur famille et de
       leurs amis par rapport à 65 % des hommes
    -  67 % des femmes sont inquiètes à l'idée d'emménager dans une maison de
       retraite quand cela sera nécessaire, par rapport à 49 % des hommes
    -  48 % des femmes craignent de se sentir seules loin de leur foyer par
       rapport à 33 % des hommes
    -  81 % des femmes s'inquiètent de leur sécurité et du taux de
       criminalité dans les pays étrangers par rapport à 72 % des hommes

    "Il est clair que les hommes et les femmes ont des opinions différentes à
l'égard du séjour à l'étranger à la retraite, en particulier sur le plan
financier. Cela peut être problématique dans la planification commune de leur
retraite, affirme Patricia Lovett-Reid, vice-présidente principale, TD
Waterhouse. Il est très important que les couples discutent et travaillent
avec un conseiller financier, afin d'élaborer un plan de retraite qui apaisera
non seulement certaines préoccupations, mais qui aidera également les couples
à ajuster leurs objectifs."

    Facteurs ayant une incidence sur la décision de vivre à l'étranger à la
    retraite
    

    Moins d'un répondant sur cinq prévoit vivre à l'extérieur du Canada plus
de trois mois par année, et seulement 16 % planifient acheter une résidence à
l'étranger. Leurs projets sont comparables à des vacances prolongées plutôt
qu'à un déménagement à long terme.
    Pour 94 % des répondants, l'accès aux soins de santé est le facteur qui
pèse le plus dans leur décision de séjourner chaque année à l'étranger (72 %
considèrent que c'est un facteur très important et 22 %, un facteur assez
important). Les inquiétudes relatives à la qualité des soins de santé à
l'extérieur du Canada viennent ensuite (53 % considèrent que c'est un facteur
très important et 31 %, un facteur assez important). En ce qui concerne
l'accès aux soins de santé et la qualité des soins de santé, les opinions des
femmes sont semblables à celle des hommes, quoiqu'un peu plus arrêtées.
    Seulement le quart des répondants indiquent qu'ils ont pris le temps
d'examiner, soit de leur propre chef ou avec un conseiller, les répercussions
financières ou fiscales liées au fait de séjourner à l'étranger.
    "Compte tenu de nos hivers, il est tout naturel que de nombreux Canadiens
veuillent passer du temps à l'étranger à la retraite. Pourtant, très peu ont
discuté des répercussions avec un conseiller financier, souligne Mme
Lovett-Reid. Par exemple, des Canadiens limitent la durée de leurs séjours
annuels à l'étranger par crainte de perdre leur régime de soins de santé,
alors qu'il existe peut-être des solutions leur offrant une protection
suffisante à l'extérieur du pays - leur permettant ainsi de demeurer plus
longtemps à l'étranger sans se faire de soucis."

    
    Autres données recueillies :

    -  Parmi les personnes qui prévoient séjourner au moins un mois par année
       à l'extérieur du Canada, la moitié (51 %) le font parce qu'elles
       veulent vivre dans un climat plus chaud, et le tiers (34 %) parce
       qu'elles veulent faire l'expérience d'un mode de vie différent à
       l'étranger.

    -  Parmi ces personnes, 84 % loueraient une résidence à l'étranger,
       tandis que 16 % en achèteraient une.

    -  Le désir de passer un mois ou plus à l'étranger diminue d'ouest en
       est : à l'ouest, 49 %; en Ontario, 47 %; au Québec, 39 % et au Canada
       atlantique, 32 %.

    -  La grande majorité des répondants (87 %) ont l'intention de conserver
       leur citoyenneté canadienne à la retraite, 13 % demanderaient la
       double citoyenneté, si c'est possible, et aucun ne renoncerait à sa
       citoyenneté canadienne.
    

    TD Waterhouse et TD Canada Trust ont également annoncé aujourd'hui le
lancement du site www.tdretraite.com, une ressource interactive d'information,
de sensibilisation et de conseils concernant la retraite. Le site jette un
nouveau regard sur la planification financière en offrant aux Canadiens des
stratégies pour leur permettre de concilier leur mode de vie et leurs
objectifs financiers à la retraite.
    "Les objectifs de vie et les objectifs financiers vont de pair. C'est
pourquoi il est si important de réfléchir à ce que vous attendez de la
retraite, conclut Mme Lovett-Reid. Si vous prévoyez voyager ou séjourner à
l'étranger chaque année, un plan de retraite contribuera largement à la
réalisation de vos rêves. Et si vous cherchez une excellente ressource pour
vous aider à planifier votre mode de vie à la retraite, www.tdretraite.com
vous offre un excellent point de départ."
    Mené par Angus Reid Strategies, le "Sondage auprès des retraités
migrateurs" de TD Waterhouse consiste en 1 000 entrevues en ligne, réalisées
du 10 au 15 septembre 2008, auprès de participants au forum Angus Reid, âgés
de 50 à 65 ans, de partout au Canada. La marge d'erreur du sondage est de
+/-3,1 %, 19 fois sur 20.

    Au sujet du Groupe Financier Banque TD

    La Banque Toronto-Dominion et ses filiales sont désignées collectivement
par l'appellation "Groupe Financier Banque TD". Le Groupe Financier Banque TD
est la septième banque en importance en Amérique du Nord d'après le nombre de
succursales et il offre ses services à environ 17 millions de clients
regroupés dans quatre secteurs fondamentaux exerçant leurs activités dans
plusieurs centres financiers clés partout dans le monde : les services
bancaires personnels et commerciaux au Canada, offerts notamment par TD Canada
Trust; la gestion de patrimoine, incluant les activités de TD Waterhouse et un
investissement dans TD Ameritrade; les services bancaires personnels et
commerciaux offerts aux Etats-Unis par TD Banknorth et Commerce (connues
ensemble sous l'appellation La Banque TD), ainsi que les services bancaires de
gros, fournis entre autres par Valeurs Mobilières TD. De plus, le Groupe
Financier Banque TD se classe parmi les plus grands prestataires de services
financiers en ligne du monde, puisqu'il compte plus de 5,5 millions de clients
qui font des affaires par voie électronique. Au 31 juillet 2008, le Groupe
Financier Banque TD possédait des actifs de 509 milliards de dollars
canadiens. La Banque Toronto-Dominion est inscrite aux bourses de Toronto et
de New York sous le symbole "TD", ainsi qu'à la Bourse de Tokyo.





Renseignements :

Renseignements: Maria Leung, TD Bank Financial Group, (416) 983-4093


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.