Un sondage indique qu'une forte majorité de Canadiens appuient la programmation télévisuelle produite au Canada



    Des producteurs, des acteurs, des scénaristes et des réalisateurs
    unissent leurs forces pour soutenir le Fonds canadien de télévision dans
    le cadre des audiences du CRTC

    OTTAWA, le 4 fév. /CNW Telbec/ - A l'occasion des audiences du CRTC sur
l'avenir du Fonds canadien de télévision (FCT), des acteurs ont fait front
commun avec des producteurs, des scénaristes et des réalisateurs pour
présenter les résultats d'un nouveau sondage selon lesquels une forte majorité
de Canadiens (71 %) croient qu'il est important d'avoir accès à une
programmation télévisuelle canadienne distincte de la programmation
américaine. Le sondage révèle également qu'une écrasante majorité de Canadiens
croient que le gouvernement et les sociétés de câblodiffusion et de télévision
par satellite devraient investir des ressources pour faire en sorte que les
Canadiens aient accès à des émissions télévisuelles à l'image du Canada et de
sa population.
    Le sondage Harris/Decima indique qu'il est non seulement important pour
les Canadiens d'avoir accès à une programmation canadienne distincte des
émissions étrangères, mais qu'ils veulent aussi pouvoir choisir une
programmation qui reflète leur identité nationale. Plus des trois quarts des
Canadiens (78 %) affirment qu'il est important pour eux d'avoir des options
d'émissions télévisuelles qui reflètent la société, les valeurs et le point de
vue canadiens.
    Le FCT joue un rôle de premier plan et soutenu dans le financement de la
programmation télévisuelle canadienne. Les personnes interrogées ont été
informées, dans le cadre du sondage, que le "gouvernement fédéral consacre une
fraction de un pour cent de son budget au Fonds canadien de télévision,
programme national qui aide à financer la production des émissions de
télévision canadiennes". Quand on leur a demandé leur opinion après qu'ils
aient pris connaissance de cette information, 86 % des répondants ont dit être
d'accord avec le fait que le gouvernement fasse cet investissement pour
veiller à ce que les Canadiens aient accès à des émissions de télévision
canadiennes à l'image du Canada et de sa population. Les répondants ont aussi
été avisés que les fournisseurs de programmation câblodiffusée et par
satellite sont tenus de verser une petite partie de leurs produits
d'exploitation au FCT en contrepartie de certains avantages et mesures de
protection dont ils bénéficient en lien avec leur licence de radiodiffusion.
Plus des trois quarts (82 %) des Canadiens sont d'accord avec cette politique.
Ces résultats indiquent que les Canadiens appuient nettement l'investissement
dans le FCT fait par le gouvernement du Canada et par les câblodiffuseurs et
les diffuseurs de télévision par satellite.
    "Une majorité écrasante de Canadiens veulent et appuient une
programmation télévisuelle canadienne qui reflète leur vie", a affirmé Guy
Mayson, président et chef de la direction, ACPFT. "En tant que producteurs,
nous travaillons avec les acteurs, les réalisateurs et les scénaristes
canadiens pour donner vie à des histoires canadiennes - histoires qu'il serait
impossible de partager sans l'assistance du Fonds canadien de télévision."
    "Le sondage étaye ce que nous savions déjà : si on lui en donne les
moyens, notre secteur produit de formidables émissions de télévision que les
Canadiens aiment regarder, comme Little Mosque on the Prairie, Slings and
Arrows et ReGenesis, de même que Annie et ses Hommes, Les Lavigueur et Ramdam.
Les Canadiens veulent voir nos histoires à la télévision et, avec un peu
d'aide du FCT, ces émissions peuvent remporter un énorme succès", a affirmé
Richard Hardacre, président national de l'ACTRA.
    "Nous avons nos propres histoires, nos propres perspectives et un sens de
l'humour renommé mondialement", a déclaré Maureen Parker, directrice générale
de la Writers Guild of Canada. "Les scénaristes et les émissions du Canada
réussissent à raconter des histoires qui captivent nos auditoires nationaux et
avec lesquelles ils s'identifient. Ces histoires résonnent aussi avec les
auditoires à l'échelle internationale. Nous y arrivons en partie grâce au
financement essentiel que reçoit le secteur de la part du Fonds canadien de
télévision."
    "La télévision détient un pouvoir considérable pour communiquer
directement et parler de ce qui est réellement important avec les Canadiens
et, comme nous l'avons constaté aujourd'hui, cette communication fonctionne
dans les deux sens", a souligné Alan Goluboff, président, La Guilde canadienne
des réalisateurs. "Les Canadiens veulent entendre leurs propres voix, voir
leurs propres visages et partager leurs expériences communes. Grâce au soutien
du FCT et au talent incroyable que l'on trouve chez nos professionnels de la
production, nous pouvons présenter de telles émissions et offrir davantage de
choix aux auditoires."
    Les représentants du secteur de la production télévisuelle canadienne
sont à Ottawa pour manifester leur appui quant au maintien de ce partenariat
public-privé qu'est le Fonds canadien de télévision. Le CRTC organise des
audiences sur l'avenir du Fonds. Le FCT est financé en partie par le ministère
du Patrimoine canadien et en partie par l'intermédiaire d'un petit pourcentage
des produits d'exploitation des câblodiffuseurs et des diffuseurs de
télévision par satellite. LE FCT attribue des enveloppes de financement aux
télédiffuseurs canadiens selon une formule de financement précise. Les
producteurs de télévision peuvent ensuite présenter une demande de financement
pour créer et produire leurs émissions.
    Le sondage Harris/Decima a été commandé par La Guilde canadienne des
réalisateurs, la WGC, l'ACTRA et l'ACPFT. Il a été effectué entre le 10 et le
21 janvier 2008 dans le cadre du sondage omnibus téléVox hebdomadaire de
Harris/Decima. Au total, 2 038 personnes ont été interrogées dans l'ensemble
du Canada sur une période de deux semaines. La marge d'erreur pour un
échantillon de cette taille est de 2,2 %, 19 fois sur 20.

    L'ACTRA (Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists) est
une association nationale d'interprètes professionnels travaillant dans le
secteur des médias enregistrés de langue anglaise au Canada. L'ACTRA
représente les intérêts de ses 21 000 membres partout au Canada, constituant
ainsi la fondation du secteur hautement renommé des interprètes professionnels
du Canada.

    L'Association canadienne de production de films et de télévision (ACPFT)
est une association professionnelle sans but lucratif qui oeuvre au nom de
près de 400 entreprises qui travaillent à la production et à la distribution
d'émissions télévisuelles, de longs métrages et de produits de médias
numériques de langue anglaise dans toutes les régions du Canada.

    La Guilde canadienne des réalisateurs est un syndicat national qui
représente plus de 3 800 professionnels clés en conception et en logistique
dans les secteurs du cinéma et de la télévision, et ce, dans tous les domaines
de la réalisation, de la conception, de la production et du montage. La Guilde
négocie et administre des conventions collectives et fait la promotion
d'enjeux importants pour ses membres, dont les règles relatives au contenu
canadien et la réglementation de la CRTC, et veille à ce que le financement
soit maintenu pour la programmation télévisuelle et le cinéma canadiens.

    La Writers Guild of Canada (WGC) représente plus de 1 800 scénaristes
professionnels d'expression anglaise dans l'ensemble du Canada qui créent un
contenu canadien distinctif qui nous divertit par l'intermédiaire de la
télévision, du cinéma, de la radio et de nos ordinateurs - dont des séries
dramatiques et des films pour la télévision, des longs métrages, des
documentaires, des séries animées, des comédies et des émissions de variétés,
des émissions éducatives et une programmation pour enfants, des dramatiques
radio, des vidéos d'entreprise et des productions en médias numériques.




Renseignements :

Renseignements: Jeff Brinton, Directeur des communications et des
médias, Association canadienne de production de films et de télévision, (613)
233-1444, poste 227, jeff.brinton@cftpa.ca; Lisa Mahal, Directrice des
communications, La Guilde canadienne des réalisateurs, (416) 482-6640, poste
251, Cell.: (416) 420-3431, lmahal@dgc.ca; Susan Ponting, Relations publiques
nationales, ACTRA, (416) 644-1519, Cell.: (416) 897-7028, sponting@actra.ca;
David Kinahan, Directeur des communications, Writers Guild of Canada, (416)
979-7907, d.kinahan@wgc.ca

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION CANADIENNE DE PRODUCTION DE FILMS ET DE TELEVISION

Renseignements sur cet organisme

ALLIANCE OF CANADIAN CINEMA, TELEVISION AND RADIO ARTISTS (ACTRA)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.