Un résident de Windsor est reconnu coupable d'importation illégale de corail



    WINDSOR, ON, le 15 juin /CNW Telbec/ - La Cour de justice de l'Ontario
(Division provinciale) a aujourd'hui reconnu Christopher Donald Dunn de
Windsor, en Ontario, coupable d'avoir importé illégalement du corail vivant au
Canada depuis les Etats-Unis, sans détenir de permis. M. Dunn a été condamné à
payer une amende de 615 $ et tous les coraux de pierre saisis lors de son
passage au poste frontalier de Windsor ont été frappés d'une ordonnance de
confiscation.
    Les agents de protection de la faune d'Environnement Canada ont inculpé
M. Dunn en vertu de l'instrument législatif canadien que constitue la Loi sur
la protection d'espèces animales ou végétales sauvages et la réglementation de
leur commerce international et interprovincial (WAPPRIITA). Cette accusation
faisait suite à la tentative de M. Dunn d'entrer au Canada par le pont
Ambassador avec 38 coraux vivants dans son véhicule. La valeur estimative des
spécimens s'élève à 2 500 $.
    Sur les 38 coraux confisqués, 32 sont des coraux de pierre, une espèce
qui figure dans la liste des espèces en voie de disparition de l'Annexe II à
la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore
menacées d'extinction (CITES). L'espèce est également protégée en vertu de la
WAPPRIITA et ses règlements. L'accusé a enfreint plusieurs lois américaines et
a omis de se procurer les permis requis avant de rentrer au Canada avec les
38 coraux.
    Les récifs coralliens soutiennent une industrie touristique lucrative,
protègent les zones côtières contre les tempêtes et jouent un rôle primordial
dans l'économie de nombreux pays en développement à l'échelle mondiale. Les
récifs fournissent chaque année aux humains des ressources et des services
dont la valeur se chiffre en milliards de dollars. Le marché international des
ressources récifales comprend le commerce d'aquariums, de curiosités et de
bijoux; l'industrie des fruits de mer et des poissons vivants; et les sociétés
pharmaceutiques et de recherche.
    Le commerce international illégal du corail participe au dépérissement et
à la dégradation des récifs. Quelque 58 p. 100 des récifs coralliens du monde
sont désormais à risque dû à l'activité humaine. De nombreux récifs sont si
endommagés que leur rétablissement est sans espoir.

    Environnement Canada est le principal ministère responsable de la mise en
oeuvre de la CITES pour le compte du gouvernement canadien. La CITES établit
des contrôles, grâce à un système de permis, sur le commerce et la circulation
internationaux d'espèces animales et végétales en voie de disparition ou qui
ont déjà été menacées, ou sont susceptibles de l'être, en raison d'une
exploitation commerciale excessive.

    (Also available in English)




Renseignements :

Renseignements: Gary Colgan, Directeur, division de l'application des
lois sur la faune, Environnement Canada, (905) 319-6960; Jack Saunders,
Conseiller en communications, Relations avec les médias, Environnement Canada
- Ontario, (416) 739-4785


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.