Un nouveau traitement contre la schizophrénie est maintenant offert au Canada



    UN SONDAGE LEGER MARKETING MONTRE QU'UNE FORTE STIGMATISATION EST
    ASSOCIEE A CETTE MALADIE QUI TOUCHE PLUS DE 300 000 CANADIENS

    MONTREAL, le 6 fév. /CNW/ - Les Canadiens atteints de schizophrénie ont
maintenant accès à un nouveau traitement pour prendre en charge leur maladie.
En effet, Santé Canada a approuvé ZELDOX(MC) (chlorhydrate de ziprasidone)
pour le traitement de la schizophrénie et des troubles psychotiques
apparentés, offrant ainsi une autre option importante dans la prise en charge
de cette maladie mentale chronique et complexe, qui est fortement stigmatisée
et mal comprise.
    Un nouveau sondage réalisé par Léger Marketing met en évidence
l'importance de la stigmatisation entourant cette maladie.
Soixante-dix pour cent des Canadiens pensent que les personnes atteintes de
schizophrénie sont parfois traitées différemment des personnes qui ne sont pas
aux prises avec cette maladie. Fait encore plus surprenant : parmi les
Canadiens qui ont reçu eux-mêmes un diagnostic de schizophrénie ou qui
connaissent quelqu'un qui souffre de cette maladie, 44 % déclarent qu'ils se
sentiraient mal à l'aise de passer une fin de semaine à la maison avec une
personne atteinte de schizophrénie.
    Selon le Dr Emmanuel Stip, un psychiatre au Centre de recherche
Fernand-Séguin de l'Hôpital Louis-Hyppolyte Lafontaine, à Montréal, au Québec
: "ZELDOX(MC) constitue une percée qui arrive à point. En effet, ce produit
permet de maîtriser les symptômes de la schizophrénie et semble entraîner un
gain de poids moins important que les autres médicaments antipsychotiques. Or,
on sait que la prise de poids peut accroître le risque de diabète et de
maladie cardiaque. Certains de ces effets secondaires sont souvent pénibles et
peuvent conduire à la stigmatisation du patient; ils constituent par ailleurs
l'une des principales raisons de l'abandon du traitement. Plus de dix ans de
recherche et d'expérience cumulée auprès des patients ont permis d'établir que
ZELDOX(MC) possède un excellent tableau d'innocuité et d'efficacité."
    Le sondage Léger a montré que les Canadiens sont en général peu
sensibilisés aux répercussions des effets secondaires associés à de nombreux
médicaments employés dans le traitement de la schizophrénie. Seulement un
Canadien sur dix (soit 10 %) pense que les patients schizophrènes cessent leur
traitement en raison d'un gain de poids ou d'autres effets secondaires. Et ce
n'est pas sans surprise qu'on apprend que 57 % des Canadiens chez qui on a
diagnostiqué une schizophrénie ou qui connaissent une personne qui en souffre
croient que les patients schizophrènes interrompent leur traitement parce que
leur état s'est suffisamment amélioré.
    La schizophrénie touche une personne sur cent au Canada, soit près de
300 000 Canadiens. Cette maladie se caractérise par des symptômes comme le
délire, les hallucinations, une méfiance anormale, un repli sur soi, la
dépression ou l'anxiété. Ceux qui souffrent de schizophrénie ont de la
difficulté à accomplir des tâches qui nécessitent une mémoire abstraite et une
attention soutenue.
    Mary K. a reçu un diagnostic de schizophrénie en 2001. Frustrée du fait
que le premier médicament qui lui a été prescrit lui avait fait prendre neuf
kilos, elle se sentait toujours fatiguée et affamée et était incapable de
garder un emploi. Lorsque son médecin lui a suggéré de participer à un essai
clinique visant à évaluer l'efficacité de la ziprasidone, elle était
enthousiaste à l'idée d'essayer un nouveau médicament. Presque immédiatement
après avoir commencé à prendre ZELDOX(MC), Mary a pu perdre les kilos qu'elle
avait gagnés et a retrouvé de l'énergie. Elle est retournée aux études, a
obtenu un diplôme et s'est trouvé un emploi permanent. Elle prend maintenant
ZELDOX(MC) depuis cinq ans pour le traitement et la prise en charge de la
schizophrénie grâce à un essai clinique.
    "Depuis que j'ai commencé à prendre ZELDOX(MC), non seulement mes
symptômes sont soulagés, mais je ne subis aucun des effets secondaires, comme
le gain de poids, qui sont typiques des autres médicaments. En plus de m'avoir
redonné la maîtrise de ma vie, ZELDOX(MC) me permet de jouir de la vie."
    "Depuis que je prends ZELDOX(MC), mes symptômes sont maîtrisés et je
n'éprouve pas d'effets secondaires comme la prise de poids associée aux autres
médicaments. ZELDOX(MC) m'a permis non seulement de reprendre ma vie en main,
mais aussi d'en savourer chaque moment."
    La cause précise de la schizophrénie demeure inconnue. Il s'agit d'une
maladie incurable. En 2006, les coûts totaux de la schizophrénie (à la fois
directs et indirects) étaient estimés à 4,35 milliards de dollars au Canada.
Elle constitue aussi un fardeau financier considérable pour ceux qui en sont
atteints ainsi que pour leurs aidants.
    "L'approbation de ZELDOX(MC) marque un jalon important pour les
Canadiennes et les Canadiens atteints de schizophrénie. Ils ont maintenant
accès à un nouveau médicament qui permet de traiter cette affection mentale
chronique qui a d'importantes répercussions non seulement sur les personnes
qui en souffrent, mais également sur leur famille et la société", déclare le
Dr Bernard Prigent, vice-président des affaires médicales chez Pfizer Canada.

    A propos de ZELDOX(MC)

    Découvert et mis au point par Pfizer, ZELDOX(MC) est un antagoniste de la
sérotonine et de la dopamine indiqué dans le traitement des symptômes positifs
(par ex., les hallucinations visuelles et auditives) et négatifs (perte de
motivation et retrait social), de même que dans la prise en charge
psychopathologique globale.
    L'efficacité de ZELDOX(MC) pour traiter la schizophrénie a été établie
dans le cadre du plus vaste programme d'essais cliniques jamais réalisé sur un
nouvel antipsychotique avant son lancement. Le programme comportait quatre
essais comparatifs avec placebo de courte durée et un essai comparatif avec
placebo de longue durée, menés auprès de patients psychotiques hospitalisés
qui satisfaisaient aux critères du DSM-III-R concernant la schizophrénie.
Chaque essai comprenait 2 ou 3 doses fixes de ZELDOX(MC) et un placebo. Lors
des essais cliniques, ZELDOX(MC) s'est montré des plus efficaces pour réduire
les symptômes affectifs, négatifs et positifs. En outre, dans le cadre
d'études sur la substitution de médicaments, on a observé une amélioration au
chapitre du fonctionnement social et des symptômes cognitifs, après
6 semaines, par rapport à l'olanzapine et à la rispéridone. Plusieurs
instruments ont servi à évaluer les signes et les symptômes de troubles
mentaux au cours de ces essais, entre autres, les échelles BPRS (Brief
Psychiatric Rating Scale) et PANSS (Positive and Negative Syndrome Scale),
deux inventaires psychopathologiques à volets multiples qui servent
généralement à évaluer les effets d'un traitement médicamenteux sur la
psychose.
    Comme c'est le cas de plusieurs autres antipsychotiques atypiques, on ne
connaît pas le mode d'action exact de ZELDOX(MC). On a toutefois émis
l'hypothèse voulant que l'efficacité de ce médicament contre la schizophrénie
repose sur l'association d'un blocage des récepteurs dopaminergiques de type 2
(D2) et des récepteurs sérotoninergiques de type 2 (5-HT2). ZELDOX(MC) est le
seul antipsychotique atypique pour lequel on dispose de données démontrant une
amélioration durable des paramètres métaboliques comme le poids, le taux de
cholestérol et le taux de triglycérides. Les principaux effets indésirables de
ZELDOX(MC) sont la fatigue, les nausées ou les malaises d'estomac, la
constipation, les étourdissements, l'agitation, les mouvements anormaux, la
diarrhée, les éruptions cutanées ou une augmentation de la toux et de
l'écoulement nasal. ZELDOX(MC) peut avoir pour effet secondaire de provoquer
des anomalies du rythme cardiaque. Ce risque peut être plus élevé chez les
patients qui ont déjà certains troubles cardiaques ou qui prennent certains
médicaments. ZELDOX(MC) n'est pas recommandé chez les patients atteints du
syndrome du QT long (une anomalie du rythme cardiaque), de même que chez ceux
qui ont subi une crise cardiaque récente, qui souffrent d'insuffisance
cardiaque grave ou qui présentent d'autres anomalies du rythme cardiaque.
    ZELDOX(MC) est déjà approuvé dans 89 pays et est commercialisé sous le
nom de GEODON dans certains pays, dont les Etats-Unis.

    A propos de Pfizer Canada Inc.

    Pfizer Canada est la filiale canadienne de Pfizer Inc, première
entreprise pharmaceutique à l'échelle mondiale. Pfizer découvre, met au point,
fabrique et commercialise des médicaments d'ordonnance pour les humains et les
animaux. Fidèle à son principe directeur, Vers un monde en meilleure santé,
Pfizer mène des travaux de recherche et de développement dans divers domaines
thérapeutiques. Pour obtenir de l'information, visitez le site www.pfizer.ca.

    ZELDOX(MC), Pfizer Products Inc.




Renseignements :

Renseignements: Christina Antoniou, Pfizer Canada, (514) 693-4766 ou
(514) 208-5960, christina.antoniou@pfizer.ca; Marie-Josée Gauvin, Kilicom
Relations publiques, (514) 845-8222, mjgauvin@kilicom.com; Stéphanie Quirion,
Kilicom Relations publiques, (514) 845-3999, squirion@kilicom.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.