Un nouveau sondage montre que les superviseurs et les gestionnaires ont peu de moyens leur permettant de gérer les problèmes d'invalidité, d'absentéisme et de productivité chez les employés



    TORONTO, le 4 juin /CNW/ - Selon les résultats du plus récent rapport de
recherche, dans les milieux de travail canadiens, un trop grand nombre de
superviseurs et de gestionnaires ne possèdent pas les outils qui leur
permettraient de gérer efficacement la santé, la productivité, l'absentéisme,
les congés d'invalidité et le retour au travail des employés à la suite d'une
absence. D'après un sondage effectué auprès de plus d'une centaine
d'organisations canadiennes, ce problème pourrait prendre plus d'ampleur en
période d'incertitude économique.
    Shepell fgi, le principal fournisseur canadien de solutions en santé et
productivité en milieu de travail, a effectué un sondage auprès des
professionnels en ressources humaines qui ont participé à la conférence sur la
santé au travail qui s'est tenue à Vancouver en octobre 2008. Plusieurs
répondants ont laissé sous-entendre qu'ils ont peu d'outils leur permettant de
soutenir la santé et la productivité des employés. A la suite de la
conférence, le Groupe recherche Shepell fgi a rédigé à ce sujet un rapport
intitulé Le chaînon manquant : le rôle du superviseur dans la gestion de la
santé des employés. Selon ce rapport :

    
    -   84 % des répondants ont signalé que les superviseurs n'obtiennent pas
        en temps réel les données concernant les absences des employés

    -   81 % ont signalé que leur organisation n'a pas instauré un processus
        structuré que les superviseurs devraient utiliser pour gérer les
        problèmes d'absences ponctuelles chez les employés

    -   64 % ont mentionné que leur organisation n'a pas instauré un
        processus structuré que les superviseurs devraient utiliser pour
        aider les employés à retourner au travail à la suite d'un congé
        d'invalidité pour maladie ou blessure

    -   84 % ont mentionné que leur organisation n'a pas instauré un
        processus structuré que les superviseurs devraient utiliser pour
        gérer chez les employés des changements importants au plan de la
        productivité ou du comportement.
    

    Comme le souligne monsieur Rod Phillips, président et chef de la
direction chez Shepell fgi, "Lorsque des gestionnaires provenant de plus d'une
centaine des plus importantes organisations canadiennes mentionnent qu'ils
n'ont pas les outils élémentaires qui leur permettraient d'aider des employés
en détresse, il y a lieu de s'inquiéter. Et c'est particulièrement vrai en
période de difficultés économiques, lorsque la santé et la productivité des
employés sont les principales ressources qui permettront aux entreprises de
surmonter le ralentissement économique et d'en sortir plus fortes."
    Monsieur Phillips mentionne que, comparativement à l'an dernier et en
grande partie en raison de la situation économique, le nombre d'employés
canadiens qui accèdent aux services offerts par leur PAE (programme d'aide aux
employés) était en hausse de 10 pour cent à la fin du premier trimestre de
2009. En février 2009, le Groupe recherche Shepell fgi a publié le rapport La
détresse financière a des répercussions sur la santé et la productivité, qui
illustrait l'augmentation des consultations au PAE, surtout pour des
difficultés financières.
    Le sondage faisant l'objet du présent rapport de recherche a été rempli
par des gestionnaires, des employés et des cadres supérieurs. Près de 60 des
répondants travaillaient dans le domaine des avantages sociaux et des régimes
de retraite, des ressources humaines ou celui de la santé et de la sécurité au
travail. Les autres occupaient un poste en gestion de l'invalidité, en gestion
des opérations commerciales, en technologie et gestion des données, en santé
au travail, ou au service des finances, de la paie ou de l'administration.
    Selon madame Karen Seward, première vice-présidente, Développement des
affaires et marketing chez Shepell fgi : "Les superviseurs demandent un
meilleur soutien pour les aider à gérer tous les aspects de l'absentéisme, qui
comprennent aussi bien le présentéisme que les absences et les congés
d'invalidité."
    "Les gestionnaires sont plus que jamais sur la première ligne. Ils sont à
même de constater la situation; cependant, ils hésitent à intervenir ou ils
sont incapables de le faire. Trop souvent, les organisations n'utilisent pas
pleinement les outils dont elles disposent, y compris le soutien aux
gestionnaires et la promotion de stratégies de santé offerts dans le cadre du
programme d'aide aux employés."

    
    Madame Seward préconise que les organisations devraient :

    1.  mettre en oeuvre des mesures préventives comprenant la promotion
        proactive du programme d'aide aux employés au sein de l'organisation
        et dans le groupe de travail

    2.  offrir aux superviseurs une formation périodique et formelle qui leur
        permettra d'identifier et de traiter chez les employés une baisse du
        rendement ou un changement important du comportement

    3.  fournir aux gestionnaires et aux superviseurs de l'information sur
        les absences et les tendances en matière d'absence qui leur permettra
        de savoir à quel moment intervenir

    4.  appuyer le travail des gestionnaires et des superviseurs en
        établissant de meilleurs processus de retour au travail.
    

    Madame Paula Allen, vice-présidente, Solutions organisationnelles et
formation chez Shepell fgi, conclut en disant : "Les données de ce sondage
étaient intéressantes pour plusieurs raisons. Nous nous efforçons de mieux
comprendre les pratiques des organisations en matière de gestion de
l'invalidité - c'est-à-dire, ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas.
Nous venons de découvrir un problème encore plus élémentaire. En plus
d'utiliser en gestion des absences et de l'invalidité une approche fragmentée,
nombre d'organisations ne possèdent pas de données leur permettant d'évaluer
la situation et ne fournissent pas aux personnes les mieux placées pour le
faire les outils qui leur permettraient de réduire considérablement les coûts
qui en découlent."

    
    A propos de Shepell fgi
    -----------------------
    

    Shepell-fgi est le principal fournisseur canadien de solutions en santé
et productivité regroupant les programmes d'aide aux employés centrés sur la
prévention, des programmes de gestion de la santé et de l'invalidité, les
solutions organisationnelles et la formation. L'entreprise fournit des
services à plus de huit millions d'employés et membres de leurs familles, au
Canada, aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde. Shepell fgi aide les
organisations à préserver la santé des employés et à maintenir un bon
environnement de travail.
    Le Groupe recherche Shepell fgi, une filiale de Shepell fgi, a pour
mandat de renseigner les employeurs et les chefs d'entreprise sur les
problèmes de santé physique, mentale et sociale qui touchent leurs clients,
leurs employés et leurs familles, ainsi que les milieux de travail. Il permet
de bien comprendre les tendances touchant la santé et le mieux-être en
effectuant des analyses de problèmes et de secteurs. Depuis 2002, le Groupe
recherche Shepell fgi a publié dix-huit rapports thématiques et huit rapports
sectoriels.





Renseignements :

Renseignements: ou une version complète du rapport de recherche,
veuillez communiquer avec l'une ou l'autre de ces personnes: Jerry Amernic,
Téléphone: (416) 284-0838, Courriel: jamernic@rogers.com; Jennifer Watson,
Directrice, Marketing et développement des produits, Shepell fgi, Téléphone:
(416) 355-5468, Courriel: jwatson@shepellfgi.com

Profil de l'entreprise

SHEPELL-FGI

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.