Un nouveau rapport révèle le potentiel des immeubles commerciaux



    TORONTO, le 23 nov. /CNW/ - Un nouveau rapport publié aujourd'hui propose
un plan directeur pour des immeubles commerciaux plus verts au Canada. Publié
par Technologies du développement durable Canada (TDDC), il met en évidence
les changements techniques et non techniques à apporter à la conception, à la
construction et l'entretien des immeubles commerciaux canadiens afin de
réduire la consommation d'eau et d'énergie et la production de déchets.
    "Le secteur des immeubles commerciaux représente environ 14 % de la
consommation d'énergie secondaire au Canada et les émissions de GES qui y sont
associées ont augmenté de 42 % entre 1990 et 2004", a déclaré Vicky J. Sharpe,
présidente-directrice générale de TDDC. "Si nous voulons voir des changements
dans ce secteur, nous devons adopter une nouvelle approche dans la façon de
concevoir, de construire et d'exploiter les immeubles commerciaux ainsi qu'au
chapitre des règlements et des politiques qui orientent ces activités."
    Parmi les changements techniques mis de l'avant, le rapport souligne
l'importance d'améliorer l'efficacité des systèmes et de l'équipement et de
mettre au point des processus de conception intégrée.
    "Actuellement, un très grand nombre d'acteurs clés dans le développement
et l'exploitation d'immeubles commerciaux types travaillent de façon isolée et
se concentrent sur leur champ d'expertise", a ajouté Mme Sharpe. "Nous avons
besoin de démonstrations dans le monde réel qui décompartimentent le processus
de conception afin d'harmoniser les principes de responsabilité et de
viabilité économique avec ceux du confort et de la facilité d'emploi."
    Au nombre des changements non techniques recommandés, le rapport met
l'accent sur l'importance de données précises et de meilleures normes
d'éco-étiquetage et de rendement fondées sur le cycle de vie qui permettront
une certification des immeubles axée sur le cycle de vie plutôt que sur le
dessin d'après exécution.
    "Nous devons passer à une approche axée sur le cycle de vie si nous
espérons réaliser des immeubles commerciaux durables", a déclaré Rick
Whittaker, vice-président, Investissements de TDDC.
    "Certains progrès ont été accomplis, notamment par l'émergence de la
certification LEED et d'autres outils, mais nous devons encore déployer
beaucoup d'efforts pour établir des mesures significatives, faciles à
consulter, qui offrent aux propriétaires et aux locataires des indicateurs de
durabilité qui les aideront dans leurs prises de décisions."
    Le Rapport sur l'Analyse d'investissement du DD qui porte sur
l'éco-efficacité des immeubles commerciaux est le cinquième d'une série de
rapports produits par TDDC. Ces rapports sont le fruit de consultations auprès
de nombreux décideurs publics ainsi que d'intervenants de l'industrie et du
milieu universitaire. L'information a été analysée avec des données du marché
de même que des études et des rapports actuels pour produire un rapport
d'investissement qui offre une vision commune du potentiel commercial. Ces
rapports servent à orienter le processus de décision de TDDC en matière
d'investissement. Des rapports antérieurs sur l'Analyse d'investissement du DD
ont examiné des sujets tels que l'électricité renouvelable, les combustibles
traditionnels propres, les biocarburants et l'hydrogène. On peut les consulter
à la section Centre de connaissances à www.sdtc.ca/fr.

    A propos de TDDC

    TDDC est une fondation autonome qui a reçu 1,05 milliard $ du
gouvernement du Canada dans le cadre de son engagement à créer un
environnement durable et une qualité de vie élevée pour tous les Canadiens.
    TDDC exploite deux fonds qui visent le développement et la démonstration
de solutions technologiques novatrices. D'une valeur de 550 millions $, le
Fonds de technologies du DD(MC) soutient des projets qui touchent les
changements climatiques, la pureté de l'air, la propreté de l'eau et la
salubrité des sols. Le Fonds pour les biocarburants de la prochaine
génération(MC) de TDDC, d'une valeur de 500 millions $, soutient la création
d'installations de démonstration à grande échelle, premières du genre, qui
produiront les combustibles renouvelables de la génération suivante.
    TDDC fonctionne comme une société sans but lucratif. Elle a collaboré
avec les secteurs public et privé notamment l'industrie, le milieu
universitaire, les organismes non gouvernementaux (ONG) et tous les ordres de
gouvernement pour réaliser ce mandat.


    Fiche d'information sur le rapport de l'Analyse d'investissement du DD

    Le rapport de l'Analyse d'investissement du DD(MC) porte sur les effets
que peuvent avoir l'utilisation de l'énergie et de l'eau et la production de
déchets solides sur le fonctionnement des immeubles commerciaux au Canada. Il
examine les caractéristiques du marché telles que l'emplacement, les
dimensions et le fonctionnement des immeubles, établit un ensemble d'énoncés
de vision pour l'industrie et détermine quelles technologies peuvent
contribuer à créer des bâtiments plus durables dans le parc immobilier actuel
et futur.
    Le rapport traite de tous les types d'immeubles commerciaux, y compris
les tours à bureaux, les édifices spéciaux et les bâtiments de la fonction
publique que l'on retrouve dans les secteurs de la santé, de l'éducation, de
l'accueil, du divertissement ainsi que du commerce de détail et de gros.
Ensemble, ils sont désignés sous l'appellation "commerciaux". Les immeubles
résidentiels à logements multiples (IRLM) ne figurent pas dans une bonne
partie de l'analyse parce qu'ils sont classés immeubles résidentiels par
Ressources naturelles Canada (RNCan). Cependant, un grand nombre des
technologies et des problèmes s'appliquent aux IRLM.
    L'analyse se concentre sur le fonctionnement des immeubles. Bien que
l'énergie intrinsèque, la sélection des matériaux, la construction et la
démolition soient des facteurs importants dans l'approche qui tient compte du
cycle de vie des immeubles, c'est le fonctionnement des immeubles qui a le
plus de répercussions sur l'environnement. Ce fonctionnement constitue
l'aspect le plus déterminant de l'analyse de l'éco-efficacité des immeubles
commerciaux. TDDC comprend l'importance cruciale d'une approche axée sur le
cycle de vie complet des immeubles et tient compte des considérations qui s'y
rapportent dans les évaluations de l'investissement pour chaque projet.

    
    Quelques renseignements - Les édifices commerciaux et l'environnement:
    ----------------------------------------------------------------------
    -   Le nombre d'immeubles commerciaux au Canada s'établit à autour de
        395 000, en hausse par rapport à environ 380 000 en 2004.
    -   En 2004, le secteur des immeubles commerciaux représentait environ
        14 pour cent de la consommation d'énergie secondaire totale au
        Canada.
    -   Entre 1990 et 2004, la consommation d'énergie dans le secteur
        commercial a subi une augmentation de 35 pour cent.
    -   Les émissions de GES liées à l'énergie dans le secteur commercial ont
        augmenté de 42 pour cent entre 1990 et 2004.
    -   Le secteur des immeubles commerciaux consomme environ 1,2 trillion de
        litres d'eau traitée par les municipalités par année.
    -   En 2004, les immeubles commerciaux ont généré environ 14,26 Mt de
        déchets solides.

    Enoncés de vision de l'industrie
    --------------------------------
    D'ici 2030, les édifices commerciaux au Canada:

        -  auront réduit leur consommation d'énergie de 50 pour cent par
           rapport au niveau actuel
        -  consommeront 65 pour cent moins d'eau traitée par les
           municipalités qu'en 2007
        -  produiront 85 pour cent moins de déchets solides qu'en 2007
    

    Besoins non techniques
    ----------------------
    Prix du carbone - Les intervenants de l'industrie s'entendent pour dire
que le facteur le plus déterminant des bâtiments durables est un prix réaliste
et constant du carbone des combustibles fossiles.

    Chaîne d'approvisionnement intégrée - Le développement d'immeubles
commerciaux à haut rendement énergétique requiert une collaboration étroite
entre les propriétaires, les financiers, les architectes, les ingénieurs, les
entrepreneurs, les fournisseurs, les gérants et les exploitants, les
municipalités et les services publics à propos des exigences en matière de
systèmes ainsi que du rendement des immeubles au chapitre de l'économie, des
ressources, de la productivité et de la recyclabilité.

    Pratiques de construction intégrées - Il est nécessaire de faire appel à
des pratiques intégrées de planification régionale, de financement des projets
et de rémunération, de construction et de fonctionnement des immeubles.

    Code du bâtiment amélioré et meilleure mise en exécution - Les
intervenants de l'industrie s'entendent pour dire qu'il est urgent d'établir
un code du bâtiment amélioré, tel que le Code modèle national de l'énergie
pour les bâtiments. Le code doit être appuyé par des mesures de mise en
application plus fermes qui sont régulièrement mises à jour.

    Rapports continus - Des évaluations financières mesurables, défendables
et reproductibles doivent être effectuées en se fondant sur des données
réalistes du rendement des immeubles.

    Echange d'information - Les concepteurs d'immeubles doivent tirer des
leçons de l'expérience acquise dans l'installation et le fonctionnement à long
terme d'immeubles à haut rendement énergétique. Un système d'échange
d'information centralisé, semblable à ce qui existe aux Etats-Unis et en
Europe, pourrait être élaboré au Canada.

    Ethique de la durabilité dans le système d'éducation - Le développement
durable doit être un thème intégré dans les nombreux nouveaux programmes
académiques novateurs axés sur le développement durable qui commencent à
prendre forme dans les institutions postsecondaires canadiennes.

    Besoins techniques
    ------------------
    Conception d'immeuble intégrée - Il s'agit du processus de conception des
bâtiments durables et de choix des emplacements qui permet également
d'optimiser l'utilisation des ressources, la fonctionnalité du bâtiment et le
confort des occupants. Les mesures s'articulent autour du thème central du
processus de conception intégrée.

    Améliorations de l'enveloppe du bâtiment - Il faut mettre en oeuvre les
meilleures technologies émergentes et disponibles ainsi que des technologies
de l'enveloppe du bâtiment de la "prochaine génération" afin de minimiser le
transfert thermique et de maximiser l'utilisation des ressources naturelles
disponibles.

    Outils de gestion pour l'exploitant et l'occupant - Il faut mettre au
point des technologies qui permettent aux exploitants et aux occupants des
immeubles de connaître la consommation de ressources de chacun et d'y réagir,
tout en préservant ou en améliorant la qualité de l'environnement intérieur.

    Améliorations de l'efficacité des systèmes et de l'équipement - Ces
améliorations supposent l'utilisation d'équipement mécanique et électrique à
haute efficacité dans tout l'immeuble.

    Optimisation de l'approvisionnement en ressources - Il s'agit de
maximiser l'approvisionnement en ressources traditionnelles ainsi que
l'utilisation des ressources naturelles disponibles et la réutilisation des
ressources existantes des immeubles.




Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Patrice Breton, Directeur des
communications, TDDC, Tél.: (613) 234-6313, poste 295, p.breton@sdtc.ca;
Processus de demande: Zoltan Tompa, Gestionnaire des demandes, TDDC, Tél.:
(613) 234-6313, poste 234, z.tompa@sdtc.ca

Profil de l'entreprise

TECHNOLOGIES DU DEVELOPPEMENT DURABLE CANADA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.