Un ménage canadien sur cinq peine à s'offrir un logement abordable

OTTAWA, le 30 mars /CNW Telbec/ - Vingt pour cent des ménages canadiens peinent à payer leur logement en raison de l'insuffisance de logements abordables sur le marché privé. Cette pénurie a sur la santé des Canadiens des conséquences négatives, qui se traduisent par une productivité moindre et une plus faible compétitivité nationale. C'est ce qu'affirme Le Conference Board du Canada dans une importante étude, publiée aujourd'hui.

Les auteurs de Partir de la base : Pour améliorer le logement abordable au Canada préconisent une collaboration entre les constructeurs immobiliers, les gouvernements et les associations de citoyens en vue d'accroître l'offre de logements abordables de qualité. Ce rapport met l'accent sur les modèles efficaces en matière de financement, de construction et d'administration de ces logements, et présente une collection d'outils de planification et de diagnostic pour les planificateurs, les promoteurs privés et les organismes sans but lucratif.

"La qualité et les coûts du logement sont des facteurs très importants pour la santé des Canadiens. Cependant, environ un cinquième des ménages canadiens n'ont pas les ressources nécessaires pour accéder à des logements de qualité et acheter des produits ou des services qui améliorent l'état de santé, comme des aliments nutritifs ou des activités récréatives", explique Diana MacKay, directrice, education et santé.

Selon une mesure courante, le logement est considéré comme étant "inabordable" lorsqu'un ménage y consacre plus de 30 p. 100 de ses revenus bruts. À l'aune de cette mesure, environ 75 p. 100 des ménages canadiens vivent dans des logements abordables et 5 p. 100 vivent dans des logements sociaux subventionnés par l'État. Le reste des ménages canadiens, approximativement 20 p. 100, ont de la difficulté à se payer un logement sans un soutien financier supplémentaire. Pour diverses raisons, la plupart des constructeurs immobiliers s'intéressent surtout à la construction de logements destinés aux quintiles de revenu supérieur, ce qui laisse bon nombre de ménages à revenu faible ou moyen face à une insuffisance de logements abordables sur le marché privé.

Les promoteurs privés, les gouvernements et les associations de citoyens ont des rôles importants à jouer face à ce problème. Les entreprises privées en particulier devraient prendre une plus grande place, car elles peuvent être très efficaces et novatrices et, ce faisant, abaisser les coûts des logements.

"Les constructeurs immobiliers pourraient être encouragés à construire plus d'unités de logement abordables par une combinaison de mesures incitatives et de soutien du gouvernement, et une sensibilisation accrue aux bénéfices qu'ils pourraient tirer en s'intéressant à ce segment du marché", dit Diana MacKay.

Les organismes publics, en revanche, sont mieux placés pour définir les paramètres de construction et de génie et réunir les conditions qui encouragent la construction de logements abordables en plus grand nombre, sans participer directement à l'exécution des projets. Les associations de citoyens, notamment les promoteurs et les administrateurs sans but lucratif et la vaste gamme d'organismes d'aide sociale et religieux, sont de bonnes administratrices de logements abordables : leurs coûts de fonctionnement sont faibles, leurs membres sont passionnés par leur travail et leur expérience du "terrain" est précieuse. Ces conclusions sont fondées sur une analyse approfondie des données et une recension des écrits, ainsi que sur 65 entrevues avec des experts et des praticiens et 11 études de cas d'initiatives novatrices. Au nombre de ces initiatives figurent les suivantes :

Innovations des administrations publiques - Stratégies de mesures incitatives

Modèle 1 - Zonage d'inclusion

Modèle 2 - Ajout d'unités de logement abordables par des primes de densité

Innovations des administrations publiques - Stratégies de financement

Modèle 3 - Alberta Secretariat for Action on Homelessness : Plan de l'Alberta

Modèle 4 - Fonds pour les logements du marché destinés aux Premières nations

Innovations en matière de construction

Modèle 5 - Réduction des coûts à l'aide de l'innovation dans la construction

Modèle 6 - Réduction des coûts des logements par l'innovation dans la conception

Innovations en matière de financement

Modèle 7 - Programme d'accession à la propriété de Vancity (Springboard Home Ownership Program)

Modèle 8 - Options de logements

Innovations dans les liens de transition vers l'accession au logement

Modèle 9 - Approche du YMCA

Modèle 10 - Refuge pour soutenir les sans-abri

Modèle 11 - Système d'accession au logement à plusieurs niveaux : John Howard Society Tiered Housing Model

L'étude a reçu un soutien financier des régies provinciales du logement de neuf provinces canadiennes. La portée, la méthode et les conclusions du rapport ont été entièrement définies par Le Conference Board du Canada. Le rapport est publié dans le cadre du programme de recherche de la Table ronde du Conference Board sur les déterminants socioéconomiques de la santé.

SOURCE Le Conference Board du Canada

Renseignements : Renseignements: Brent Dowdall, Relations avec les médias, tél.: (613) 526-3090, poste 448, Courriel: corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.