Un jeune travailleur d'Abitibi consolidated, division de Clermont, meurt écrasé: la CSST dépose son rapport d'enquête



    QUEBEC, le 31 oct. /CNW Telbec/ - La Commission de la santé et de la
sécurité du travail (CSST) dévoile aujourd'hui les conclusions de son enquête
sur l'accident qui a entraîné le décès de M. Olivier Simard, un jeune
travailleur d'Abitibi Consolidated, division de Clermont. Le 10 août 2006,
alors qu'il s'apprête à faire une collure de feuilles, on le retrouve coincé
entre le tambour avant d'une machine et sa bobine de papier. L'enquête révèle,
entre autres, que l'angle rentrant entre le tambour avant et la bobine de
papier est accessible au travailleur puisqu'il n'est pas protégé.

    Rappel des événements
    ----------------------

    La division Clermont, de l'entreprise Abitibi Consolidated, transforme
des copeaux de bois en pâte par un procédé thermomécanique. M. Simard débute
son quart de travail à minuit comme sixième main sur une machine à papier.
Vers 5 h, on l'affecte au poste de cinquième main pour remplacer un collègue.
L'équipe de travail se mobilise pour faire les opérations d'usage en vue
d'effectuer une collure. Les collègues de M. Simard fabriquent la queue de
papier et l'enfilent sur le rouleau-guide. En tant que cinquième main, le
jeune travailleur doit guider la queue de papier entre la bobine et le tambour
avant de la machine à papier. Personne ne voit M. Simard, mais tous entendent
un cri. Un travailleur se dirige vers lui et aperçoit son corps coincé. On
arrête immédiatement la bobineuse de la machine à papier. M. Simard est
transporté à l'hôpital où son décès est constaté.

    Constatations de la CSST
    ------------------------

    L'enquête a permis à la CSST de retenir les causes suivantes pour
    expliquer l'accident :

    
        - l'angle rentrant entre le tambour avant et la bobine fille est
          accessible;

        - le travailleur place son pied droit sur le tambour avant de la
          bobineuse.

    La CSST considère qu'Abitibi Consolidated a agi de manière a compromettre
la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat d'infraction lui a
été délivré. Pour cette infraction, l'amende peut varier de 5 000 $ à 20 000 $
pour une première offense ou de 10 000 $ à 50 000 $ en cas de récidive.

    Exigences de la CSST
    --------------------

    A la suite de l'accident, la CSST a ordonné l'arrêt des travaux sur les
deux bobineuses des machines à papier de l'entreprise et a demandé les
correctifs suivants :

        - protéger l'angle rentrant de la bobineuse de la machine à papier;

        - enlever la possibilité aux travailleurs de monter sur le charge-
          mandrin à la bobineuse de la machine à papier;

        - réviser la méthode de formation des nouveaux travailleurs sur les
          deux machines à papier selon les lacunes identifiées lors de
          l'enquête.
    

    L'entreprise s'est conformée aux demandes de la CSST et les travaux sur
les bobineuses ont pu reprendre.

    Suivi de l'enquête
    ------------------

    La CSST informera les employeurs oeuvrant dans le même secteur d'activité
et utilisant un équipement similaire de la nécessité d'empêcher l'accès à
l'angle rentrant, entre le tambour avant et la bobine fille de cette machine.

    La sécurité des machines et les jeunes : deux priorités à la CSST
    -----------------------------------------------------------------

    Afin de réduire le nombre d'accidents causés par les machines, la CSST
applique le Plan d'action Sécurité des machines et une politique de "tolérance
zéro" en ce qui concerne les dangers liés à l'accès à des pièces en mouvement.
Il s'agit donc, pour la CSST, d'une priorité d'action en matière de
prévention.
    M. Simard était âgé de moins de 25 ans et la CSST tient à préciser que la
santé et la sécurité des jeunes sont une priorité pour elle. Toutes
proportions gardées, les jeunes sont une fois et demie plus souvent victimes
d'accidents du travail que les travailleurs plus âgés! Afin de développer une
culture de la prévention en matière de santé et de sécurité du travail, la
CSST met de l'avant un Plan d'action Jeunesse.
    -%SU: LBR,LAW
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Lucie Michaud, Direction régionale de Québec - CSST,
(418) 266-4000, poste 4162, cell.: (418) 254-2694

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.