Un installateur de piscine meurt écrasé : la CSST présente son rapport d'enquête



    QUEBEC, le 13 sept. /CNW Telbec/ - La Commission de la santé et de la
sécurité du travail (CSST) dévoile aujourd'hui les conclusions de son enquête
sur l'accident qui a entraîné le décès de M. Jean-Yves Pelletier, un employé
de l'entreprise Piscines Pro et Patios NV, connue commercialement sous le nom
de Trévi. Le 26 octobre 2006, l'installateur est mortellement blessé lorsque
le mât d'une mini-excavatrice vient coincer sa tête contre le cadre de la
cabine. L'enquête révèle, entre autres, que la mini-excavatrice possède une
zone de coincement facile d'accès.

    Rappel des faits

    Le jour de l'accident, une équipe de huit hommes effectuent l'aménagement
paysager autour d'une piscine creusée, nouvellement installée, à l'arrière
d'une maison. Un sentier piétonnier municipal est adjacent à la maison. Ce
dernier, utilisé comme passage pendant les travaux, a été endommagé.
L'accident survient sur ce sentier alors, qu'avec une mini-excavatrice, on
enlève l'asphalte endommagée. M. Pelletier, chargé de conduire un petit
tracteur servant à recevoir les débris d'asphalte, se dirige vers la
mini-excavatrice et monte sur la structure de celle-ci en plaçant le haut de
son corps face à la cabine, vraisemblablement pour tenter d'entrer en
communication avec son opérateur. Ce dernier ne voit pas M. Pelletier et
continue ses manoeuvres. M. Pelletier se fait coincer la tête entre le mât et
le cadre de la cabine de la mini-excavatrice. Son décès est constaté sur
place.

    Constatations de la CSST

    L'enquête a permis à la CSST de retenir les causes suivantes pour
    expliquer l'accident :

    
      -  la conception de la mini-excavatrice crée un danger du à la facilité
         d'accès à la zone de coincement;
      -  le travailleur entre dans la zone d'opération de la mini-excavatrice
         à l'insu de l'opérateur.
    

    Exigences de la CSST

    A la suite de l'accident, la CSST a demandé à Piscines Pro et Patios NV
de former les travailleurs sur les dangers liés à leurs activités et sur les
moyens de protection.

    Suivi à l'enquête

    Pour éviter la répétition d'un accident similaire, la CSST recommande aux
employeurs oeuvrant dans les secteurs des travaux paysagers et de
l'installation de piscines ou de spas de s'assurer de former leurs
travailleurs sur les dangers liés à leurs activités et des moyens de
prévention à appliquer. De plus, la CSST informera les fabricants et les
locateurs de machinerie utilisée dans ces secteurs des conclusions de cette
enquête.
    -%SU: LBR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Lucie Michaud, Direction régionale de Québec - CSST,
(418) 266-4000 poste 4162, cell. : (418) 254-2694

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.