Un important programme pour la santé des femmes adapte le modèle national en matière d'abandon du tabac



    Le programme modèle de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa
    permet de hausser le taux de réussite du renoncement au tabac à 50 %

    OTTAWA, le 6 juin /CNW Telbec/ - Le très efficace programme d'abandon du
tabac de l'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa (ICUO), lequel est
rapidement devenu le modèle national, sera pour la première fois intégré à un
important programme pour la santé des femmes.
    Mis au point par l'Institut de cardiologie, le programme modèle affiche
d'excellents résultats, avec près de 50 % des participants toujours
non-fumeurs après 12 mois. Le modèle d'Ottawa de l'ICUO est un programme
offert en milieu hospitalier fondé sur une combinaison exceptionnelle qui
allie consultations, interventions, information, suivi et rétroaction.
    Le Centre de santé pour les femmes Shirley E. Greenberg, un établissement
polyvalent de recherche, de diagnostic et de traitement pour les femmes situé
à Ottawa, a choisi d'intégrer le protocole d'abandon du tabac de l'ICUO à son
programme visant la promotion de la santé et du bien-être général des femmes.
    La maladie du coeur est la principale cause de décès chez les femmes
nord-américaines. En outre, le tabagisme est la principale cause évitable de
décès chez les femmes. Les recherches indiquent que les fumeuses courent un
plus grand risque de maladies, comme le cancer du col de l'utérus, mais
qu'elles ont aussi plus de difficulté à cesser de fumer. Le profil du
tabagisme chez les femmes se distingue de celui des hommes; l'influence de
l'interaction sociale est très forte chez ces dernières et leurs habitudes en
matière de tabagisme sont différentes. Les recherches indiquent que les
fumeuses se préoccupent davantage de la prise de poids et que, pour certaines
d'entre elles, les symptômes de sevrage sont reliés au cycle menstruel.
    "Pour l'Institut de cardiologie, ce programme constitue une occasion
unique de cibler 25 000 femmes ayant été orientées vers un centre destiné à
répondre spécifiquement à leurs besoins en matière de santé", indique Bonnie
Quinlan, infirmière de pratique avancée et conseillère en abandon du tabac à
l'ICUO. "Parmi nos patientes, celles qui ont cessé de fumer vivent plus
longtemps et en meilleure santé. Nous savons que les femmes répondent
particulièrement bien à la consultation individuelle et au soutien que leur
offre notre programme visant l'abandon du tabac".
    La Dre Elaine Jolly, directrice médicale du Centre de santé pour les
femmes, souligne que "le modèle d'Ottawa constitue une approche novatrice qui
aura des répercussions majeures sur notre capacité d'aider nos patientes à se
mettre en forme pour atteindre un plus grand bien-être physique et général. Le
programme d'abandon du tabac de l'ICUO constitue pour notre centre un outil
exceptionnel destiné aux fumeuses décidées à faire le pas décisif pour
améliorer leur santé. Nous nous réjouissons à l'idée de participer à ce
projet".
    Le programme d'abandon du tabac de l'ICUO est reconnu à l'échelle
nationale pour son approche efficace hautement personnalisée d'aide à
l'abandon du tabac. Plus de 35 hôpitaux au pays ont adopté le modèle d'Ottawa
de l'ICUO, y compris des établissements rattachés à la Régie Santé de la
Vallée au Nouveau-Brunswick et à la Régie de santé VCH (Vancouver Coastal
Health) en Colombie-Britannique, et 12 hôpitaux régionaux de l'Est ontarien, à
l'extérieur d'Ottawa. Les responsables de la santé à la ville de Toronto
envisagent de reproduire le programme; des discussions sont en cours avec
l'Institut de cardiologie.
    A l'ICUO, quelque 1 500 patients fumeurs hospitalisés sont ciblés
annuellement et plus de 98 % d'entre eux participent au programme de
l'Institut de cardiologie. Parmi ceux-ci, 50 % demeurent non-fumeurs après
6 mois et 46 % après 1 an.

    A propos du Centre de santé pour les femmes

    Le Centre de santé pour les femmes Shirley E. Greenberg, lequel fait
partie intégrante de L'Hôpital d'Ottawa, a été créé pour favoriser la santé
procréative, ménopausique et postménopausique par le biais de cliniques
spécialisées en cancer gynécologique, en troubles ménopausiques et en
pathologie gynécologique bénigne. Ouvert depuis janvier 2005, le Centre compte
sur des technologies de pointe et sur une équipe pluridisciplinaire de
spécialistes en médecine des femmes; plus de 31 000 patientes ont été vues en
consultation au Centre l'année dernière. Pour en savoir plus, visitez le
www.owhc.ca.

    A propos de l'ICUO

    L'Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa est le centre de santé
cardiovasculaire le plus important et le plus innovateur au Canada, qui se
consacre à la recherche, au traitement et à la prévention des maladies du
coeur. Nous offrons des soins de pointe personnalisés, façonnons la pratique
de la médecine cardiovasculaire et révolutionnons notre compréhension des
maladies du coeur ainsi que de leur traitement. Nous acquérons de nouvelles
connaissances et utilisons ces découvertes pour améliorer les soins. Au
service de la collectivité locale, nationale et internationale, nous sommes
les pionniers d'une nouvelle ère dans le domaine de la santé cardiaque. Pour
plus d'information, visitez le www.ottawaheart.ca.

    RENSEIGNEMENTS GENERAUX

    Les femmes et le tabagisme

    
    - Le risque de cancer du col de l'utérus est deux fois plus élevé chez
      les fumeuses. On a observé la présence de sous-produits de la fumée de
      cigarette au niveau du col de l'utérus des fumeuses. Les chercheurs
      pensent que ces substances endommagent l'ADN des cellules.

    - Le tabagisme est associé à divers problèmes liés à la procréation, dont
      un risque élevé d'infertilité et de naissance prématurée. De plus, les
      recherches démontrent que la combinaison du tabagisme et de l'usage de
      contraceptifs oraux accroît le risque de crise cardiaque et d'accident
      vasculaire cérébral. Egalement, le risque de formation de caillots
      sanguins attribuable à l'hormonothérapie semble augmenter chez les
      fumeuses.

    - Chez certaines femmes, l'humeur et les symptômes de sevrage varient en
      fonction du cycle menstruel. Les données de recherche indiquent que le
      sevrage est plus difficile au cours des deux dernières semaines du
      cycle menstruel que pendant les deux premières.

    - Les résultats d'études indiquent également que les habitudes des femmes
      en matière de tabagisme sont fortement influencées par des facteurs
      comme l'interaction sociale et le stress. Par conséquent, il semble que
      la thérapie de substitution de la nicotine est moins efficace chez les
      femmes que chez les hommes.

    - La prise de poids constitue un obstacle de taille à l'abandon du tabac
      chez les femmes; ces dernières sont davantage prédisposées à prendre du
      poids. Certaines études ont montré que la participation à un programme
      d'abandon du tabac et à un programme d'exercices hebdomadaire supervisé
      augmente le taux d'abandon du tabac chez les femmes. Ces mesures ont
      permis d'améliorer la santé cardiovasculaire et de limiter la prise de
      poids. Le modèle d'Ottawa offre des consultations individuelles qui
      comprennent des stratégies de gestion du poids.

    Le modèle d'Ottawa au Centre de santé pour les femmes

    Le modèle d'Ottawa de l'ICUO permet de repérer les fumeuses de façon
systématique et de leur offrir une aide en matière d'abandon du tabac. Le
Centre de santé pour les femmes compte adapter le modèle d'Ottawa en fonction
des objectifs suivants :

    - L'ensemble des médecins et infirmières recevra une formation
      individuelle sur la gestion de la dépendance au tabac.

    - Toutes les fumeuses admises à l'hôpital feront l'objet d'un repérage
      pour avoir accès à un traitement approprié, à un soutien de la part
      d'une infirmière conseillère attitrée et à des produits de sevrage
      tabagiques. Les renseignements concernant l'usage du tabac par la
      patiente seront consignés dans son dossier.

    - Le médecin traitant ou l'infirmière conseillera à toutes les fumeuses
      de cesser de fumer en utilisant une approche claire et non critique. Le
      médecin prescrira une thérapie de remplacement de la nicotine au
      besoin.

    - Pour chaque patiente réceptive, un plan individuel visant l'abandon du
      tabac sera alors élaboré. Les infirmières conseillères auront reçu une
      formation qui couvre tous les aspects de la dépendance à la nicotine et
      de l'abandon du tabac.

    - L'utilisation d'un système interactif de réponse vocale sophistiqué
      permet le suivi des patientes au moyen d'une série de questions
      détaillées. Si une réponse laisse soupçonner que la patiente peine à
      résister à l'envie de fumer ou a rechuté, une infirmière conseillère
      communiquera avec elle pour discuter des options possibles et pour
      l'aider à se remotiver.
    




Renseignements :

Renseignements: Marlene Orton, Gestionnaire principale, Affaires
publiques, Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa, (613) 761-4427,
morton@ottawaheart.ca; Natalie Hanson, Agente, Relations avec les medias,
L'Hôpital d'Ottawa, (613) 737-8460, nhanson@ottawahospital.on.ca

Profil de l'entreprise

Institut de cardiologie de l'Université d'Ottawa

Renseignements sur cet organisme

HOPITAL D'OTTAWA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.