Un grutier est mortellement écrasé sur un pont en réfection à Pont-Rouge: la CSST identifie quatre causes à l'origine de l'accident



    Au Québec, en 2008, 14 accidents du travail mortels sont survenus sur un
    chantier de construction.

    QUEBEC, le 13 mai /CNW Telbec/ - La formation du grutier jugée
insuffisante, la méthode d'enlèvement des débris improvisée et une charge qui
excède la capacité du camion-grue sont notamment à l'origine de l'accident du
travail qui a coûté la vie à M. Bernard Côté, le 12 septembre 2008. Ce dernier
a été mortellement écrasé alors qu'il était aux commandes d'un camion-grue sur
un chantier de construction où l'on procédait à la réfection d'un pont, à
Pont-Rouge.
    A la suite de l'enquête sur cet accident, la CSST rend public son rapport
afin de sensibiliser les employeurs à l'importance d'une bonne planification
des méthodes de travail et à la nécessité de former les travailleurs sur
l'utilisation adéquate des équipements et sur les méthodes de travail
préconisées. Rappelons qu'au Québec, en 2008, 14 accidents du travail mortels
sont survenus sur un chantier de construction.

    Un manque de formation pour utiliser ce type de camion-grue en plus d'une
    méthode de travail improvisée sont constatés.

    Le jour de l'accident, M.Côté est aux commandes d'un camion-grue
positionné sur le tablier d'un pont en réfection à Pont-Rouge. Un muret de
béton est en cours de démolition près de la base du pont. Les débris de béton
doivent être remontés sur le tablier du pont. Pour ce faire, on utilise le
camion-grue et on enchaîne une benne à son crochet de levage. La flèche du
camion-grue descend la benne en bas du pont où elle est remplie. A la première
levée de la charge, l'alarme sonore et le système de blocage des manoeuvres de
l'indicateur d'état de charge du camion-grue s'activent. Le contenu est malgré
tout déposé sur le tablier du pont. On répète la procédure pour récupérer
d'autres débris. En amorçant la seconde remontée de charge, la grue vacille,
les stabilisateurs du côté gauche se soulèvent légèrement et, malgré des
tentatives de manoeuvres de l'opérateur, le camion-grue renverse et l'écrase
mortellement entre la cabine d'opération et le garde-corps bordant le pont.

    Mieux identifier les dangers

    L'enquête a permis à la CSST d'identifier quatre causes pour expliquer
l'accident. La formation du grutier pour opérer ce camion-grue est
insuffisante, la méthode d'enlèvement des débris est improvisée, la charge
excède la capacité du camion-grue et l'indicateur d'état de charge est en
fonction avec une configuration qui surestime la capacité du camion-grue.

    Exigences de la CSST

    Le jour de l'accident, la CSST a interdit que la récupération des débris
de béton se fasse à partir du tablier du pont et a exigé une procédure écrite
pour la suite de l'évacuation des débris. La Commission a aussi interdit
l'opération du camion-grue tant qu'une formation sur son opération et sur la
programmation de l'indicateur d'état de charge ne soit donnée aux grutiers de
EBC inc. L'employeur a satisfait aux exigences et la reprise des travaux a été
autorisée.
    La CSST considère que l'employeur EBC inc. a agi de manière à
compromettre la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat
d'infraction lui a été délivré. Pour ce type d'infraction, l'amende peut
varier de 5 000 $ à 20 000 $ pour une première offense ou de 10 000 $ à 50 000
$ en cas de récidive.

    Pour prévenir la répétition d'un pareil accident

    La CSST informera le Centre de formation professionnelle de conduite
d'engins de chantier et de grues des conclusions de cette enquête de manière à
ce que les systèmes d'état de charge pour les grues à chartes multiples soient
abordés et leurs limites soient bien comprises. Elle informera également
l'Association canadienne de normalisation des conclusions de cette enquête
pour qu'elle puisse envisager l'ajout de dispositions visant ces systèmes de
manière à rendre leur utilisation sécuritaire.
    Enfin, la CSST demandera à l'Association des propriétaires de grues du
Québec ainsi qu'aux syndicats qui représentent les grutiers d'informer leurs
membres de l'importance pour leur sécurité de bien comprendre et d'utiliser
ces systèmes d'état de charge pour les grues à chartes multiples lorsque la
grue en est munie.

    
    Source :  Lucie Michaud
              Direction régionale de la Capitale-Nationale - CSST
              Tél. : 418 266-4000, poste 4162 ou cell. : 418 254-2694
    
    -%SU: LBR,SAN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Lucie Michaud, Direction régionale de la
Capitale-Nationale - CSST, (418) 266-4000, poste 4162, cell.: (418) 254-2694

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.