Un groupe d'enzymes pourrait avoir un impact positif sur la santé, du cholestérol à l'ostéoporose - L'équipe du Dr Nabil G. Seidah de l'IRCM publie six articles sur les enzymes PCSK

MONTRÉAL, le 16 févr. /CNW Telbec/ - Des études récentes menées à l'Institut de recherches cliniques de Montréal (IRCM) sur un groupe d'enzymes PCSK pourrait avoir un impact positif sur la santé, du cholestérol à l'ostéoporose. L'équipe du Dr Nabil G. Seidah, directeur de l'unité de recherche en biochimie neuroendocrinienne, a publié six articles dans des revues scientifiques prestigieuses au cours des quatre derniers mois. Ils mettent tous en lumière de nouvelles fonctions des enzymes PCSK.

Les enzymes PCSK appartiennent à la famille des proprotéines convertases, responsables de la transformation d'une protéine inactive en son état actif. Les derniers projets dirigés par le Dr Seidah étaient concentrés sur cinq des neufs enzymes PCSK, qui sont impliqués dans plusieurs maladies dont les troubles cardiovasculaires et neuroendocriniens, le cancer et les infections virales.

Le PCSK9 pourrait aider à réduire le mauvais cholestérol
Membre de la famille des proprotéines convertases, le PCSK9 joue un rôle clé dans la régulation du cholestérol. Il contribue à la cause de l'hypercholestérolémie familiale, un trouble génétique qui se caractérise par un taux total élevé de cholestérol dans le sang et, plus particulièrement, par un très haut niveau de LDL (lipoprotéine de basse densité) ou mauvais cholestérol, ce qui peut mener à l'apparition précoce de maladies cardiovasculaires. Le PCSK9 est donc une cible pour le traitement de la dyslipidémie, provenant d'une concentration anormale de lipides (gras) dans le sang. On croit que l'inhibition de la fonction du PCSK9 pourrait réduire les taux du cholestérol-LDL. De tels traitements font actuellement l'objet de premières phases d'essais cliniques.

« Les membres de mon équipe, dirigés par les Dres Annik Prat et Anna Roubtsova, ont découvert que le PCSK9 réglementait aussi les acides gras. Ils ont étudié son rôle dans le métabolisme des masses graisseuses et ont trouvé que le PCSK9 est essentiel à la réglementation du cholestérol et du métabolisme du gras : il maintient de hauts niveaux de cholestérol libre tout en limitant la production de gras » a expliqué le Dr Seidah.

Dans une autre étude, les chercheurs ont trouvé des données supplémentaires sur le mécanisme d'action et la structure fonctionnelle du PCSK9. Leurs résultats ont démontré qu'une partie du PCSK9 inhibe ses propres fonctions et que la teneur du pH acide affecte la dégradation des récepteurs du mauvais cholestérol.

Lors d'une troisième étude, l'équipe a découvert que deux autres enzymes PCSK, soit la Furine (PCSK3) et le PC5/6 (PCSK5), réduisent le niveau du PCSK9 actif. « Ils ont démontré comment les enzymes de la famille PCSK communiquent entre eux et ont trouvé que la Furine provenant du foie sectionne le PCSK9 et le désactive. Ceci a fourni les preuves génétiques du mécanisme sous-jacent à la fonction d'un gène mutant retrouvé chez certains patients humains hypercholestérolémiques » a ajouté le Dr Seidah.

Un enzyme important pour l'ostéoporose, particulièrement pour les femmes après la ménopause
Le huitième membre de la famille (PCSK8), connu sous le nom de SKI-1/S1P, est essentiel à la voie intracellulaire menant à la synthèse du cholestérol et des acides gras. Les chercheurs ont découvert une nouvelle fonction de cet enzyme dans la réglementation de la formation des os. Ils ont démontré que la minéralisation - le processus par lequel le corps utilise les minéraux pour construire la structure osseuse - était bloquée par les inhibiteurs du SKI-1/S1P.

« L'équipe a trouvé que le SKI-1/S1P régule également l'activation d'un facteur de transcription lié à la membrane qui est requis pour le développement des os, ce qui pourrait avoir un impact dans le domaine de l'ostéoporose. Ceci pourrait être important notamment pour les femmes après la ménopause, alors qu'elles sont plus susceptibles de développer une maladie osseuse » a dit le Dr Seidah.

Une meilleure compréhension d'un enzyme impliqué dans plusieurs cancers
Le PC7 (ou PCSK7) est le plus ancien et le mieux conservé des membres de la famille des proprotéines convertases spécifique à un acide aminé basique. L'équipe de chercheurs, dirigée par Estelle Rousselet, a élucidé le fonctionnement du PC7 à l'intérieur des cellules et a défini ses voies de trafic intracellulaire. « Nous avons identifié le mécanisme du PC7 dont la capacité unique est d'activer le précurseur du facteur de croissance épidermique que l'on retrouve dans plusieurs cancers, dans la progression des tumeurs et dans le maintien des cellules souches » a conclu le Dr Seidah.

SOUTIEN ET FINANCEMENT
Ces projets de recherche ont été financés, entièrement ou en partie, par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le programme de Chaires de recherche du Canada, la Strauss Foundation, FWO Vlaanderen, les National Institutes of Health et une subvention de recherche collaborative de Bristol-Meyers Squibb.

RÉFÉRENCES
Benjannet S, Saavedra YG, Hamelin J, Asselin MC, Essalmani R, Pasquato A, Lemaire P, Duke G, Miao B, Duclos F, Parker R, Mayer G, and Seidah NG (2010). Effects of the prosegment and pH on the activity of PCSK9: evidence for additional processing events. The Journal of Biological Chemistry 285: 40965-40978. (http://www.jbc.org/content/285/52/40965.abstract?sid=f2dbe014-c339-4acb-ac09-55a385fa9182)

Essalmani R, Susan-Resiga D, Chamberland A, Abifadel M, Creemers JW, Boileau C, Seidah NG, and Prat A. (2011). In vivo evidence that Furin from hepatocytes inactivates PCSK9. The Journal of Biological Chemistry [in press]. (http://www.jbc.org/content/286/6/4257.abstract?sid=f2dbe014-c339-4acb-ac09-55a385fa9182)

Gorski JP, Huffman NT, Chittur S, Midura RJ, Black C, Oxford J, and Seidah NG (2010). Inhibition of proprotein convertase SKI-1 blocks transcription of key extracellular matrix genes regulating osteoblastic mineralization. The Journal of Biological Chemistry 286: 1836-1849. (http://www.jbc.org/content/286/3/1836.abstract?sid=f2dbe014-c339-4acb-ac09-55a385fa9182)

Roubtsova A, Munkonda MN, Awan Z, Marcinkiewicz J, Chamberland A, Lazure C, Cianflone K, Seidah NG, and Prat A (2011). Circulating Proprotein Convertase Subtilisin/Kexin 9 (PCSK9) Regulates VLDLR Protein and Triglyceride Accumulation in Visceral Adipose Tissue. Arteriosclerosis, Thrombosis, and Vascular Biology [in press]. (http://atvb.ahajournals.org/cgi/content/abstract/ATVBAHA.110.220988v1?maxtoshow=&hits=10&RESULTFORMAT=&fulltext=Circulating+Proprotein+Convertase+Subtilisin%2FKexin+9+%28PCSK9%29+Regulates+VLDLR+Pro&searchid=1&FIRSTINDEX=0&resourcetype=HWCIT)

Rousselet E, Benjannet S, Hamelin J, Canuel M, and Seidah NG (2011a) The Proprotein Convertase PC7: unique zymogen activation and trafficking pathways. The Journal of Biological Chemistry 286: 2728-2738. (http://www.jbc.org/content/286/4/2728.abstract?sid=f2dbe014-c339-4acb-ac09-55a385fa9182)

Rousselet E, Benjannet S, Marcinkiewicz E, Asselin MC, Lazure C, and Seidah NG (2011b). The proprotein convertase PC7 enhances the activation of the EGF receptor pathway through processing of the EGF precursor. The Journal of Biological Chemistry [in press]. (http://www.jbc.org/content/early/2011/01/05/jbc.M110.189936.abstract?sid=f2dbe014-c339-4acb-ac09-55a385fa9182)

À PROPOS DU DR NABIL G. SEIDAH
Nabil G. Seidah est docteur en chimie de Georgetown University à Washington DC. Il est professeur titulaire de recherche IRCM et directeur de l'unité de recherche en biochimie neuroendocrinienne. Le Dr Seidah est également chercheur titulaire au Département de médecine, avec une accréditation en biochimie, de l'Université de Montréal. Par ailleurs, il est membre associé de la Division de médecine expérimentale du Département de médecine de l'Université McGill. Le Dr Seidah est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en protéolyse des précurseurs.

À PROPOS DE L'INSTITUT DE RECHERCHES CLINIQUES DE MONTRÉAL (IRCM)
Créé en 1967, l'IRCM (www.ircm.qc.ca) regroupe aujourd'hui 34 unités de recherche spécialisées dans des domaines aussi variés que l'immunité et les infections virales, les maladies cardiovasculaires et métaboliques, le cancer, la neurobiologie et le développement, la biologie intégrative des systèmes et la chimie médicinale, et la recherche clinique. Il compte aussi trois cliniques spécialisées et deux plateformes de recherche dotées d'équipements à la fine pointe de la technologie. Plus de 425 personnes y travaillent. L'IRCM est une institution autonome affiliée à l'Université de Montréal et sa clinique est associée au Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM). L'Institut entretient également une association de longue date avec l'Université McGill.


SOURCE Institut de recherches cliniques de Montréal

Renseignements :

ou pour une entrevue avec le Dr Seidah, veuillez communiquer avec :

Julie Langelier, Chargée de communication (IRCM) julie.langelier@ircm.qc.ca      514-987-5555
Lucette Thériault, Directrice des communications (IRCM)     lucette.theriault@ircm.qc.ca      514-987-5535

Profil de l'entreprise

Institut de recherches cliniques de Montréal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.