Un Groupe de travail propose des changements importants dans la gouvernance des universités québécoises



    MONTREAL, le 18 sept. /CNW Telbec/ - L'objectif d'une saine gouvernance
des universités passe notamment par un renforcement du conseil
d'administration, où une majorité des membres devraient être indépendants par
rapport aux groupes d'intérêts internes. Les conseils doivent jouir
d'autonomie de fonctionnement, laquelle va de pair avec l'imputabilité des
conseils, une reddition de compte serrée ainsi qu'une transparence en
conséquence. Le processus de désignation du premier dirigeant de l'université
devrait être simplifié et ne pas décourager les candidatures provenant de
l'extérieur de l'université concernée.
    Voilà quelques-unes des conclusions d'un Groupe de travail sur la
gouvernance des universités rassemblant dix personnalités québécoises (liste
en annexe). Présidé par M. Jean-Marie Toulouse, ancien directeur de HEC
Montréal, et mis sur pied par l'Institut sur la gouvernance des organisations
privées et publiques (IGOPP), ce Groupe de travail énonce 12 principes qui,
tout en respectant le caractère propre de chaque institution, devraient servir
de guide pour améliorer les pratiques de gouvernance des établissements
universitaires :

    
    - Formation de conseils composés majoritairement de membres indépendants
      : ces membres seraient choisis ou nommés dans un esprit qui assure une
      diversité des perspectives et une certaine représentativité (principes
      5 et 6). Ils devraient recevoir des mandats de trois ans et un maximum
      de deux renouvellements de façon à assurer à la fois la stabilité et le
      changement (principe 7). Le conseil devrait assumer six responsabilités
      bien précises (Principe 4).

    - Mise en place de trois comités du conseil, soit le comité de
      vérification, le comité de ressources humaines et le comité de
      gouvernance et d'éthique : les membres de ces comités devraient être
      des membres indépendants; le conseil devrait adopter une description
      précise des devoirs et responsabilités de chacun de ces trois comités
      (principe 8).

    - Diminution  du  nombre  d'instances  supérieures  et  intégration  de
      codes d'éthique à l'intention des administrateurs : la gouvernance
      devrait porter une attention particulière à l'unité de direction en
      simplifiant les instances décisionnelles des établissements et à la
      mise en place de solides mécanismes de coordination (principe 10). Par
      ailleurs, les membres du conseil comprennent qu'ils sont tous
      responsables pour le bien de l'ensemble de l'institution et non
      défenseurs d'intérêts particuliers (principe 9).

    - Sélection d'un dirigeant supérieur perçu comme légitime et jouissant de
      la crédibilité nécessaire pour à la fois occuper le poste et relever
      les défis qui se présentent : le mécanisme choisi doit permettre une
      participation de la communauté universitaire, mais en même temps
      s'assurer que la démarche permette de susciter des candidatures tant
      internes qu'externes et faire en sorte que ces candidatures soient
      évaluées avec discrétion, respect et rigueur (principe 11).

    - Reddition de compte complète et transparente : la reddition doit
      permettre d'apprécier l'efficience et l'efficacité de l'institution
      dans l'utilisation des ressources financières et autres ressources. Des
      indicateurs de performance précis devraient être conçus pour mesurer la
      qualité de l'enseignement et la qualité de la recherche, établir des
      comparaisons avec des institutions comparables, et permettre d'examiner
      les résultats à la lumière de la mission, des valeurs et de la
      stratégie de l'institution (principe 12).
    

    "Evidemment, ces recommandations reflètent le principe qu'une institution
ne peut revendiquer une plus grande autonomie sans faire la démonstration
d'une bonne qualité de gouvernance. Le Groupe de travail propose douze
principes précis, mais sensibles dans leur application aux traditions et
valeurs propres à chaque institution universitaire" a précisé le président du
conseil de l'Institut sur la gouvernance, M. Yvan Allaire.
    "Les principes proposés ont l'avantage de reconnaître l'importance d'une
mission claire pour les établissements universitaires (principe 1), la
diversité des cultures, des valeurs et des traditions de chaque institution
(principe 2). Ils réaffirment l'autonomie institutionnelle, la
responsabilisation et l'imputabilité des membres des conseils d'administration
et de leurs dirigeants (principe 3)," d'ajouter le président du Groupe de
Travail, M. Jean-Marie Toulouse.
    Les réflexions du Groupe de travail se sont appuyées sur les témoignages
de plusieurs personnes qui ont été ou sont membres de conseils
d'administration d'établissements universitaires au Québec et les témoignages
de personnes qui ont voulu exprimer leur opinion, de même que sur l'expérience
personnelle de chacun des membres du groupe, l'examen des cadres juridiques de
chaque institution et les études portant sur la gouvernance des institutions
universitaires et des institutions publiques.

    L'Institut sur la gouvernance d'organisations privées et publiques
(IGOPP) est le fruit, en septembre 2005, d'une initiative conjointe des deux
établissements universitaires, HEC Montréal et l'Université Concordia (l'Ecole
de gestion John- Molson). Sa mission est d'encourager les organisations au
Québec et ailleurs au Canada, à adopter les meilleures pratiques de
gouvernance. Toutes ses activités se situent dans la perspective de l'exercice
de la haute direction : la définition de la mission, l'évaluation de la
gestion stratégique et de la performance financière, le choix et la
rémunération des dirigeants de même que la gestion des risques. Ses activités
sont concentrées principalement dans les quatre domaines suivants : recherche,
formation, prise de position et diffusion. L'Institut donne des mandats à des
chercheurs universitaires, organise des colloques et séances de formation,
participe aux débats sur les questions de gouvernance, renforce les capacités
de gouvernance et encourage les partenariats et la diffusion des
connaissances.


    Les membres du Groupe de travail sur la gouvernance des universités
    -------------------------------------------------------------------

    Jean-Marie Toulouse, Professeur titulaire HEC Montréal, Président du
    groupe de travail sur la gouvernance des universités.

    Yvan Allaire, Président du conseil de l'Institut sur la gouvernance
    d'organisations privées et publiques.

    Michel Belley, Recteur, Université du Québec à Chicoutimi.

    André Caillé, Administrateur de sociétés et Chancelier de l'Université de
    Montréal.

    Alban D'Amours, Président et chef de la direction, Mouvement Desjardins
    et Président du Conseil d'administration de l'Université de Sherbrooke.

    Richard Drouin, Avocat-conseil, McCarthy Tétrault et président du conseil
    d'administration de l'Université Laval.

    Claude Lajeunesse,  Recteur de l'Université Concordia.

    Bernard Lamarre, Président du conseil de l'Ecole Polytechnique de
    Montréal.

    Monique Lefebvre, Administratrice de sociétés et psychologue-coaching
    exécutif.

    Heather Munroe-Blum, Principale et vice-chancelière de l'Université
    McGill.




Renseignements :

Renseignements: M. Yvan Allaire, Président du conseil, Institut sur la
gouvernance d'organisations privées et publiques, (514) 340-6398; M.
Jean-Marie Toulouse, Professeur titulaire HEC Montréal, (514) 340-6655

Profil de l'entreprise

Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP)

Renseignements sur cet organisme

École de gestion John-Molson

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.