Un grand rendez-vous dans l'hôtellerie, cet été



    MONTREAL, le 30 mars /CNW Telbec/ - Au cours des prochains mois, plus de
5500 travailleuses et travailleurs de l'industrie hôtelière renouvelleront
leurs conventions collectives. Quelque 44 syndicats CSN seront en négociation.
Parmi ceux-ci, 38 ont choisi de coordonner leur stratégie et leurs actions.
Trois autres se prononceront au cours des prochains jours.
    Pour la Fédération du commerce (FC-CSN), il s'agit d'une septième ronde
de négociations coordonnées dans ce secteur. Au cours des 20 dernières années,
cette stratégie a porté fruit, permettant à tous les salarié-es d'obtenir leur
juste part de la richesse générée par l'industrie. C'est sur le thème Nous,
les professionnel-les de l'hôtellerie que les syndicats entendent poursuivre
l'amélioration des conditions de travail dans le secteur.
    "L'hôtellerie, c'est l'industrie du sourire, du service, rappelle le
président de la FC-CSN, Jean Lortie. C'est principalement sur les épaules des
travailleuses et des travailleurs que reposent la qualité du service,
l'originalité d'un concept hôtelier, la réputation d'un hôtel. C'est pour ça
que nous parlons des professionnel-les de l'hôtellerie. Il est normal qu'ils
réclament leur juste part de la richesse qu'ils créent."

    Industrie en bonne santé

    Dans la grande région de Montréal, l'hôtellerie se porte plutôt bien. En
janvier 2008, le prix moyen d'une nuitée se chiffre à 124,90 $ alors qu'il
était de 115,20 $ un an plus tôt(1). De janvier 2007 à janvier 2008, le taux
d'occupation des hôtels montréalais est passé de 43,1 à 46,3 %. Le portrait
est semblable pour l'ensemble du Québec.
    A Montréal, plusieurs investissements d'envergure sont annoncés, qu'il
s'agisse de la construction de nouveaux hôtels ou de rénovations majeures dans
certains autres. Par ailleurs, la tenue de nombreux grands événements au cours
de l'année et l'excellente réputation de Montréal comme ville de congrès
devrait permettre au secteur de poursuivre sa croissance.
    Pour Jean Lortie, les travailleuses et les travailleurs ont le droit de
recevoir leur juste part des profits réalisés dans l'industrie. "Nos demandes
sont réalistes. Elles sont à la hauteur du rôle que jouent les salarié-es dans
l'hôtellerie. C'est grâce à leur patience, leur discrétion, leur dévouement et
leur entregent, que les clients fidèles reviennent dans un hôtel. C'est grâce
à leur professionnalisme que le bouche à oreille fait son effet et attire de
nouveaux clients. Cela mérite d'être reconnu à sa juste valeur."

    Une négociation en deux temps

    La négociation coordonnée implique que les syndicats qui y adhèrent
choisissent de s'unir pour défendre un certain nombre de grandes priorités aux
tables de négociation qui forment la plate-forme. Les pourparlers sur ces
matières sont menés simultanément aux différentes tables de négociation.
L'objectif est d'assurer que les conditions de travail seront les mêmes dans
tous les établissements comparables. Ainsi, lorsqu'une entente est conclue
dans un établissement, son modèle est proposé à toutes les autres tables.
Cette méthode assure aux travailleuses et aux travailleurs des améliorations
uniformes des conditions de travail : les employeurs ne peuvent invoquer les
aléas de la concurrence pour refuser des bonifications justifiées. Localement,
les syndicats ont tout le loisir de mener des négociations avec leur employeur
sur des éléments qui ne font pas partie de cette plate-forme.

    Cette année, le contenu de la plate-forme de négociation se concentre
autour d'une dizaine d'objectifs précis. Ces demandes sont :

    Un total de huit jours de maladie remboursables s'ils ne sont pas
    utilisés ;
    Des mesures favorisant la conciliation famille-travail ;
    Une diminution de la charge de travail des préposées aux chambres ;
    Une augmentation de la part des employeurs aux régimes d'assurances ;
    Des solutions innovatrices aux problèmes de pénurie de main-d'oeuvre ;
    Augmenter de 1 % les cotisations au régime de retraite et améliorer la
    méthode de calcul des gains ;
    Bonifier la prime de départ ;
    Des augmentations de salaire de 5 % pour chaque année d'un contrat de
    travail de trois ans.

    La force du nombre

    Les syndicats des hôtels suivants débuteront leur négociation en
coordination au cours des prochaines semaines.

    
    MONTREAL METROPOLITAIN (24)
    Regency Hyatt                           Royal Versailles
    Reine Elizabeth                         Nouvel Hôtel
    Bonaventure Hilton                      Hilton Laval
    Omni Mont-Royal                         Quality Suites de Pointe-Claire
    Hilton Doubletree                       Ruby Foo's
    Gouverneurs Place Dupuis                Quality Hotel Parc
    Delta centre-ville                      Comfort Inn Pointe-Claire
    Hilton Dorval (personnel à la réception)Comfort Inn Dorval
    Maritime-Plaza                          Hôtel du Fort
    Sheraton Centre                         Marriott-Château-Champlain
    Days Inn (Centre-ville)                 Radisson Laval
    Ritz-Carlton                            Four Points Sheraton Centre-ville

    ESTRIE (4)
    Delta de Sherbrooke                     Quality Sherbrooke
    Auberge Estrimont                       Jardins de ville Sherbrooke

    MONTEREGIE (1)
    Holiday Inn Longueuil

    QUEBEC (8)
    Hilton Québec                           Manoir du Lac Delage
    Gouverneurs Sainte-Foy                  Hôtel Classique
    Hôtel Clarion                           Loews Québec
    Hôtel Pur Québec                        Auberge Val-des-Neiges

    OUTAOUAIS (1)
    Château Cartier

    Les syndicats des trois hôtels suivants tiendront une assemblée générale
dans les prochains jours pour déterminer s'ils se joignent à la ronde de
négociations coordonnées :

    Montréal : Holiday Inn Select Sinomonde
    Montréal : Holiday Inn Mid Town
    Montérégie : Hôtel des Seigneurs de Saint-Hyacinthe

    Les syndicats des trois hôtels suivants renouvelleront également leur
convention collective en 2008, mais ils ont choisi démocratiquement de ne pas
coordonner leur négociation avec les autres syndicats :

    Orford : Base de plein-air Jouvence
    Rouyn-Noranda : Hôtellerie Gaspard
    Mont-Tremblant : Hilton Home Wood Suites de Mont-Tremblant

    La Fédération du commerce-CSN compte 11 000 membres travaillant dans le
secteur du tourisme dont 6500 dans l'hôtellerie. Elle compte en tout 37 500
membres dans différents secteurs d'activité. Fondée en 1921, la Confédération
des syndicats nationaux (CSN) compte aujourd'hui plus de 300 000 membres. Pour
de plus amples détails, visitez le site web :
http://www.fc.csn.qc.ca/nego2008.

    ---------------------------

    Pour information :

    (1) Sources de toutes les statistiques citées dans ce communiqué de
        presse : ministère du Tourisme et Institut de la statistique du
        Québec
   
http://www.bonjourquebec.com/mto/publications/bulletins_info/bulletin/heb_freq
uentation.asp
    




Renseignements :

Renseignements: Jean-Pierre Larche, Service des communications de la
CSN, (514) 598-2264


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.