Un danger imperceptible mais bien réel - DES MOYENS SIMPLES POUR PREVENIR LES INTOXICATIONS AU MONOXYDE DE CARBONE



    QUEBEC, le 16 janv. /CNW Telbec/ - Près de 1,6 million de ménages
québécois sont exposés à des sources potentielles de monoxyde de carbone, un
gaz hautement toxique qui peut être dégagé par les appareils et les véhicules
fonctionnant aux combustibles. Or, les risques associés au monoxyde de carbone
et les consignes de sécurité pour prévenir les intoxications sont
insuffisamment connus de la population. C'est pourquoi le ministère de la
Santé et des Services sociaux rappelle aujourd'hui les règles de base pour se
protéger contre les émanations nocives de monoxyde de carbone.
    Au Québec, le nombre d'intoxications au monoxyde de carbone connaît une
hausse durant l'hiver. C'est durant cette période que la grande majorité des
décès sont enregistrés, en raison notamment du fonctionnement accru des
systèmes de chauffage alimentés au bois, au mazout, au propane et au gaz
naturel et de l'utilisation répandue d'abris pour les véhicules.

    Les moyens de prévention et de protection

    La majorité des intoxications au monoxyde de carbone peuvent être évitées
par des pratiques simples et accessibles à tous. L'entretien régulier par une
personne qualifiée des appareils à combustibles et leur usage sécuritaire
permettent généralement de réduire la quantité produite de monoxyde de carbone
à des concentrations qui ne présentent pas de risque pour la santé.
    Par usage sécuritaire, on entend l'observation des règles d'utilisation
propres à chaque appareil et la ventilation adéquate au moment de les faire
fonctionner. Durant l'hiver, par exemple, il faut toujours dégager la neige
qui pourrait bloquer la sortie du tuyau d'échappement d'un véhicule avant de
le démarrer ou de le faire réchauffer, même si la porte de l'abri ou du garage
est ouverte. De façon générale, aucun appareil fonctionnant au combustible ne
doit être utilisé dans un endroit clos.
    L'utilisation d'un avertisseur de monoxyde de carbone est également
recommandée pour se protéger des intoxications. C'est le seul moyen efficace
pour détecter la présence de ce gaz dans l'environnement immédiat afin
d'assurer sa propre sécurité et celle de ses proches. Actuellement, seulement
le tiers des ménages possèdent un avertisseur. Il est possible de se procurer
un avertisseur de monoxyde de carbone dans la plupart des quincailleries et
des grandes surfaces, les prix variant de 25 $ à 70 $ selon le modèle.

    Des symptômes à ne pas négliger

    Les symptômes de l'intoxication au monoxyde de carbone varient en
fonction de la durée de l'exposition et de la concentration de gaz. Maux de
tête, nausées, étourdissements, somnolence ou perte de conscience peuvent
survenir quelques minutes ou plusieurs heures après l'exposition. Dans tous
les cas, les intoxications au monoxyde de carbone doivent être prises au
sérieux, car elles peuvent laisser des séquelles graves, irréversibles dans
certains cas. Elles peuvent même provoquer le décès des personnes qui en sont
victimes lorsque la concentration de gaz est très élevée.

    Pour tout savoir sur les risques associés au monoxyde de carbone et les
moyens de prévenir les intoxications, consultez le site Internet du ministère
de la Santé et des Services sociaux, à l'adresse suivante :
www.msss.gouv.qc.ca/monoxyde-de-carbone
    -%SU: SAN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Dominique Breton, Relations avec les médias, (418)
266-8914; Source: Direction des communications, Ministère de la Santé et des
Services sociaux du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.