UN COUP DE BARRE S'IMPOSE DANS LA GESTION DU GOUVERNEMENT CHAREST



    QUEBEC, le 18 sept. /CNW Telbec/ - "M. Charest et ses ministres
n'assument pas leurs responsabilités à l'égard des Québécois et ne répondent
pas à leurs préoccupations", a déclaré la chef du Parti Québécois et députée
de Charlevoix, Pauline Marois. Elle condamne la mauvaise gestion libérale qui
s'accentue à un rythme inquiétant et qui aura un impact considérable sur les
services offerts aux citoyens, surtout à la veille de difficultés économiques
importantes.
    "Un coup de barre s'impose. Le Québec a d'importants défis à relever. Des
secousses économiques s'annoncent, les citoyens s'en inquiètent. Or, le
gouvernement Charest n'a aucun moyen pour y faire face. Par ailleurs, avec le
feuilleton quotidien du CHUM, la crise de la listériose, l'absence du plan de
Mme Boulet, l'inaction du gouvernement Charest pour exploiter nos
hydrocarbures qui nous fait perdre 20 G$, l'absence d'un plan pour réparer le
fiasco libéral de l'UQAM, voilà autant d'exemples que Jean Charest gère mal le
Québec", a ajouté Mme Marois.
    Elle a exigé plus de transparence sur le projet du CHUM afin que les
Québécois connaissent les vrais coûts, le vrai projet et le vrai échéancier.
Le ministre Bolduc doit dire la vérité aux Québécois. Elle a réclamé que la
ministre Boulet dépose le plan d'urgence de transport collectif qui vise à
supporter les familles qui subissent les contrecoups de la hausse du prix de
l'essence. Elle demande aussi à Jean Charest de réparer son gâchis auprès des
fromagers québécois. Le ministre Lessard doit montrer plus de respect envers
les producteurs et les détaillants de fromages.
    Mme Marois se demande aussi pourquoi Jean Charest n'interpelle-t-il pas
le fédéral pendant la présente campagne électorale afin que le Québec puisse
exploiter de façon durable et intelligente nos hydrocarbures. "C'est un projet
de richesse collective qui représente 20 G$ pour le Québec mais Jean Charest
ne fait rien. Pourquoi Jean Charest refuse-t-il de faire profiter les
Québécois des bénéfices de cet important projet? Avec un déficit budgétaire
prévisible, avons-nous vraiment les moyens de nous priver de cet argent?", se
questionne Pauline Marois.

    Rapatriement des pouvoirs en culture et communications

    La chef du Parti Québécois considère que l'incapacité des ministres
libéraux à se faire entendre par Ottawa à l'égard des compressions en culture
donne l'occasion pour que l'Assemblée nationale réclame les pleins pouvoirs en
culture et communications. "Contrairement à ce que laissent entendre les
conservateurs, nos artistes ne sont pas des enfants gâtés. Ils représentent ce
que nous sommes ici et à l'étranger et il faut continuer à les appuyer", a
affirmé Mme Marois.
    "Maintenant que Jean Charest s'est fait dire non pour une simple entente
administrative, je lui offre l'opportunité que d'une seule voix, le Québec
réclame le rapatriement des pouvoirs en culture et communications. Dès
octobre, nous saisirons l'Assemblée nationale de cette question importante.
J'enjoins d'ailleurs Jean Charest et Mario Dumont à faire front commun avec
moi dans l'intérêt du Québec. Nous l'avons fait avec les commissions scolaires
: rééditons un geste audacieux de cette ampleur pour faire avancer le Québec",
a conclu Mme Marois.
    -%SU: CPN
    -%RE: 37,1




Renseignements :

Renseignements: Marie Barrette, Attachée de presse, Aile parlementaire
du Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.