Turquie - Le journal Taraf craint une perquisition



    MONTREAL, le 16 juill. /CNW Telbec/ - Depuis le 7 juillet 2008, le
quotidien libéral de gauche Taraf craint une perquisition policière pour
saisir un document publié le 25 juin dernier. Le procureur de l'Etat-major des
armées, Zekeriya Duran, avait exigé que le journal remette un document
confidentiel appartenant à l'armée avant le 7 juillet dernier. Ce document
confirmait que les services de renseignements de l'Etat avaient eu
connaissance à l'avance de l'attaque du 21 octobre 2007 par le Parti des
travailleurs du Kurdistan (PKK) contre le régiment Daglica de la province de
Hakkari, à la frontière turco-irakienne. Cette attaque s'était soldée par
treize morts et huit enlèvements au sein de l'armée turque.
    "Nous dénonçons les méthodes employées par le juge militaire à l'encontre
du journal Taraf. Il s'agit d'une véritable menace pour que le journal
divulgue ses sources. Nous demandons au juge Duran de ne pas mettre ses
menaces à exécution et de ne pas perquisitionner le siège de la rédaction", a
déclaré Reporters sans frontières.
    Dans un courrier officiel adressé le 3 juillet 2008 au directeur de la
publication du quotidien Taraf, le procureur militaire Zekeriya Duran lui
demandait de rendre "ce document et les autres", sinon il serait obligé de
"faire appel aux forces de l'ordre" pour les récupérer. Le procureur souhaite
déterminer comment ces documents appartenant aux renseignements de
l'Etat-major sont parvenus entre les mains de personnes "non compétentes".
    Ahmet Altan, le directeur de la publication, a affirmé dans sa chronique
du 4 juillet : "Cet appel sent la menace à plein nez." Les journalistes sont
convaincus qu'"il se prépare à perquisitionner Taraf" et craignent une
descente des forces de l'ordre, qui agiraient sur l'ordre d'un procureur civil
saisi par le procureur militaire. Pour la rédaction de Taraf, la démarche du
juge est contraire à la loi.
    Affirmant être prêt à fournir le document publié à quiconque le demande,
Ahmet Altan a ajouté que "l'Etat-major doit être plus explicite sur le
document auquel il fait référence".
    Le procureur Duran, pour justifier sa demande, cite l'article 326 du code
pénal relatif aux "documents concernant la sécurité de l'Etat", et l'article
339 sur la "possession de documents relatifs à la sécurité de l'Etat". Il
précise par ailleurs que se procurer des documents d'importance vitale pour la
sécurité nationale et les dévoiler constitue un crime.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters
Without Borders Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org; www.rsfcanada.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.