Turquie - Assassinat de Hrant Dink : la piste politique fait son entrée dans l'enquête



    MONTREAL, le 27 mars /CNW Telbec/ - "Reporters sans frontières est
alarmée par les possibles ramifications politiques établies par l'enquête sur
l'assassinat de Hrant Dink, et exhorte les autorités turques à poursuivre
leurs investigations tant que tous les responsables de ce crime n'auront pas
été identifiés. L'élucidation de cet assassinat est essentielle pour l'avenir
de la Turquie, il ne serait pas acceptable de se contenter de juger les seuls
hommes de main. De nombreux éléments semblent indiquer que l'assassinat de
Hrant Dink aurait bénéficié du soutien de nombreux acteurs de la société. Si
tel est bien le cas, il appartient aux pouvoirs publics de prendre toutes les
mesures nécessaires pour mettre un terme à ces agissements", a déclaré
l'organisation de défense de la liberté de la presse.
    Le 25 mars 2007 au soir, cinq personnes ont été placées en garde à vue,
dont le responsable de la branche de Trabzon du Parti de la Grande Union (BBP,
extrême-droite), Yasar Cihan, ainsi qu'un membre de son bureau, Halis Egemen.
Tous deux sont suspectés d'être impliqués dans l'assassinat du journaliste
turc d'origine arménienne, abattu devant les locaux de son journal (Agos) le
19 janvier 2007. Les cinq personnes ont été transférées à Istanbul pour y être
interrogées. Parmi les éléments alimentant les soupçons qui pèsent sur Yasar
Cihan, figure notamment une photo le montrant en compagnie du dirigeant du
Parti de la Grande Union et d'Erhan Tuncel, l'un des présumés instigateurs de
l'assassinat et informateur de la police.
    Par ailleurs, un rapport du ministère de l'Intérieur consacré à l'enquête
menée au sein de la Direction de la sécurité d'Istanbul dont les médias ont pu
obtenir copie, accuserait le chef de la police d'Istanbul, Celalettin Cerrah,
d'avoir négligé de protéger Hrant Dink, bien qu'il ait été averti par la
police de Trabzon d'un projet d'attentat contre le journaliste. Selon la
chaîne d'information en continu NTV, Erhan Tuncel aurait averti par dix-sept
fois, et non à quatre reprises, la police de Trabzon de ce projet, sans que
cette dernière en informe son homologue d'Istanbul. Les procès-verbaux du
dernier interrogatoire de Tuncay Uzundal, l'un des suspects, auraient
également été falsifiés par les policiers de la ville de Trabzon.




Renseignements :

Renseignements: Emily Jacquard, Responsable de la section canadienne,
Reporters sans frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4208, Fax: (514)
521-7771, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.