Turkménistan - Soulagement après la libération du collaborateur de Radio Free Europe, Sazak Dourdymouradov



    MONTREAL, le 7 juill. /CNW Telbec/ - Le 4 juillet 2008,
Sazak Dourdymouradov, collaborateur de Radio Free Europe (RFE), a été libéré,
après avoir été arrêté le 20 juin par les services secrets, torturé puis
interné de force dans un hôpital psychiatrique.
    "Nous sommes soulagés d'apprendre que Sazak Dourdymouradov a recouvré sa
liberté et a pu rentrer dans son foyer. Cela signifie surtout la fin des
mauvais traitements que ce collaborateur de Radio Free Europe a endurés. Il
est urgent que les autorités comprennent que le recours à ces méthodes
barbares est intolérable et qu'elles doivent y renoncer sans plus tarder", a
déclaré Reporters sans frontières.
    Le 4 juillet, Sazak Durdymouradov, un professeur d'histoire contribuant
depuis quelques mois aux programmes de Radio Free Europe, a regagné son
domicile de Baharden (à 200 kilomètres à l'ouest de la capitale), où il avait
été arrêté par la police secrète (MNB) deux semaines plus tôt. Son retour a
été confirmé par ses proches qui ont remercié tous ceux qui se sont mobilisés
en faveur de Sazak Dourdymouradov.
    Le journaliste a été torturé. Il a été violemment battu et on lui a fait
subir des électrochocs, dans le but de lui faire signer un document dans
lequel il aurait renoncé à collaborer à RFE. Après son arrestation, il a été
transféré dans l'établissement psychiatrique punitif Boinuzin, situé à
700 kilomètres environ à l'est d'Achkhabad, où les critiques et les opposants
au régime sont emprisonnés. L'hôpital de Boinuzin est décrit par d'anciens
prisonniers comme le "goulag turkmène" et qualifié d'"enfer sur terre".
    L'arrestation de Sazak Dourdymouradov est survenue alors même que l'Union
européenne et le Turkménistan tenaient une série de discussions sur les droits
de l'homme à Achkhabad. Depuis plusieurs semaines, on observe un
accroisssement des pressions exercées à l'encontre des journalistes
indépendants et des critiques du régime.
    Le Turkménistan figure au 167è rang sur 169 du classement mondial de la
liberté de la presse établi par Reporters sans frontières. Son président
Gourbangouly Berdymoukhamedov fait partie des prédateurs de la liberté de la
presse et des ennemis d'Internet.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.