TSO3 obtient des résultats préliminaires prometteurs quant à la capacité du 125L à inactiver les prions



    Symbole boursier : TSX : TOS
    Actions en circulation : 47 863 402

    QUEBEC, le 3 janv. /CNW Telbec/ - TSO3 inc. ("TSO3") (TSX: TOS) a obtenu
des résultats préliminaires prometteurs quant à la capacité du stérilisateur à
l'ozone 125L à inactiver les prions. Le prion est la protéine infectieuse
responsable de l'encéphalopathie spongiforme transmissible (EST), causant
l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) (aussi appelée "maladie de la vache
folle") ou la maladie de Creutzfeld-Jakob (MCJ) chez l'humain.
    Ces résultats découlent de travaux de recherches actuellement menés en
Angleterre par le Centre for Emergency Preparedness & Response (CEPR), entité
faisant partie du Health Protection Agency (HPA) et qui consistent à comparer
les capacités de la stérilisation à l'ozone avec celles de la stérilisation à
la vapeur, à haute température et sous pression élevée (par autoclave). "Les
performances de l'ozone se comparent avantageusement à celles de la vapeur à
cette étape préliminaire. Ce n'est pas peu dire, si nous considérons que la
méthode à la vapeur à laquelle nous nous comparons fait partie du protocole de
décontamination suggéré par la World Health Organization (WHO) et qu'elle ne
peut être utilisée que pour les instruments qui résistent à une telle chaleur,
contrairement à notre méthode à l'ozone qui fonctionne à basse température",
indique Simon Robitaille, vice-président aux opérations et directeur de la
recherche chez TSO3 inc.
    En 2005, TSO3 annonçait qu'un programme de recherche subventionné avait
été approuvé par le Department of Health (DH) en Angleterre, pour la
réalisation d'une série de tests visant à confirmer le potentiel de l'ozone à
inactiver les prions. Ces essais ont débuté en 2006 en Angleterre, au CEPR
dans des installations de confinements microbiologiques spéciales qui
permettent aux scientifiques de la HPA de manipuler des agents EST en toute
sécurité. "Le potentiel de transmission de la MCJ d'un patient à l'autre via
les instruments chirurgicaux contaminés est une préoccupation dans le monde
entier depuis plusieurs années", indiquait alors le Dr Neil Raven, directeur
des projets de recherche à la HPA. "Identifier une méthode d'inactivation des
prions efficace est un élément clé de la stratégie du Department of Health
(DH) du Royaume-Uni dans le but de minimiser la transmission secondaire de la
MCJ et ces essais nous procureront une information précieuse quant à la
capacité de l'ozone à inactiver les prions qui peut causer la maladie chez
l'humain", avait ajouté le Dr John Stephenson, chef de la direction de la
recherche et du développement au DH au moment de l'annonce.
    A l'heure actuelle, selon la WHO, la seule méthode assurant qu'il n'y ait
aucun risque de transmission de la maladie par des instruments contaminés est
la destruction par incinération. Pour les instruments qui doivent être
réutilisés, la WHO suggère des procédures alternatives qui permettent de
réduire le risque de transmission sans toutefois garantir la décontamination
complète. Ces méthodes alternatives consistent notamment à combiner une
période d'immersion d'une heure dans l'hydroxyde de sodium (soude caustique)
ou dans de l'eau de javel, à une période de une heure de stérilisation à la
vapeur à 121 degrés C. Pour les nombreux instruments qui ne peuvent supporter
le traitement agressif imposé par la période d'immersion, la procédure
suggérée est la stérilisation à la vapeur à une température atteignant les
134 degrés C pendant 18 minutes et ce, pour les instruments qui ne sont pas
sensibles à la chaleur ; soit la méthode à laquelle la HPA compare
actuellement la méthode stérilisation à l'ozone de TSO3.
    "Bien que ces résultats préliminaires sont très prometteurs, ils ne
garantissent d'aucune façon l'issue des essais actuellement en cours", a
ajouté Simon Robitaille de TSO3. Les travaux entrepris en Angleterre se
poursuivent donc tels que prévus à la HPA et selon l'échéancier actuel, les
résultats finaux sont attendus par TSO3 en 2009.
    TSO3 rappelle qu'elle développe un stérilisateur, modèle européen. "Ces
résultats prometteurs confirment la pertinence de ces travaux", a précisé
Jocelyn Vézina, président-directeur général chez TSO3 inc.

    A propos du Health Protection Agency (HPA)

    Le Health Protection Agency est une entité indépendante qui protège la
santé et la sécurité de la population de l'Angleterre et du pays de Galles.
L'Agence joue un rôle clé en matière de protection des individus contre les
maladies infectieuses et en matière de prévention des dommages lors
d'incidents impliquant des produits chimiques, des poisons ou des radiations.
    Le HPA se prépare également contre les menaces nouvelles et celles en
émergence, telles les attaques bioterroristes ou les nouvelles souches de
maladies virulentes.
    Le Centre for Emergency Preparedness and Response de l'Agence à Porton
Down au Wiltshire est reconnu internationalement en tant que centre
d'excellence pour son travail avec les maladies infectieuses et pour sa
manufacture de produits pharmaceutiques licenciés.
    Plus d'informations sur le HPA sont disponible au :
www.hpa.org.uk/business

    A propos de TSO3

    TSO3, compagnie fondée à Québec en 1998, se spécialise dans la recherche
et le développement de solutions novatrices, performantes et à fort potentiel
commercial, dans le domaine de la stérilisation des instruments médicaux. Son
premier produit, le stérilisateur à l'ozone 125L, est destiné aux centrales de
stérilisation en milieu hospitalier.
    En opposition aux autres méthodes utilisées, le procédé de stérilisation
à l'ozone, développé et breveté par TSO3, comporte les caractéristiques qui
répondent à l'évolution des besoins en stérilisation, soit : des économies
majeures sur les coûts d'opération, une sécurité accrue pour les utilisateurs
et les patients et une technologie "verte", sécuritaire pour l'environnement.
La Société estime que sa technologie constitue une solution de remplacement
avantageuse aux autres procédés de stérilisation à basse température
présentement utilisés en milieu hospitalier.
    Le stérilisateur à l'ozone 125L de TSO3 est approuvé pour la
commercialisation par Santé Canada et par la Food and Drug Administration
(FDA) des Etats-Unis. TSO3 est en phase de commercialisation de ce premier
produit depuis 2006.
    L'entreprise compte plus de 72 employés, dont près de la moitié
travaillent au sein de l'équipe de ventes et marketing.
    Pour plus d'informations sur TSO3, visitez le site Internet de la Société
à l'adresse suivante : www.tso3.com

    Les énoncés du présent communiqué et les énoncés verbaux faits par les
représentants de TSO3 inc. concernant des questions qui ne sont pas des faits
historiques (y compris, sans s'y limiter, celles concernant le moment ou les
résultats de tout financement entrepris par TSO3 inc.) sont des énoncés de
nature prospective qui comportent des risques et des incertitudes, y compris,
sans s'y limiter, la conjoncture économique en général, la conjoncture sur les
marchés des capitaux et la capacité de TSO3 inc. d'obtenir un financement
selon des modalités favorables.

    La Bourse de Toronto n'a pas approuvé ni désapprouvé le contenu de ce
    communiqué et n'assume aucune responsabilité quant à l'information
    transmise.




Renseignements :

Renseignements: Caroline Côté, Directrice, Communications corporatives
et relations aux investisseurs, (418) 651-0003, poste 237, ccote@tso3.com;
Source: TSO3 inc.


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.