Troisième place du Canada à PISA - La CSQ se réjouit, mais apporte des bémols



    MONTREAL, le 30 nov. /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec
(CSQ) se réjouit des résultats partiels de l'enquête du programme
international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l'Organisation et
coopération de développement économiques (OCDE) qui démontre que les élèves
canadiens de 15 ans se classent au 3e rang en sciences, mais apporte quelques
bémols. "S'il faut se réjouir de cette remontée du Canada, nous devons faire
preuve de prudence puisque PISA n'est qu'un indicateur parmi tant d'autres et
les résultats sont incomplets, puisque certaines données seront rendues
publiques mardi prochain. Entre autres, nous avons hâte de connaître les
résultats spécifiques pour le Québec", affirme le président de la CSQ, Réjean
Parent.

    Agir sur la pauvreté

    Pour la CSQ, il faut viser une meilleure équité dans la société, car ce
que l'on constate avec PISA, année après année, c'est que les pays qui ont
davantage de préoccupations pour l'équité, avec une meilleure redistribution
de la richesse, sont ceux qui réussissent le mieux. C'est le cas de la
Finlande qui détient la première position. Concernant le Québec, la CSQ
considère que les problèmes de pauvreté de certains milieux ont un impact
direct sur la scolarisation des enfants et qu'il faut agir pour s'assurer de
la réussite du plus grand nombre en mettant les moyens nécessaires pour y
arriver. Le journal La Presse rapportait d'ailleurs cette semaine que certains
milieux doivent conjuguer avec des enfants qui ont faim, ce qui a des
conséquences évidentes sur leur réussite éducative.
    De plus, la CSQ tient à rappeler qu'il est inadmissible qu'aujourd'hui
encore, plus du quart des jeunes de moins de 20 ans n'obtiennent pas de
diplôme d'études secondaires, que le Québec compte plus d'un million d'adultes
ne possédant pas leur diplôme d'études secondaires et que 600 000 d'entre eux
n'aient pas l'équivalent d'une troisième année au secondaire. Nous avons des
défis immenses à relever et ce n'est pas en maintenant un système d'éducation
à deux vitesses que nous y parviendrons", affirme Réjean Parent.

    Plus de transparence

    A l'instar d'autres syndicats à travers le monde, la CSQ demande à l'OCDE
et aux gouvernements de faire preuve de transparence dans le dévoilement
public des données. Ils connaissent les résultats depuis mardi dernier, mais
décident du moment où ils seront rendus publiques. Ces données, avec d'autres,
permettent de porter un regard critique sur les pratiques qui ont cours dans
les Etats et d'ajuster les interventions en conséquence. La CSQ croit que ce
contrôle de l'information ne sert personne.
    La CSQ réagira à la publication du rapport complet le mardi 4 décembre
prochain.

    Profil de la CSQ

    La CSQ représente quelque 155 000 membres, dont plus de 100 000 dans le
secteur public, la grande majorité dans le secteur de l'éducation. Elle est
présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services
de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des
communications.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse CSQ, Tél.
cell.: (514) 235-5082, Perreault.marjolaine@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.