Troisième déraillement majeur depuis le resserrement dans le budget fédéral des mesures de mise en application visant à assurer la sécurité du public



    Vingt-cinq wagons quittent la voie au sud d'Ottawa à peine deux mois
    après la réduction du personnel d'entretien du Canadien Pacifique

    OTTAWA, le 6 févr. /CNW Telbec/ - Le déraillement de 25 wagons d'un train
du Canadien Pacifique survenu aujourd'hui près d'Ottawa s'est produit sur la
même voie qui a déjà été déclarée défectueuse et en besoin de réparations plus
tôt cette semaine.
    "On constate une montée en flèche du nombre de déraillements sur les
voies du CP cet hiver, seulement quelques semaines après que la compagnie a
commencé à couper dans son personnel d'entretien des voies et du matériel
roulant. L'accident survenu aujourd'hui aurait pu être évité étant donné que
nous avions indiqué le 3 février que la voie nécessitait des réparations",
explique William Brehl, président de la Conférence ferroviaire de Teamsters
Canada - Division des préposés à l'entretien des voies et membre du Conseil
consultatif sur la sécurité ferroviaire de Transports Canada.
    "Le premier ministre Stephen Harper et son gouvernement ont reconnu
l'importance de la sécurité ferroviaire dans le budget en réservant un montant
sans précédent de 44 millions de dollars en nouveaux fonds pour aider
Transports Canada à s'assurer que les compagnies de chemin de fer respectent
les règlements de sécurité. Cependant, depuis le dépôt du budget il y a moins
de deux semaines, les trains du CP à lui seul ont été impliqués dans des
déraillements majeurs à Canmore (Alberta), à Thunder Bay (Ontario) et
aujourd'hui à Winchester, tout juste au sud d'Ottawa. On rapporte aussi de
nombreux déraillement mineurs et, dans plusieurs cas, des matières dangereuses
étaient transportées à bord des trains en cause. Nous incitons le CP à suivre
l'exemple de Stephen Harper et à accorder la priorité absolue à la sécurité
publique plutôt qu'aux profits ou - tout au moins - à accorder autant
d'importance à la sécurité publique qu'aux profits", ajoute M. Brehl.
    En septembre, le Bureau de la sécurité des transports a publié des
données faisant état de 9960 collisions et déraillements de trains - soit
environ trois par jour - d'un bout à l'autre du Canada au cours de la dernière
décennie, soit depuis le 1er janvier 1999.

    A propos de la CFTC DPEV

    La Conférence ferroviaire de Teamsters Canada - Division des préposés à
l'entretien des voies (CFTC-DPEV) est une conférence de Teamsters Canada. Elle
représente plus de 4000 préposés à l'entretien des voies oeuvrant au Chemin de
fer Canadien Pacifique et de près de 25 compagnies de chemins de fer
secondaires. Ses membres inspectent, surveillent et réparent les voies, les
ponts et les structures du réseau. La CFTC-DPEV a pour mission d'assurer la
sécurité des voies nonobstant les obstacles économiques, administratifs ou
autres.




Renseignements :

Renseignements: Lise Cyr, CFTC DPEV, 1-800-567-0571, lcyr@tcrcmwed.ca;
Bill Brehl, TCRC-MWED, (613) 889-8620 (cellulaire), WBrehl@tcrcmwed.ca

Profil de l'entreprise

CONFERENCE FERROVIAIRE DE TEAMSTERS CANADA - DIVISION DES PREPOSES A L'ENTRETIEN DES VOIES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.