Trois travailleurs meurent asphyxiés chez Les Emballages Knowlton : la CSST dépose son rapport d'enquête



    SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, QC, le 1er mars /CNW Telbec/ - La Commission de
la santé et de la sécurité du travail (CSST) dévoile aujourd'hui les
conclusions de son enquête sur l'accident qui a entraîné le décès de MM.
Christian Paul Zelaya Monterro et de Vassil Valkov, travailleurs de
l'entreprise Berlie-Falco Technologies et de Mme Nancy Desnoyers, travailleuse
chez Les Emballages Knowlton. Le 29 juillet 2006, les trois travailleurs sont
asphyxiés dans un réservoir de l'entreprise Les Emballages Knowlton à
Lac-Brome.
    L'enquête révèle, entre autres, que le robinet de la bombonne d'argon
utilisée dans le procédé de soudage est demeuré ouvert la veille de
l'accident, provoquant ainsi une accumulation de gaz asphyxiant à l'intérieur
du réservoir.

    Rappel de l'événement

    Le jour de l'accident, M. Christian Paul Zelaya Monterro, de l'entreprise
Berlie-Falco Technologies, entre dans un réservoir en acier inoxydable de
l'entreprise Les Emballages Knowlton pour effectuer un travail de polissage.
Il perd conscience au fond du réservoir. Son collègue, M. Vassil Valkov, perd
à son tour conscience en tentant de lui venir en aide. Mme Nancy Desnoyers,
travailleuse chez Les Emballages Knowlton, est victime du même sort en tentant
de venir en aide aux deux travailleurs inconscients. Les trois travailleurs
sont transportés à l'hôpital après avoir été évacués du réservoir. Leur décès
est constaté quelques heures plus tard.

    
    Constatations de la CSST

    L'enquête a permis à la CSST de retenir quatre causes pour expliquer
l'accident :

    - le robinet de la bombonne d'argon utilisée pour la purge demeure
      ouvert, provoquant une accumulation de gaz asphyxiant à l'intérieur du
      réservoir;
    - la méthode utilisée pour le travail en espace clos est dangereuse;
    - la méthode de sauvetage est improvisée et dangereuse;
    - la gestion de la santé et de la sécurité du travail en espace clos est
      déficiente.

    La CSST considère que les entreprises Berlie-Falco Technologies et Les
Emballages Knowlton ont agi de manière à compromettre la santé, la sécurité et
l'intégrité physique des travailleurs. Les deux entreprises s'exposent donc à
des amendes pouvant aller de 5 000 $ à 20 000 $.

    Exigences de la CSST

    Le jour de l'accident, la CSST a interdit tout travail en espace clos de
la part des entreprises Berlie-Falco Technologies et Les Emballages Knowlton.
La CSST a également demandé qu'une procédure de travail en espace clos soit
élaborée et qu'une démonstration d'entrée en espace clos soit effectuée. Les
deux entreprises se sont engagées à ce que les procédures soient
continuellement appliquées pour tout travail en espace clos.

    Rappel de certaines mesures préventives

    La CSST rappelle que, avant que ne soit entrepris un travail dans un
espace clos, des relevés de concentration d'oxygène et de contaminants
susceptibles d'y être présents doivent être effectués. De tels relevés doivent
être également faits, de façon continue ou périodique, durant les travaux dans
l'espace clos. De plus, à l'exception de certaines circonstances
particulières, l'espace clos doit être ventilé par des moyens naturels ou
mécaniques avant et durant le travail.
    Enfin, des équipements de sauvetage tels que des harnais de sécurité, des
équipements de récupération, des appareils d'alarme et de communication
doivent être prévus avant d'entrer dans un espace clos. Lorsque des
manoeuvres de sauvetage sont nécessaires, elles ne doivent être effectuées
qu'à partir de l'extérieur de l'espace clos. Si le sauvetage nécessite
d'entrer dans l'espace clos, il faut recourir à des services spécialisés.

    Suivi de l'enquête

    Pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise, la CSST informera
l'Institut de soudage du Québec (ISQ) des conclusions de son enquête et des
dangers liés au travail en espace clos. De plus, elle informera l'Institut des
mesures de prévention et de sauvetage à mettre en place.
    La CSST informera également les fournisseurs de gaz inertes des résultats
de son enquête et particulièrement des risques et des mesures de prévention
liés au travail en espace clos.
    Dans le cadre de son partenariat avec la CSST visant l'intégration de la
santé et de la sécurité au travail dans la formation professionnelle et
technique, le ministère de l'Education, du Loisir et du Sport (MELS)
diffusera, à titre informatif et à des fins pédagogiques, le rapport d'enquête
dans les établissements de formation qui offrent des programmes d'études
conduisant au métier de soudeur. L'objectif de cette démarche est de soutenir
les établissements de formation et les enseignants dans leurs actions
pédagogiques destinées à informer les étudiants des risques auxquels ils
seront exposés et des mesures de prévention qui s'y rattachent.
    
    -%SU: LBR
    -%RE: 68




Renseignements :

Renseignements: Antoine Tousignant, Direction régionale de
Saint-Jean-sur-Richelieu, (450) 359-2100, poste 2106

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.