Travailler ensemble, communauté et entreprises, une réalité pour l'environnement - Le Comité ZIP Jacques-Cartier Souligne la restauration environnementale des cellules 1 et 3 des baies du secteur 103 de la zone portuaire de Montréal



    MONTREAL, le 10 juin /CNW Telbec/ - Dans le cadre du 20e anniversaire du
Plan Saint-Laurent et de son assemblée annuelle, le Comité de la zone
d'intervention prioritaire (ZIP) Jacques-Cartier souligne d'une façon toute
particulière le travail de concertation et de collaboration avec le Groupe de
restauration composé de l'Administration portuaire de Montréal, la Compagnie
Pétrolière Impériale, Produits Shell Canada et Xstrata Copper, pour la
restauration environnementale des cellules 1 et 3 des baies du secteur 103 de
la zone portuaire de Montréal. Le Comité ZIP a d'ailleurs reçu récemment le
Prix argent des Prix canadiens de l'environnement 2008 dans la catégorie
Restauration et réhabilitation pour son travail dans le cadre de ce projet. Ce
prix vient reconnaître notamment le caractère novateur, efficace ainsi que les
effets à long terme de sa démarche.

    Un long cheminement et une démarche novatrice

    L'étude de caractérisation des ports de Montréal, Québec et
Trois-Rivières réalisée par Environnement Canada à la fin des années 80
constitue vraiment le point de départ de ce projet. Dès 1996, le Comité ZIP
Jacques-Cartier a reconnu l'importance d'agir et a inclut le projet de
restauration des baies 1 et 3 du secteur 103 du Port de Montréal dans son
premier plan d'intervention. En 1998, les membres du Groupe de restauration
s'engagent à restaurer ces cellules. En 1999, le Comité ZIP met en place un
Comité consultatif élargi pour suivre l'évolution du projet et intégrer les
préoccupations du milieu. Le Comité consultatif regroupe à une même table les
entreprises engagées dans la restauration, des représentants du milieu
communautaire et environnemental, des représentants des trois niveaux de
gouvernement ainsi qu'un représentant du milieu universitaire. Les
participants amorcent un processus de concertation pour mener à bien le
projet, incluant l'établissement de compromis. En 2007, les travaux de
réalisation commencent et le Comité ZIP met sur pied un Comité de surveillance
pour suivre leur déroulement.
    Cette démarche a également favorisé la participation de la population
dans le processus de décision. Le Comité ZIP Jacques-Cartier a organisé des
soirées d'information et diffusé des synthèses de vulgarisation des études
réalisées. Le travail du Groupe consultatif a permis aux membres d'échanger
des connaissances et de recueillir les préoccupations du milieu afin de
définir un projet acceptable des points de vue non seulement économique, mais
également environnemental et social. Les sujets de discussion ont été
nombreux, notamment : le développement durable et les responsabilités
socio-collectives et environnementales, l'information et la consultation de la
population, les caractéristiques du projet telles que l'élimination des
sources de contamination, le niveau de restauration, l'échéancier de
réalisation, la transparence de l'industrie et l'indépendance du Groupe
consultatif et finalement, les impacts tels que les risques pour la santé, les
odeurs et le développement économique.
    "Nous avons vraiment mis en pratique de façon très concrète l'approche de
développement durable", a déclaré Marc Garon, président du Comité ZIP
Jacques-Cartier, citoyen concerné et bénévole qui a suivi et présidé le
processus du début à la fin. "Le projet s'est terminé avec succès en décembre
2007 et nous en sommes très fiers. Nous avons peut-être écrit là une page
d'histoire," a-t-il poursuivi.
    Chantal Rouleau, directrice du Comité ZIP Jacques-Cartier, a terminé en
reprenant à son compte les mots de Laurent Lepage (Lepage et al. 2003),
"protéger ou restaurer la qualité de l'environnement signifie désormais la
mise en relation d'acteurs intéressés pour construire des compromis
socialement acceptables et écologiquement défendables. C'est le travail que le
Comité ZIP continuera à faire dans les années à venir avec d'autant plus de
détermination et de conviction que le Projet de restauration a été un franc
succès."

    Le Comité de la zone d'intervention prioritaire (ZIP) Jacques-Cartier,
créé en 1996, a comme mission de promouvoir et de soutenir, par la
concertation régionale, les actions visant la protection, la conservation et
la mise en valeur du Saint-Laurent.




Renseignements :

Renseignements: Chantal Rouleau, bur: (514) 527-9262, cell: (514)
809-9920; Source: Le Comité ZIP Jacques-Cartier

Profil de l'entreprise

Comité ZIP Jacques-Cartier

Renseignements sur cet organisme

PLAN SAINT-LAURENT 1988-2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.