Travailler en période de canicule - Les bons réflexes



    QUEBEC, le 25 juin /CNW Telbec/ - Le travail à la chaleur peut être
dangereux ! En cette période de grande chaleur, la CSST rappelle que les
employeurs et les travailleurs doivent prendre des mesures pour prévenir les
coups de chaleur. Le risque est encore plus grand au cours des premières
journées chaudes, parce que le corps a besoin de temps pour s'habituer à la
chaleur.

    Qu'est-ce qu'un coup de chaleur ?

    Le coup de chaleur se produit lorsque le corps ne réussit pas à se
refroidir adéquatement. Ainsi, la température du corps, normalement de 37
degrés C, augmente et peut atteindre 40,6 degrés C (105 degrés F) et plus. Il
peut survenir brusquement lors de l'exécution d'un travail physique en
ambiance chaude. En l'absence de mesures de refroidissement immédiates et
énergiques, l'hyperthermie va progresser, causant des dommages irréversibles
aux organes vitaux et éventuellement la mort.

    Que faut-il faire ?

    Pour prévenir les coups de chaleur, l'employeur doit organiser le travail
en conséquence, notamment en attribuant des tâches plus légères, en effectuant
une rotation des tâches et en accordant des pauses plus longues et plus
fréquentes. Il doit aussi prévoir des endroits de repos à l'ombre ou
climatisés, en plus d'informer tous les travailleurs sur les risques et les
moyens de prévenir les coups de chaleur.
    De leur côté, les travailleurs doivent boire au minimum un verre d'eau
toutes les 20 minutes. Ils doivent aussi se couvrir la tête pour travailler à
l'extérieur et porter des vêtements légers, de couleur claire et de préférence
en coton pour favoriser l'évaporation de la sueur.

    Quels sont les symptômes ?

    En tout temps, travailleurs et employeurs doivent être vigilants,
surveiller l'apparition de symptômes et les signes de malaises causés par la
chaleur et intervenir rapidement. Outre des étourdissements, des vertiges ou
une grande fatigue, une personne qui a un coup de chaleur sévère peut tenir
des propos incohérents, perdre l'équilibre ou, encore, perdre conscience.
    Dès qu'un travailleur éprouve des symptômes ou qu'un collègue observe un
comportement suspect ou inquiétant, et qu'un coup de chaleur est soupçonné, il
faut alerter les secouristes en milieu de travail et les services d'urgence
911. Il faut ensuite transporter le travailleur à l'ombre ou dans un endroit
frais, lui retirer ses vêtements, asperger son corps d'eau et faire le plus de
ventilation possible. On peut donner à la victime de l'eau fraîche en petites
quantités si elle est consciente et lucide.

    Où se renseigner?

    Toutes les étapes sur les mesures à suivre en cas d'urgence sont montrées
dans une courte vidéo produite par la CSST. Pour obtenir plus d'information
sur les coups de chaleur, vous pouvez communiquer avec le bureau de la CSST de
votre région, le service de santé au travail de votre centre de santé et de
services sociaux (CSSS) ou consulter le site Web :
http://www.csst.qc.ca/chaleur

    
    Source :  Alexandra Reny
              Direction des communications et des relations publiques de la
              CSST
              Tél. :   1 866 966-4705
              Cell. :  418 802-1880
    
    -%SU: SAN,SOC,LBR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Alexandra Reny, Direction des communications et des
relations publiques de la CSST, 1-866-966-4705, Cell.: (418) 802-1880

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.