Transferts pour l'éducation postsecondaire - Un cuisant échec pour Jean Charest et son Conseil de la fédération



    MONTREAL, le 20 mars /CNW Telbec/ - Le report de toute hausse des
transferts fédéraux pour l'éducation postsecondaire consacre l'échec de Jean
Charest et de son Conseil de la fédération, dont l'éducation postsecondaire
est le "fer de lance" depuis deux ans.
    Rappelons que, dès 2005, notamment lors de la rencontre des premiers
ministres de Banff, puis l'an dernier lors d'une tournée pancanadienne qui a
culminé lors du Sommet sur l'éducation postsecondaire, le gouvernement Charest
a mobilisé tous ses efforts ainsi que ceux du Conseil de la fédération pour en
arriver à une demande très claire : une hausse en deux temps des transferts
fédéraux, soit 2,2 milliards $ immédiatement et 4,9 milliards $ à plus long
terme. Le résultat, pour cette année, c'est zéro. L'an prochain, on en sera au
tiers de l'objectif initial et au sixième de l'objectif ultime.
    "Lorsque l'on compare les sommes qui seront versées à compter de l'an
prochain seulement avec les besoins urgents et majeurs maintes fois exprimés -
des besoins qui ont fait l'objet d'un vaste consensus au Québec - nous ne
pouvons que déplorer l'incapacité de Jean Charest à livrer la marchandise.
Manifestement, son message urgent ne s'est pas rendu aux oreilles de Stephen
Harper. On ne s'étonnera pas, dans ce cas, qu'il se soit tourné vers les
étudiants pour renflouer les coffres de nos universités", a souligné le chef
du Parti Québécois, André Boisclair.
    Par ailleurs, le Parti Québécois dénonce avec force un possible nouvel
empiètement du champ de compétence exclusive qu'est l'éducation. En effet,
Ottawa compte soumettre la hausse de ses transferts à des discussions
préalables sur "la meilleure façon d'utiliser ces nouveaux investissements et
sur la présentation de rapports adéquats et la reddition de comptes à la
population canadienne". Il a même annoncé son intention de reprendre les
travaux du Conseil de la fédération sur cette question. Or, le Conseil a
justement déposé en juillet 2006 une "stratégie pancanadienne sur l'éducation
postsecondaire et la formation professionnelle" qui contient des stratégies et
des priorités communes.
    L'empiètement du gouvernement fédéral dans ce champ de compétence
exclusif a assez duré. Que l'on pense aux Bourses du millénaire, à la
Fondation canadienne pour l'innovation et au financement de chaires de
recherche universitaire, ce sont des intrusions qui doivent cesser.
    "Non content de subir une rebuffade face aux demandes qu'il a exprimées
clairement et pour lesquelles il a mis à profit son soi-disant leadership sur
la scène fédérale, Jean Charest a accepté, au cours des derniers mois, que des
stratégies et des priorités canadiennes soient élaborées en matière
d'éducation postsecondaire", a conclu M. Boisclair.




Renseignements :

Renseignements: Bureau de presse du Parti Québécois, Permanence
nationale du Parti Québécois, (514) 526-0020

Profil de l'entreprise

Parti Québécois

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.