Traitements pour le cancer dans la région métropolitaine - « Le ministre doit mettre fin à cette consigne injuste» - François Paradis

QUÉBEC, le 10 avril 2015 /CNW Telbec/ - C'est dans le cadre de la 7e Conférence nationale pour vaincre le cancer qui se déroule aujourd'hui à Montréal que François Paradis, porte-parole de la Coalition Avenir Québec en santé et député de Lévis, a déploré que certains patients atteints du cancer qui habitent à l'extérieur de Montréal soient encore pénalisés par une directive administrative injuste simplement parce qu'ils n'habitent pas dans le bon code régional.

Au cours de son allocution, François Paradis a interpellé le ministre de la Santé pour lui demander de mettre fin officiellement et par écrit à cette directive qui empêche des établissements de santé de l'île de Montréal de toucher une indemnité financière pour les soins d'un patient atteint du cancer qui ne réside pas dans le 514. « Ce n'est pas la première fois que nous interpellons le ministre à ce sujet. En octobre 2014, il nous avait dit qu'il allait mettre fin à cette pratique, mais ce n'est toujours pas fait. Il avait même réitéré sa promesse en février dernier. Les patients doivent pouvoir se faire soigner là où ils le veulent, quand ils le veulent. C'est le gros bon sens ! », considère-t-il.

En octobre dernier, la Coalition Priorité Cancer révélait au ministre de la Santé que cette directive s'appliquait toujours officieusement. Elle a dit : « La directive de l'agence régionale de Montréal, entérinée par la direction de la cancérologie, d'obliger les patients traités dans les hôpitaux montréalais, mais dont la résidence était dans le 450 à changer d'établissement pour suivre leur radiothérapie, soit à Laval ou à Longueuil, et ce, au grand mépris de leur médecin traitant.[…] Officieusement, nous savons que cette pratique se poursuit actuellement et que les patients n'en sont pas nécessairement informés. »

La CAQ a obtenu, par accès à l'information, la confirmation du ministère de la Santé et des Services sociaux qu'aucune directive de sa part n'a été envoyée aux établissements pour mettre fin à cette injustice. « Je vous rappelle qu'avant d'être élu, Gaétan Barrette a publiquement et fortement dénoncé cette directive à plus d'une reprise. Il faut maintenant que les choses changent», conclut François Paradis.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Émilie Toussaint, Attachée de presse, Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec, 418-446-1383, etoussaint@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.