Traitements de physiothérapie de la part de la FPPPQ : les travailleurs accidentés au coeur des préoccupations de la CSST



    MONTREAL, le 15 oct. /CNW Telbec/ - Dans le contexte des moyens de
pression annoncés par la Fédération des physiothérapeutes en pratique privée
du Québec (FPPPQ), la Commission de la santé et de la sécurité du travail
(CSST) tient à rassurer sa clientèle de travailleurs accidentés : elle met
tout en oeuvre pour qu'ils reçoivent les services prévus. La CSST rappelle à
tous que le médecin traitant du travailleur est au coeur du processus de soins
et de suivi : c'est lui qui prescrit et coordonne les soins. D'ailleurs, les
propositions de modifications réglementaires à l'origine de la situation
actuelle font suite à des travaux réalisés avec l'Ordre professionnel de la
physiothérapie et l'Ordre professionnel des ergothérapeutes ainsi que la
Fédération des physiothérapeutes en pratique privée du Québec et l'Association
québécoise des ergothérapeutes en pratique privée et résultent d'un consensus
avec la communauté médicale du Québec.
    La CSST offrira plusieurs options aux travailleurs accidentés. Ceux-ci
seront rapidement redirigés vers d'autres cliniques qui continuent d'offrir
des services. Les travailleurs seront également invités à consulter leur
médecin traitant afin de réévaluer avec lui la meilleure alternative dans la
poursuite des soins. La CSST fera le nécessaire pour que les travailleurs
reçoivent les soins requis le plus rapidement possible.

    Actualiser l'approche pour les traitements
    ------------------------------------------

    Soucieuse d'offrir des services de qualité aux travailleurs accidentés,
la CSST a travaillé de concert avec l'ensemble de la communauté médicale pour
réviser le Règlement sur l'assistance médicale, qui concerne les soins de
physiothérapie et d'ergothérapie. La CSST a tenu compte de l'évolution de la
recherche médicale pour adapter ses règles.
    Elle tient à préciser que les changements ne prévoient pas limiter le
nombre de traitements de physiothérapie. Il introduit plutôt une balise à un
moment charnière afin que le médecin, qui demeure le coordonnateur des soins,
revoie son patient et réévalue son plan de traitement. Cette réévaluation doit
se faire au plus tard après huit semaines ou après 30 traitements de
physiothérapie. Rappelons que la communauté médicale et la CSST s'accordent
sur l'importance d'une telle balise. Par ailleurs, conformément à une entente
intervenue avec la FPPPQ et l'Association québécoise des ergothérapeutes en
pratique privée du Québec, la CSST augmentera le tarif des traitements dès
l'entrée en vigueur du nouveau règlement. Le tarif passera de 32 $ à 35 $, ce
qui correspond au tarif du secteur public.
    -%SU: SAN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Héloise Bernier Leduc, Relations publiques - CSST, (514)
906-3064

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.