Train de l'Ouest demeurera vigilante

MONTRÉAL, le 14 févr. /CNW Telbec/ - Train de l'Ouest se réjouit que le gouvernement du Québec ait décidé d'aller de l'avant pour améliorer de façon importante le service de train de banlieue vers la couronne Ouest, notamment en lançant les études d'ingénierie requises.

Depuis l'annonce de la contribution de 200 M$ prévue au budget 2010-2011 du gouvernement du Québec pour la construction d'une navette ferroviaire dédiée entre le centre-ville de Montréal et l'aéroport Pierre-Elliott Trudeau, le mouvement citoyen Train de l'Ouest a mené une vigoureuse campagne publique en faveur d'une amélioration majeure du service de train de banlieue vers la couronne Ouest de l'Île de Montréal. Cette campagne a culminé avec le dépôt à l'Assemblée nationale d'une pétition de 13 000 signatures par les maires de la banlieue Ouest. Les maires ont également rencontré à cette occasion les ministres des Finances et des Transports, Raymond Bachand et Sam Hamad.

L'annonce faite aujourd'hui par le ministre Hamad est la première véritable réponse du gouvernement du Québec aux demandes de Train de l'Ouest.

Mais si le processus est lancé, Train de l'Ouest est-il vraiment sur les rails?

«C'est certainement un premier pas dans la bonne direction» a affirmé le porte-parole de Train de l'Ouest, Clifford Lincoln. «Mais il est essentiel que Québec mette vraiment la priorité sur la construction de nouvelles voies ferrées jusqu'à Sainte-Anne-de-Bellevue, développe un échéancier de construction et finance adéquatement le projet dès le prochain budget.»

Si Québec priorise un tel scénario, les nouvelles voies pourraient être complétées dès 2014, juste à temps pour être une mesure efficace de mitigation pour les travaux de l'échangeur Turcot et de l'autoroute Ville-Marie.

«Il ne faut pas oublier, a rappelé M. Lincoln, que tout comme pour le métro, les municipalités se partagent le déficit d'exploitation des trains de banlieue. Plus les gens utilisent ces trains, moins il y a de déficit. Une autre raison pour que le service soit disponible le plus rapidement possible.»

Les bouchons et les longs trajets quotidiens pour aller et revenir du travail sont les principales raisons qui poussent les gens à utiliser le transport en commun et c'est particulièrement vrai dans le cas du train. Tant en Europe qu'aux États-Unis, il a été démontré que les gens préfèrent prendre le train plutôt que l'autobus pour aller et venir de la banlieue.

Afin de maximiser les retombées du nouveau service mais aussi de réduire le plus possible le déficit d'exploitation, il est essentiel que le Train de l'Ouest soit complété avant que les travaux de construction de l'autoroute Ville-Marie ne commencent.

Car cette reconstruction de l'Autoroute Ville-Marie réduira la capacité entre l'échangeur Turcot (vis-à-vis Atwater) et le centre-ville de 40 % aux heures de pointe de sorte que non seulement les résidents du West Island et de Vaudreuil mais aussi ceux en provenance de Châteauguay et de la partie Ouest de Laval seront pénalisés.

En intégrant au Train de l'Ouest les lignes d'autobus appropriées et des stationnements incitatifs, il serait possible de retirer de la circulation 4 000 trajets par voiture (2 000 le matin et 2 000 le soir), ce qui représente une diminution significative de la circulation en provenance du West Island et de Vaudreuil.

De plus, des opportunités d'emploi dans la couronne Ouest deviendraient accessibles à des résidents de l'Île de Montréal qui pourraient compter ainsi sur un moyen de transport rapide et fiable, grâce à un horaire qui permettrait de prendre le train jusqu'à minuit. Et la vie culturelle de Montréal deviendrait accessible aux résidents du West Island qui pourraient prendre le train pour assister aux événements culturels du centre-ville et revenir à la maison jusque tard en soirée.

Autre avantage : en construisant des voies spécifiques au train de banlieue, ceux-ci cesseront d'utiliser celles du CP qui sont dédiées aux trains de marchandises, de sorte que le trafic de conteneurs en provenance du Port de Montréal pourra être sensiblement augmenté.

Train de l'Ouest est un mouvement citoyen initié par Clifford Lincoln et dont le but est de mobiliser la population de la couronne Ouest et de Vaudreuil-Soulanges pour faire pression sur le gouvernement du Québec afin qu'il améliore le service de trains de banlieue de ces régions.

SOURCE Train de l'Ouest

Renseignements :

Valérie Gonzalo
514 626.6976
gonzalo@videotron.ca

Profil de l'entreprise

Train de l'Ouest

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.