Trafic de strombes géants : une entreprise de Vancouver condamnée à 78 000 $ d'amende



    VANCOUVER, le 8 janv. /CNW Telbec/ - La Division de l'application de la
loi sur la faune d'Environnement Canada a annoncé aujourd'hui que le 4 janvier
2008, l'entreprise Pacific Marine Union Corporation, de Vancouver
(Colombie-Britannique), avait plaidé coupable devant le tribunal provincial de
Vancouver à deux accusations portées en vertu de la Loi sur la protection
d'espèces animales ou végétales sauvages et la réglementation de leur commerce
international et interprovincial (WAPPRIITA); elle a été condamnée à une
amende d'un montant total de 78 566,94 $, dont 10 000 $ reviendront au Fonds
pour dommages à l'environnement. Ce fonds, géré par Environnement Canada pour
le compte du gouvernement canadien, permet aux tribunaux d'attribuer des
sommes tirées des amendes à des travaux de réhabilitation et de protection de
l'environnement.
    Les accusations portées étaient une conséquence de l'opération Shell
Game, une longue enquête de dix-huit mois sur les importations et les
exportations illégales de strombes géants. Cette enquête a mobilisé des agents
fédéraux de la protection de la faune en Colombie-Britannique, en Ontario, au
Québec et en Nouvelle-Ecosse, ainsi que des agents spéciaux des bureaux
d'application de la loi de l'United States Fish and Wildlife Service et de
l'Administration océanique et atmosphérique nationale (NOAA) dans l'état de
New York et en Floride.
    En janvier 2005, Pacific Marine Union Corporation a exporté illégalement
deux cargaisons de strombes géants vers Carribean Conch, Inc., une entreprise
de Hialeah, en Floride. Ensuite, entre juillet 2005 et mars 2006, Pacific
Marine Union Corporation a exporté illégalement cinq cargaisons de chair de
strombes géants d'Haiti (déclarés comme étant des praires ou des bulots), qui
ont été par la suite remballés, réétiquetés comme "chair de bulots" (une
espèce qui n'est pas en voie d'extinction) et exportés vers Caribbean Conch,
Inc., en Floride. Plus de 24 000 kg de chair de strombes géants ont ainsi été
exportés illégalement aux les Etats-Unis.
    Les espèces animales et végétales en voie de disparition, comme le
strombe géant, sont répertoriées par la Convention sur le commerce
international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction
(CITES). Toutes les parties du strombe géant (la chair et la coquille) sont
donc protégées en vertu de la WAPPRIITA et de ses règlements.

    Environnement Canada est l'organisme principal chargé de la mise en
oeuvre de la CITES pour le compte du gouvernement du Canada. Grâce à un
système de permis, la CITES met en place des contrôles sur les échanges et les
mouvements internationaux d'espèces animales et végétales en voie de
disparition, ou des espèces qui ont été ou qui sont encore menacées en raison
de leur exploitation commerciale excessive.

    Pour signaler la contrebande ou le trafic d'espèces en voie de
disparition, ou toute autre entorse à une loi fédérale relative à la
protection de la faune, le public est invité à communiquer avec la Division de
l'application de la loi sur la faune d'Environnement Canada au 604-666-5892.

    (Also available in English)




Renseignements :

Renseignements: Patrick Porter, Agent fédéral de protection de la faune,
Environnement Canada, Division de l'application de la loi sur la faune, Région
du Pacifique et du Yukon, (604) 666-8471; Relations avec les médias 
Environnement Canada, (819) 934-8008, 1-888-908-8008


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.