TPS: 2 et Services de garde: 0 - Une fois de plus, les services de garde sortent perdants dans la joute fiscale



    OTTAWA, le 27 fév. /CNW Telbec/ - Le budget conservateur de 2008
mentionne à peine les enfants du Canada et, fait remarquable, il passe
complètement sous silence les besoins de la population canadienne et la valeur
qu'elle accorde aux programmes sociaux.
    Le budget, dans une rare référence aux enfants, accorde 3 millions de
dollars au programme Aucun enfant oublié, qui prévoit la distribution gratuite
de bracelets MedicAlert aux enfants ayant une maladie grave. "C'est une bonne
mesure, mais les familles ont besoin de 1,2 milliard de dollars en transferts
fédéraux aux provinces et aux territoires destinés spécifiquement aux services
de garde à l'enfance", a dit Jody Dallaire, présidente de l'Association
canadienne pour la promotion des services de garde à l'enfance (ACPSGE). "Le
temps est venu pour un programme Aucun enfant privé d'un service de garde de
qualité".
    Près de 800 000 enfants au Canada vivent dans la pauvreté. En matière
d'éducation et de garde à l'enfance, le Canada traîne derrière d'autres
nations comparables. Moins de 20 % des enfants âgés de zéro à douze ans au
pays ont accès à une place dans un service de garde réglementé. En effet, les
données de l'OCDE révèlent que le Canada se classe bon dernier pour l'accès
aux services de garde, une conséquence directe de sa dernière place au
chapitre des dépenses publiques affectées aux programmes d'éducation et de
garde à l'enfance en tant que pourcentage de son PIB.
    Le ministère des Finances fédéral a recours aux comparaisons de l'OCDE
pour justifier de nouvelles réductions de la dette publique, mais il choisit
de faire fi des avertissements de l'OCDE quant aux conséquences de négliger
les services de garde. Il passe outre aussi aux recommandations de l'OCDE
voulant que le Canada augmente substantiellement ses dépenses publiques dans
le domaine des services éducatifs et de garde à l'enfance.
    Le gouvernement Harper a plutôt choisi de réduire les recettes fiscales.
S'il avait choisi d'affecter aux services de garde les 12 milliards de dollars
que coûteront annuellement au trésor public les deux réductions de la TPS,
l'avantage pour les familles aurait été considérable. "Cela aurait suffi à
financer un réseau universel de services de garde de qualité pour tous les
jeunes enfants au Canada", dit Mab Oloman, coordonnatrice par intérim, Code
bleu pour les services de garde.
    Une nouvelle ronde de la joute fiscale s'est jouée et une fois de plus
les enfants l'ont perdue.

    "Code bleu" est une campagne nationale qui vise la mise en place d'un
véritable réseau pancanadien de services de garde à l'enfance. La campagne
rassemble des organisations nationales, provinciales et territoriales qui
militent pour les services de garde, des syndicats, des groupes de femmes et
des groupes de justice sociale, ainsi que des Canadiennes et des Canadiens de
tous les horizons.




Renseignements :

Renseignements: Jody Dallaire, (506) 855-8977; Mab Oloman, (778)
386-5595

Profil de l'entreprise

CODE BLEU POUR LES SERVICES DE GARDE

Renseignements sur cet organisme

REACTIONS FACE AU BUDGET FEDERAL 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.