Tous les ans, la moitié des aînés vivant dans des établissements de soins de longue durée se blessent en tombant



    La collaboration nationale a réussi à réduire les chutes

    EDMONTON, le 26 mai /CNW/ - Grâce à un projet national ayant fait
augmenter l'utilisation de plans de sécurité pour protéger les pensionnaires à
risque, les aînés vivant dans des établissements de soins de longue durée sont
moins susceptibles de tomber.
    "Il est absolument crucial de prévenir les chutes et de réduire les
blessures graves résultant de chutes", dit Irmajean Bajnok, directrice,
International Affairs and Best Practice Guidelines Programs, Association des
infirmières et des infirmiers autorisés de l'Ontario (RNAO). "Les aînés
peuvent se blesser gravement et même se retrouver avec une incapacité. Dans
les établissements de soins de longue durée, les membres du personnel qui
adoptent une approche centrée sur le patient et basée sur des données
cliniques pour réduire les chutes et les blessures qui en découlent peuvent
accroître la qualité de vie des pensionnaires dont ils s'occupent et réduire
les coûts associés aux blessures graves résultant de chutes."
    La Collaboration nationale sur les chutes en soins de longue durée est un
projet conjoint de la RNAO et de Soins de santé plus sécuritaires maintenant!,
une campagne de l'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP). Des
équipes composées d'infirmières, de physiothérapeutes, d'ergothérapeutes, de
personnel de soutien aux pensionnaires, de diététiciens et de pharmaciens ont
utilisé les recommandations contenues dans une ligne directrice sur les
pratiques exemplaires de la RNAO pour élaborer des plans de prévention des
chutes visant plus particulièrement leurs pensionnaires et leur organisation.
    En plus d'améliorer les méthodes pour évaluer les risques et signaler les
incidents, les équipes participant au projet ont mis en oeuvre des stratégies
comme celles-ci : apprendre au personnel, ainsi qu'aux pensionnaires et à leur
famille, comment prévenir les chutes; faire faire de l'entraînement en force
musculaire et en équilibre aux pensionnaires; réduire la hauteur des lits; et
utiliser des détecteurs de sortie de lit lorsque les patients sont à haut
risque de faire un chute."
    "J'aimerais féliciter les professionnels de la santé engagés dans ce
projet de nous avoir permis de mettre en place une nouvelle approche
polyvalente pour prévenir les chutes à l'échelle nationale et d'en mesurer les
résultats", dit Philip Hassen, président du comité directeur de la campagne
Soins de santé plus sécuritaires maintenant! et directeur général de
l'Institut canadien pour la sécurité des patients. "Leur volonté de garder
leurs pensionnaires en sécurité et les approches innovatrices qu'ils ont
adoptées à l'égard de la prévention des chutes ont montré qu'il est possible
de prévenir la majorité des chutes par du travail soutenu et une planification
et des soins centrés sur les clients."
    "Nous n'avons pas préconisé de restreindre la liberté de mouvement des
pensionnaires ou de leur imposer des mesures restrictives de quelque nature
que ce soit", explique Mme Bajnok. "Nous nous sommes attachés à évaluer les
pensionnaires pour identifier ceux qui sont à risque de faire une chute et
nous avons mis en place autant de stratégies de prévention que possible. De
cette façon, les aînés conservent leur dignité et leur liberté de mouvement,
tout en jouissant d'un filet de sécurité et du soutien dont ils ont besoin."

    A propos de l'ICSP

    L'Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP) est une
organisation indépendante sans but lucratif qui travaille en collaboration
avec des professionnels de la santé, des organisations de soins de santé, des
organismes de réglementation et des gouvernements pour rendre le système de
soins de santé plus sécuritaire pour tous les Canadiens. L'ICSP joue un rôle
de coordination et de leadership dans l'ensemble des secteurs et des systèmes
de soins de santé et s'occupe de promouvoir des pratiques exemplaires et de
sensibiliser les intervenants, les patients et le grand public à la sécurité
des patients.
    www.securitedespatients.ca

    A propose de la RNAO

    L'Association des infirmières et infirmiers autorisés de l'Ontario est
l'association professionnelle représentant les infirmières et les infirmiers
autorisés en Ontario. Depuis 1925, la RNAO s'attache à faire du lobbying en
faveur d'une politique publique saine et à promouvoir l'excellence en matière
de pratiques infirmières, à accroître la contribution des infirmières et des
infirmiers à l'amélioration du système de santé et à influencer les décisions
qui touchent les infirmières et les infirmiers et le public qu'ils servent.
L'ambitieux programme de la RNAO sur les lignes directrices en matière de
pratiques exemplaires, financé par le ministère de la Santé et des Soins de
longue durée de l'Ontario, a été lancé en 1999 pour recueillir les meilleures
données probantes disponibles concernant les soins aux patients dans une vaste
gamme de domaines de soins de santé.
    www.rnao.org




Renseignements :

Renseignements: Pour toute question des médias, prière de communiquer
avec: Cecilia Bloxom, Directrice, Communications, Institut canadien pour la
sécurité des patients, Téléphone: (780) 700-8642; Jill-Marie Burke,
Coordonnatrice des relations avec les médias, Association des infirmières et
infirmiers autorisés de l'Ontario, (416) 408-5606, Cellulaire: (647) 504-4008

Profil de l'entreprise

Association des infirmières et infirmiers praticiens de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme

INSTITUT CANADIEN POUR LA SECURITE DES PATIENTS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.