Tournée des régions du président de l'UMQ - Les municipalités demandent leur part des retours sur les investissements en infrastructures



    LA SARRE, QC, le 15 janv. /CNW Telbec/ - L'Union des municipalités du
Québec (UMQ) a poursuivi aujourd'hui à La Sarre, en Abitibi-Témiscamingue, la
Tournée du président 2008 sur le thème L'occupation dynamique du territoire
rural et urbain : tout le monde y gagne! L'Union souhaite que les
municipalités deviennent de véritables partenaires économiques et qu'elles
participent pleinement à la prospérité du Québec et du Canada. A cet égard,
elle demande que les gouvernements tiennent compte de leur capacité de payer
dans le cadre des programmes d'infrastructures. Elle recommande également un
meilleur partage de la richesse et une diversification des sources de revenus
pour l'ensemble des municipalités québécoises.
    En compagnie de l'administrateur du Caucus de l'Abitibi-Témiscamingue et
maire de La Sarre, M. Normand Houde, le président de l'UMQ et maire de
Maniwaki, M. Robert Coulombe, a déclaré : "L'occupation dynamique du
territoire c'est plus qu'un thème pour moi. Cela signifie, d'abord et avant
tout, de permettre aux gens, qu'ils soient jeunes ou moins jeunes, d'habiter
le territoire, de rester dans leur milieu de vie et d'y développer leur plein
potentiel. A titre de président de l'UMQ, je m'engage à faire toutes les
représentations nécessaires pour que les municipalités aient accès à de
nouveaux outils fiscaux et financiers pour assurer la vitalité économique de
toutes les communautés."
    Malheureusement, les revenus des municipalités ne progressent pas au même
rythme que leurs dépenses. Au cours des dernières années, l'UMQ a été très
active auprès des gouvernements afin qu'ils reconnaissent l'importance de
diversifier leurs sources de revenus et d'investir dans la réhabilitation des
infrastructures municipales. Sur ce dernier point, le message de l'UMQ a été
entendu. Désormais, tant le gouvernement du Canada que le gouvernement du
Québec, tout comme la population d'ailleurs, reconnaissent que la qualité des
infrastructures est une condition essentielle à l'occupation dynamique du
territoire et à la vitalité économique des collectivités.
    Par ailleurs, les programmes d'infrastructures exigent des municipalités
qu'elles investissent une part minimale importante allant jusqu'au tiers de
l'investissement total. Pourtant, les municipalités ne disposent pas de tels
moyens, ni de nouvelles sources de revenus pour financer cette contribution.
Et c'est précisément là où le bât blesse.
    Une récente étude de la Fédération canadienne des municipalités démontre
que pour chaque dollar investi dans les infrastructures et financé à parts
égales entre les trois paliers de gouvernements, Québec et Ottawa se partagent
35 cents en retours fiscaux directs, alors que les municipalités reçoivent 0
cent. L'UMQ demande que les municipalités reçoivent désormais un tiers de ces
retours fiscaux. A titre d'exemple, actuellement, pour un investissement de
100 millions $, Ottawa bénéficie d'un retour de 18 millions $, Québec de 17
millions $ et les municipalités de 0 $. Ce que l'Union propose, c'est que sur
cet investissement de 100 millions $, le retour soit partagé équitablement
entre les trois paliers, pour que les municipalités deviennent de véritables
partenaires économiques.
    Rappelons que les municipalités sont responsables de la moitié des
infrastructures publiques et que pourtant, elles ne reçoivent que 8 cents de
chaque dollar de taxes et d'impôt perçu au Canada. "Etant donné le rôle
crucial qu'elles sont appelées à jouer dans le développement économique,
social et culturel de notre société, les municipalités doivent avoir les
outils fiscaux et financiers adaptés à cette réalité, et recevoir un juste
retour sur leurs investissements", a ajouté le président de l'UMQ.

    ENJEUX NATIONAUX ET REGIONAUX

    Avec en toile de fond l'occupation dynamique du territoire, plusieurs
dossiers nationaux seront présentés ce soir aux élus de la région de
l'Abitibi-Témiscamingue, notamment la diversification des revenus municipaux,
la gestion des matières résiduelles, la complémentarité rurale urbaine,
l'avenir de l'industrie forestière, l'avenir de l'agriculture et de
l'agroalimentaire, la relève politique et administrative dans le milieu
municipal. Les membres du caucus aborderont ensuite plusieurs sujets locaux et
régionaux avec le président de l'UMQ.
    La Tournée du président se poursuivra jusqu'à la fin janvier 2009. Elle
aura été constituée de 18 visites sur le terrain, dans toutes les régions du
Québec, durant lesquelles l'UMQ aura pris littéralement le pouls du monde
municipal, en l'occurrence celui des milliers de femmes et d'hommes qui
forment ensemble l'ordre de gouvernement le plus près des citoyens. A chaque
occasion, le président de l'Union aura également échangé avec les acteurs
locaux et régionaux de divers secteurs d'activité.

    CONSULTATIONS PREBUDGETAIRES

    De plus, alors que les consultations prébudgétaires fédérales sont en
cours, l'UMQ profite de cette tournée pour inviter le ministre des Finances du
Canada, l'honorable Jim Flaherty, à mettre le cap sur les investissements dans
les infrastructures pour stimuler l'économie, redonner confiance et créer de
l'emploi. L'Union réclame notamment la mise en place d'un nouveau programme
pour les infrastructures socio-économiques, culturelles et sportives, qui
permettrait la mise en chantier rapide de plusieurs projets structurants pour
l'économie créant des emplois partout au Québec. L'UMQ demande également au
gouvernement Harper d'accélérer la signature des ententes administratives de
Chantiers Canada, d'en assouplir les modalités d'attribution et d'indexer le
Fonds de la taxe sur l'essence.

    A PROPOS DE L'UMQ

    Depuis sa fondation en 1919, l'UMQ représente les municipalités de toutes
tailles dans toutes les régions du Québec. Elle a pour mission de contribuer
au progrès et à la promotion de municipalités démocratiques, dynamiques et
performantes, dédiées au mieux-être des citoyens. La structure de l'UMQ, qui
regroupe ses membres en caucus d'affinité : municipalités locales,
municipalités de centralité, villes d'agglomération, grandes villes et
municipalités de la Métropole, est l'expression de toute la diversité et de la
solidarité municipale québécoise.




Renseignements :

Renseignements: François Sormany, Directeur des communications, (514)
282-7700, poste 265, Cellulaire: (514) 910-7272, fsormany@umq.qc.ca; Source:
UNION DES MUNICIPALITES DU QUEBEC


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.