Toronto East General met à pied des infirmières autorisées: l'Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario affirme que cette mesure comporte des risques pour les patients



    TORONTO, le 22 juill. /CNW/ - L'Association des infirmières et infirmiers
de l'Ontario (AIIO) est très inquiète quant à la qualité des soins que
recevront les patients du Toronto East General Hospital à la suite de la
nouvelle voulant que l'hôpital s'apprête à mettre à pied, dans un premier
temps, six infirmières autorisées pour les remplacer par des superviseurs;
l'élimination de 30 postes d'inf. aut. additionnels est également prévue.
    "La décision de mettre à pied six infirmières autorisées, qui agissaient
à titre de coordonnatrices des soins au East General, est la pire nouvelle qui
puisse être annoncée aux patients de cet établissement ainsi qu'aux
infirmières autorisées qui resteront en poste et qui verront leur charge de
travail accrue", a déclaré Linda Haslam-Stroud, inf. aut., présidente de
l'AIIO. "L'hôpital essaie de convaincre les gens que ces postes ne sont pas
essentiels à la bonne marche des soins administrés quotidiennement aux
patients, mais il s'agit là d'un raisonnement très boiteux."
    L'AIIO est d'avis que les soins aux patients souffriront de ces mises à
pied. Les coordonnatrices des soins aux patients agissent à titre de
porte-parole pour les patients et les infirmières autorisées de première
ligne. Elles coordonnent les soins au sein de l'équipe soignante et font en
sorte que les patients reçoivent non seulement les soins dont ils ont besoin,
mais également ceux qu'ils requièrent. Toronto East General prévoit remplacer
les coordonnatrices par des superviseurs.
    "Il est parfaitement irresponsable d'éliminer ces six postes quand la
coupe des infirmières est déjà pleine", a affirmé Mme Haslam-Stroud. "La perte
de ces postes portera préjudice à la qualité des soins aux patients, générera
un environnement de travail malsain et se soldera par la perte des
porte-parole des patients et du personnel."
    Faye Loverock, inf. aut., présidente de l'unité de négociation locale, a
ajouté : "Vous ne pouvez tout simplement pas remplacer des infirmières
autorisées par des superviseurs qui ne font partie du personnel infirmier sans
vous attendre à ce que la qualité des soins en souffre."
    Ces mises à pied arrivent au moment où on connaît des éclosions
d'infections à C. difficile en Ontario, où les hôpitaux se débattent avec des
déficits budgétaires et où le gouvernement affirme créer des postes en soins
infirmiers.

    L'AIIO est le syndicat qui représente 54 000 infirmières et infirmiers
autorisés et professionnels paramédicaux qui travaillent en milieu
hospitalier, dans les établissements de soins de longue durée, dans la santé
publique, dans les organismes communautaires et en entreprise.
    L'AIIO célèbre 35 années à défendre les intérêts du personnel infirmier -
un passé fier, un avenir porteur.




Renseignements :

Renseignements: Association des infirmières et infirmiers de l'Ontario,
Sheree Bond, (416) 964-8833, poste 2430, Cellulaire: (416) 986-8240; Melanie
Levenson, (416) 964-8833, poste 2369

Profil de l'entreprise

Association des infirmiers et des infirmières de l'Ontario

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.