Tim Hudak tourne le dos aux francophones

TORONTO, le 20 sept. 2011 /CNW/ -

NOUVELLES
Tim Hudak ne se préoccupe guère des intérêts des francophones en Ontario, mais ce n'est rien de nouveau de la part du Parti PC.

Plus tôt ce mois-ci, Hudak a déclaré qu'il envisageait de réduire les services de langue française afin d'atteindre son objectif en matière d'économies et de combler le déficit de 14 milliards de dollars de sa plate-forme.

Cette annonce n'a toutefois rien de surprenant. En somme, il s'agit du même homme qui, peu après avoir été élu chef de son parti, a admis que son français était « très limité » et qu'il ferait cependant des efforts pour l'améliorer : « C'est assurément sur ma liste de priorités. » (Guelph Mercury, le 3 juillet 2009)

Cette priorité a été si importante qu'en août dernier, deux ans après cette déclaration, Hudak a été incapable de répondre à une question qui lui a été posée en français. Une fois de plus, il a promis de « faire un effort pour s'améliorer... si j'en ai la chance à l'avenir. » (Ottawa Citizen, le 9 septembre 2011)

En attendant, le site Web du Parti PC n'apparaît pas en français et les PC ne diffusent pas non plus leurs annonces dans cette langue parce que, soit disant, « elles coûtent trop chères compte tenu de la portée qu'elles ont sur l'électorat » (Radio-Canada, le 24 août 2011).

Le bilan de Hudak alarme Trèva Cousineau, ancienne présidente de l'Association canadienne-française de l'Ontario (ACFO), qui, aussi récemment qu'en juin 2011, songeait à présenter sa candidature pour le Parti PC. Cousineau croit maintenant que « [Le PPC] ne semble pas s'intéresser aux préoccupations des francophones. Rien n'a été fait pour offrir un site Web en français, pour corriger la piètre qualité de traduction de la plateforme électorale. Déjà que les francophones disposent de peu au palier provincial, les quelques candidats francophones du PPC seront-ils assez forts pour insister auprès de leur chef pour le maintien de ce qu'on a ? J'en doute » ( Le Droit, le 10 septembre, 2011).

CITATION
« Que vous examiniez aujourd'hui leur bilan ou les commentaires de Hudak, il est clair que les PC ne sont pas intéressés à protéger et améliorer les services des francophones ou à traiter les francophones avec respect. »

  • Madeleine Meilleur, Candidate libérale, Ottawa-Vanier

SOURCE Ontario Liberal Party

Renseignements :

Bureau des médias du Parti libéral de l'Ontario
416-961-3800, poste 328

Profil de l'entreprise

Ontario Liberal Party

Renseignements sur cet organisme

Élections Ontario 2011

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.