Tim Hortons Inc. annonce ses résultats du quatrième trimestre et ses résultats de la fin de l'exercice 2007



    (Tous les montants sont en dollars canadiens)

    Hausse de 9,3 % du bénéfice d'exploitation au quatrième trimestre et de
    12,3 % pour tout l'exercice

    
                     Faits saillants - finances et ventes
                     ------------------------------------

    Quatrième trimestre terminé     30 décembre   31 décembre    Changement
                                           2007          2006           (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation             515,4 $       466,5 $        10,5 %
    Bénéfice d'exploitation             116,2 $       106,3 $         9,3 %
    Taux d'imposition réel               32,6 %        34,1 %
    Bénéfice net                         75,7 $        67,9 $        11,5 %
    Bénéfice dilué par action            0,40 $        0,35 $        14,3 %
    Actions entièrement diluées           187,0         192,4        (2,8 %)
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de dollars, sauf le BPA. Actions entièrement diluées en
    millions. Tous les chiffres sont arrondis.)

    -------------------------------------------------------------------------
    Exercice terminé
                                    30 décembre   31 décembre    Changement
                                           2007          2006           (%)
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation           1 895,9 $     1 659,5 $        14,2 %
    Bénéfice d'exploitation             425,1 $       379,2 $        12,1 %
    Taux d'imposition réel               34,0 %        28,0 %
    Bénéfice net                        269,6 $       259,6 %         3,8 %
    Bénéfice dilué par action            1,43 $        1,40 $         2,1 %
    Actions entièrement diluées           188,8         185,4         1,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de dollars, sauf le BPA. Actions entièrement diluées en
    millions. Tous les chiffres sont arrondis.)

    -------------------------------------------------------------------------
    Ventes dans des
     restaurants                                     Exercice      Exercice
     comparables          4T 2007       4T 2006          2007          2006
    -------------------------------------------------------------------------
    Canada                  3,4 %         9,3 %         5,9 %         7,5 %
    Etats-Unis              4,2 %         8,3 %         4,1 %         8,9 %
    -------------------------------------------------------------------------

    A partir de 2008, les ventes moyennes dans des restaurants canadiens
    comparables seront calculées d'une manière conforme à la méthodologie
    employée pour le même type de ventes aux Etats-Unis. Avec cette méthode,
    on calcule les ventes dans des restaurants comparables en incluant un
    restaurant à partir du 13e mois de son ouverture. Ce changement
    uniformisera les méthodologies de calcul des deux marchés et constituera
    une harmonisation avec les pratiques du secteur.

    Au 30 décembre 2007, 98,9 % des restaurants de la Société au Canada et
    89,4 % de ceux aux Etats-Unis étaient franchisés.


    Faits saillants supplémentaires
    -------------------------------
    -  Croissance de 7,9 % des ventes à l'échelle de la chaîne(1) au
       quatrième trimestre
    -  Ouverture de 119 nouveaux restaurants durant le quatrième trimestre
       et de 198 au cours de tout l'exercice(2)
    -  Approbation, par le conseil, d'une hausse de 28,6 % du dividende
       trimestriel (0,09 $ par action) et déclaration du 7e dividende
       consécutif
    -  Objectifs pour 2008
       -  Croissance de 10 % du bénéfice d'exploitation
       -  De 120 à 140 nouveaux restaurants au Canada et de 90 à 110 aux
          Etats-Unis(2)
       -  Croissance de 4 à 6 % des ventes dans des restaurants comparables
          au Canada et de 2 à 4 % aux Etats-Unis (Voir la rubrique "Objectifs
          et perspectives pour 2008" pour obtenir des renseignements
          supplémentaires.)
    

    OAKVILLE, ON, le 20 fév. /CNW/ - Tim Hortons Inc. (NYSE : THI, TSX : THI)
a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le quatrième trimestre, qui a pris
fin le 30 décembre 2007.
    Les ventes à l'échelle de la chaîne(1), qui englobent celles des
restaurants de la Société et des franchises, ont crû de 7,9 % durant le
quatrième trimestre. Au cours de cette période, les ventes dans des
restaurants comparables ont connu une hausse de 3,4 % au Canada et de 4,2 %
aux Etats-Unis. Les produits d'exploitation ont totalisé 515,4 millions de
dollars au cours du trimestre, ce qui représente une augmentation de 10,5 %
par rapport à ceux de la même période de l'exercice précédent
(466,5 millions). Le bénéfice net s'est chiffré à 75,7 millions de dollars
durant le quatrième trimestre, ce qui constitue une augmentation de 11,5 %
comparativement à l'exercice précédent (67,9 millions).
    Pour l'exercice financier terminé le 30 décembre 2007, les produits
d'exploitation ont totalisé environ 1,9 milliard de dollars, soit une hausse
de 14,2 % par rapport à 2006 (1,7 milliard). Le bénéfice d'exploitation pour
l'exercice a été de 425,1 millions de dollars, comparativement à
379,2 millions en 2006. Le taux d'imposition a été de 34,0 % en 2007 par
rapport à 28,0 % durant l'exercice précédent, ce qui a eu une incidence sur le
taux de croissance du bénéfice net et du bénéfice par action. Le bénéfice net
a connu une hausse de 3,8 % pour atteindre 269,6 millions de dollars, alors
qu'il était de 259,6 millions pour la période comparable. Le bénéfice par
action diluée a été de 1,43 $, par rapport à 1,40 $ en 2006.
    "Nous avons atteint ou dépassé nos objectifs de 2007 pour la croissance
des produits d'exploitation et du nombre de restaurants. Nous sommes
optimistes au sujet du rendement de nos ventes dans des restaurants
comparables, étant donné la croissance importante au cours de la période
correspondante de l'exercice précédent", a déclaré Paul House, président du
conseil d'administration et président-directeur général. "En 2008, nous
continuerons de nous concentrer sur les facteurs de notre réussite, notamment
l'innovation au chapitre du menu, l'excellence opérationnelle et la rapidité
du service."

    Rendement consolidé

    Durant le quatrième trimestre, 119 restaurants ont été ouverts, par
comparaison avec 111 au cours de la même période de l'exercice précédent. En
tout, 198 restaurants ont ouvert leurs portes en 2007. Les programmes de
promotion de la Société ont notamment mis en vedette, pendant le trimestre,
les muffins et les VelouTim épices d'automne, les produits de pâtisserie au
citron, les wraps au poulet fajita, la soupe crème de brocoli, le sandwich
grillé jambon et fromage suisse et, en décembre, les produits du temps des
Fêtes. Par ailleurs, au Canada, la Société s'est concentrée sur la promotion
de la carte de paiement électronique Tim ExpressMC plutôt que sur les produits
des Fêtes.
    Les produits d'exploitation se sont accrus de 10,5 % durant le quatrième
trimestre. Ils se sont chiffrés à 515,4 millions de dollars par rapport à
466,5 millions au cours de la période comparable de 2006. Au chapitre des
ventes, la croissance de 13,7 % est surtout attribuable à l'achèvement, durant
le troisième trimestre de 2007, de la mise en oeuvre du service de livraison à
trois canaux du Centre de distribution de Guelph pour les produits secs,
congelés et  réfrigérés. Les recettes au titre des loyers et des redevances
ont connu une hausse de 7,2 %, qui correspond à la croissance des ventes à
l'échelle de la chaîne. Les redevances de franchisage ont diminué de 2,6 % par
rapport au même trimestre de 2006. Cette baisse s'explique surtout par le
moins grand nombre de reventes, qui a été compensé en partie par une plus
grande activité sur le plan des rénovations, de l'ouverture de restaurants
standard et de remplacements.
    Au quatrième trimestre, le coût des ventes a augmenté de 13,6 %, ce qui
reflète une plus forte croissance des ventes et une hausse des coûts de
distribution. Il a aussi subi l'effet de la consolidation d'un plus grand
nombre de restaurants aux termes de l'interprétation FIN 46R, qui a été
compensé par un nombre moindre de restaurants appartenant à la Société. Les
charges d'exploitation se sont accrues de 4,4 % sur 12 mois, surtout à cause
de la plus grande quantité de restaurants dans le système, avec les coûts
correspondants sur les plans de l'exploitation, de l'amortissement et de la
location.
    Le bénéfice d'exploitation du quatrième trimestre s'est chiffré à
116,2 millions de dollars, ce qui correspond à une hausse de 9,3 % par rapport
à la même période en 2006 (106,3 millions). Il a été légèrement inférieur à la
croissance des produits au cours du trimestre. Cette amélioration reflète une
augmentation des ventes à l'échelle de la chaîne et des ventes effectuées par
l'entrepôt au titre de la distribution. Elle s'explique aussi par une plus
grande quote-part, compensée en partie par une croissance de 11,5 % des frais
généraux et d'administration par comparaison avec la même période en 2006. Ces
frais ont été plus élevés durant le trimestre, en raison d'une hausse des
coûts indépendants payés par la Société, notamment pour des honoraires
professionnels et l'investissement dans des systèmes, ainsi qu'en raison d'une
augmentation des dépenses liées aux programmes de marketing dans le segment
américain et des coûts associés à la rémunération en options d'achat
d'actions. En outre, le bénéfice d'exploitation a été influencé par une baisse
des recettes au titre des redevances de franchisage et à une hausse des coûts
liés à ces redevances, par rapport à la même période de l'exercice précédent.
    La charge d'intérêt nette a été supérieure au quatrième trimestre,
augmentant à 4,0 millions de dollars par comparaison avec 3,3 millions durant
la même période de 2006. Cette hausse nette reflète une diminution du produit
d'intérêt causée par une quantité plus faible d'argent disponible en raison
des activités liées au rachat d'actions et aux dividendes ainsi que de la
hausse de la charge d'intérêts par rapport à la période comparable en 2006.
    Le bénéfice net a été de 75,7 millions de dollars au quatrième trimestre,
ce qui correspond à une augmentation de 11,5 % par rapport à la même période
en 2006 (67,9 millions). Le taux d'imposition réel s'est chiffré à 32,6 % au
quatrième trimestre de 2007. Il est inférieur à celui de 34,1 % qui avait été
fixé durant la période comparable de l'exercice précédent en raison de la
reconnaissance de postes discrets au cours du trimestre. Le bénéfice dilué par
action (BPA) a été de 0,40 $, par rapport à 0,35 $ au quatrième trimestre de
2006. Sa croissance de 14,3 % durant cette période s'explique par des produits
plus élevés et par un nombre plus faible d'actions moyennes pondérées en
circulation, qui a diminué de 2,8 % pour se chiffrer à 187,0 millions
d'actions par suite du programme de rachat d'actions réalisé par la Société.

    Commentaire sur le rendement par segment

    Durant le quatrième trimestre, les ventes dans des restaurants
comparables ont augmenté de 3,4 % dans le segment canadien. Ce rendement tire
parti de la croissance importante de 9,3 % de ces ventes pendant la période
comparable, surtout grâce à l'introduction, à la fin 2006, du populaire
sandwich déjeuner Timatin. Les ventes ont également subi l'effet des chutes de
neige considérables qui sont survenues dans des marchés clés en décembre et
l'incidence de l'accent mis sur la promotion de la Carte Tim Express plutôt
que sur celle des produits du temps des Fêtes. La majorité des ventes de
Cartes Tim Express durant les Fêtes ne sont pas prises en compte dans le
rendement des ventes à la fin de l'exercice, comme le prouvent les
37,8 millions de dollars d'encaisse qui était affectée à ce moment-là. Au
Canada, environ 2 % de la croissance des ventes dans des restaurants
comparables est attribuable à l'établissement des prix.
    Les marges du segment canadien sont demeurées relativement inchangées. Ce
segment a connu un bénéfice d'exploitation de 126,2 millions de dollars pour
le trimestre. En tout, 71 restaurants ont ouvert leurs portes au Canada durant
cette période, ce qui porte à 130 le nombre total d'inaugurations pour
l'année.
    Dans le segment américain, les ventes dans des restaurants comparables se
sont accrues de 4,2 % pendant le trimestre, tirant parti d'une augmentation de
8,3 % durant la période comparable de 2006. L'établissement des prix est
responsable de moins d'un demi pour cent de la croissance des ventes au cours
du trimestre. La Société se réjouit du rendement des ventes aux Etats-Unis,
étant donné le contexte difficile dans lequel il s'est produit sur les plans
des ventes et de l'économie. Le segment américain a subi une perte de
0,5 million de dollars pendant le trimestre, ce qui reflète un investissement
continu dans le développement de marchés aux Etats-Unis. La conversion de
devises a réduit les produits et les coûts du segment d'environ 16 %
respectivement durant le trimestre, par rapport à la même période en 2006.
    En tout, 48 restaurants ont ouvert leurs portes aux Etats-Unis pendant le
trimestre et 68 pendant l'exercice, y compris 15 kiosques libre-service dans
des dépanneurs de station d'essence. Dans ce pays, on tire parti d'une
plate-forme de kiosque libre-service Tim Hortons qui est installé dans environ
140 établissements du réseau de dépanneurs d'Irlande et du Royaume-Uni. Bien
qu'elle ne contribue pas beaucoup au bénéfice net à ce moment-ci en raison de
ses volumes plus faibles par comparaison aux établissements non standard
typiques, cette plate-forme permet à la Compagnie d'accroître l'exposition de
sa marque aux Etats-Unis et de créer une autre avenue de croissance
potentielle. Elle propose des portions individuelles de boissons chaudes et
froides ainsi qu'une sélection de beignes et de pâtisseries, et ce, avec des
besoins en immobilisations limités.

    Nouvelles de la Société

    Transition à la haute direction
    -------------------------------
    Le conseil d'administration a annoncé une transition à la haute
direction, avec la nomination de Paul House comme président exécutif du
conseil à plein temps et de Don Schroeder comme président-directeur général, à
compter du 1er mars 2008. En outre, M. Schroeder a été nommé au conseil
d'administration. La Société maintiendra la charge indépendante
d'administrateur principal. Occupée par l'honorable Frank Iacobucci, il s'agit
d'un poste au sein du conseil qui est responsable de surveiller les activités
de ce dernier et la gouvernance et qui s'occupe de la liaison entre le conseil
et la direction. Le président exécutif du conseil est responsable de
l'orientation stratégique globale à titre de conseiller du directeur général
et il dirige le conseil d'administration. Dans l'exercice de ses fonctions, il
continuera de jouer un rôle clé de liaison avec les franchisés. Dans la
nouvelle structure, le président-directeur général est chargé du leadership
opérationnel et de l'exploitation de l'entreprise au jour le jour, du
développement stratégique, en collaboration avec le président exécutif du
conseil, et de la mise en oeuvre des stratégies. Don Schroeder relèvera
directement de Paul House. Pour obtenir des renseignements supplémentaires sur
ce sujet, veuillez consulter l'annonce distincte qui a été publiée le 19
février 2008 ou écouter la conférence téléphonique qui est mentionée un peu
plus loin dans le présent communiqué.

    Nomination de Moya Greene au conseil d'administration
    -----------------------------------------------------
    Mme Moya Greene a été nommée au conseil d'administration. Elle est
présidente-directrice générale et membre du conseil d'administration de la
Société canadienne des postes, l'administration postale canadienne, depuis mai
2005. En 2003 et 2004, Mme Greene a été vice-présidente principale, Efficacité
opérationnelle, chez Bombardier Inc., fabricant majeur de matériel de
transport ferroviaire et d'aéronefs. De 2000 à 2003, elle a occupé le poste de
vice-présidente principale, Produits de la vente au détail, à la Banque
Canadienne Impériale de Commerce, institution financière nord-américaine de
premier ordre. De 1996 à 2000, elle a été directrice générale, Financement des
infrastructures, chez Valeurs Mobilières TD inc., grande entreprise canadienne
de services financiers. Mme Greene possède également de longs antécédents à la
fonction publique. Elle a notamment été sous-ministre adjointe de Transports
Canada (l'autorité fédérale canadienne dans ce secteur) de 1991 à 1996 et, de
1989 à 1991, directrice, Politique générale, de Ressources humaines et
Développement social Canada. Elle est diplômée de l'Osgoode Hall Law School.
En 2003, le journal National Post l'a reconnue comme l'une des 100 femmes les
plus influentes du Canada, tandis que, l'année suivante, l'Ivey School of
Business et le Women Executive Network l'ont nommée parmi les 40 plus
importantes femmes cadres du pays.
    Outre la nomination de Mme Greene et de M. Schroeder à des charges
d'administrateur, le conseil a décidé d'ajouter un ou deux membres
indépendants supplémentaires après un processus de recherche.

    Carte Tim Express(MC)
    ---------------------
    La Société a, en grande partie, terminé le lancement progressif de la
Carte Tim Express électronique rechargeable dans les restaurants standard du
segment canadien durant le quatrième trimestre, soit à temps pour la période
majeure qu'est le temps des Fêtes. La Carte fait appel à la même plate-forme
technologique que le système de paiement MasterCard qui est entré en vigueur
plus tôt en 2007. Les deux initiatives visent à être pratiques pour la
clientèle et à accélérer le service. Elles se trouvent à des stades
relativement précoces de leur lancement respectif auprès des consommateurs,
mais la Société est satisfaite des résultats actuels dans les deux cas. On
prévoit introduire progressivement la Carte Tim Express dans le segment
américain au cours du premier trimestre de 2008.

    Activités liées à un programme de rachat d'actions de 200 millions
    ------------------------------------------------------------------
    de dollars
    ----------
    Au cours du troisième trimestre de 2007, la Société a annoncé un nouveau
programme de rachat d'actions, d'une valeur de 200 millions de dollars, pour
2007-2008, dans le souci constant de créer de la valeur pour les actionnaires.
Pendant le quatrième trimestre, elle a consacré 35,6 millions de dollars à
l'achat de 953 700 actions dans le cadre de cette initiative.

    Déclaration d'un 7e dividende consécutif par le conseil et approbation,
    -----------------------------------------------------------------------
    par celui-ci, d'une hausse de 28,6 % du dividende trimestriel, à 0,09 $
    -----------------------------------------------------------------------
    par action
    ----------
    Le conseil d'administration a approuvé une augmentation à 0,09 $ du
dividende trimestriel. Le premier dividende au nouveau taux sera versé le
17 mars 2008 aux actionnaires inscrits au 3 mars. Selon sa politique actuelle
sur ce sujet, la Société paie, chaque année, en dividendes un montant qui
correspond à entre 20 et 25 % du bénéfice net annuel normalisé de l'exercice
précédent.
    Le dividende sera versé en dollars canadiens à tous les actionnaires qui
possèdent une adresse de résident canadien et dont les actions sont inscrites
auprès de Computershare (agent des transferts de la Société). Pour tous les
autres actionnaires, y compris ceux qui ont la propriété indirecte d'actions
(p. ex., par l'intermédiaire de leur courtier), et ce, peu importe le pays de
résidence, le dividende sera converti en dollars américains le 10 mars 2008,
au taux quotidien fixé à midi par la Banque du Canada, et versé dans cette
devise le 17 mars.

    
    Objectifs et perspectives pour 2008
    -----------------------------------

    La Société a fixé les objectifs de rendement suivants pour 2008 :

    -  une croissance de 10 % du bénéfice d'exploitation
    -  une croissance de 4 à 6 % des ventes dans des restaurants comparables
       au Canada et de 2 à 4 % aux Etats-Unis
    -  l'ouverture de 210 à 250 nouveaux établissements, dont 120 à 140 dans
       le segment canadien et 90 à 110 dans le segment américain, y compris,
       peut-être, des kiosques libre-service(2)
    -  des dépenses en immobilisations de 200 à 250 millions de dollars, dont
       la majorité sera affectée à des investissements destinés à la
       croissance du nombre de restaurants et à des rénovations
    -  un taux d'imposition de 33 à 35 %.
    

    "Bien que nous fassions face à des défis macroéconomiques et à des
activités concurrentielles de vente à rabais qui sont susceptibles d'engendrer
une certaine volatilité d'un trimestre à l'autre, surtout dans le segment
américain, nous croyons que notre proposition relative à la valeur de la
clientèle et notre insistance constante sur des stratégies de croissance
couronnées de succès, comme l'innovation au chapitre du menu, les initiatives
opérationnelles et nos nouveaux systèmes électroniques de paiement, permettent
de nous aider à compenser l'incidence de ces défis", a déclaré Cynthia Devine,
chef de la direction financière.
    Ces objectifs financiers ne sont établis que pour 2008. Ils remplacent et
annulent tous les autres fixés par la Société, y compris les objectifs arrêtés
précédemment pour les ventes à long terme visant des restaurants comparables.
Ces objectifs sont prévisionnels et reposent sur nos attentes et nos
perspectives. Ils n'entreront en vigueur que le jour où ils ont été
originellement établis. Sauf lorsque les lois pertinentes sur les valeurs
mobilières l'exigent, nous ne prévoyons pas mettre à jour nos objectifs
financiers annuels. Ces objectifs et notre rendement en général sont
assujettis à une diversité de risques et d'incertitudes (des "facteurs de
risque") qui sont susceptibles d'avoir une incidence sur notre rendement futur
et la réalisation de ces buts. Vous êtes priés de consulter, à la fin du
présent communiqué, notre règle refuge, qui englobe par référence nos
"facteurs de risque".

    Organisation d'une conférence téléphonique par Tim Hortons à 10 h 30
    --------------------------------------------------------------------
    aujourd'hui, le 20 février
    --------------------------
    Tim Hortons tiendra une conférence téléphonique qui commencera à 10 h 30
(heure normale de l'Est), aujourd'hui. Les investisseurs et le public pourront
écouter la conférence téléphonique d'une des deux façons suivantes. Par
téléphone : Il faudra composer le numéro 416-641-6712 ou 1-800-354-6885. Aucun
code d'accès ne sera nécessaire. Une webémission simultanée de la conférence
téléphonique sera présentée à l'adresse www.timhortons.com. On pourra
réentendre la conférence pendant un an sur le site Web de la Société, à la
rubrique "Archives Audio" de la section "Informations pour les investisseurs".
On sera aussi en mesure de le faire en composant le 416-626-4100 ou le
1-800-558- 5253. Le numéro de réservation pour l'écoute de la conférence en
différé est le 21373595. Un diaporama sera disponible pour coincider avec la
conférence téléphonique. On pourra le consulter à l'adresse
www.timhortons.com, en cliquant sur le bouton "Présentation" dans la section
"Informations pour les investisseurs".

    Règle refuge
    ------------
    Certains renseignements du présent communiqué, particulièrement en ce qui
a trait aux finances et au rendement financier futurs, ainsi qu'aux plans,
prévisions et objectifs de la direction, sont prévisionnels. Pourraient
influencer les résultats réels de la Société et entraîner des écarts
importants entre eux et les résultats escomptés les facteurs exposés dans la
règle refuge de la Société, rédigée aux termes du Private Securities
Litigation Reform Act de 1995, y compris, par référence, les "facteurs de
risque" exposés dans le plus récent formulaire 10-K de la Société, déposé le
9 mars 2007, en plus d'autres facteurs éventuels qui ne sont pas énumérés ou
décrits dans la règle refuge. Par ailleurs, les lecteurs sont avertis de ne
pas se fier indûment aux énoncés prévisionnels du présent communiqué, qui ne
sont pertinents qu'à la date de leur publication. Sauf lorsque les lois
fédérales ou provinciales sur les valeurs mobilières l'exigent, la Société ne
contracte aucune obligation de diffuser publiquement des révisions aux énoncés
prévisionnels renfermés dans le présent communiqué, ni de les mettre à jour
pour tenir compte d'événements ou de circonstances qui se produiront après la
date de diffusion du communiqué ou pour tenir compte d'événements imprévus,
même si les nouveaux renseignements, les événements futurs ou d'autres
circonstances les ont rendus incorrects ou trompeurs. Pour consulter sur le
Web la règle refuge de la Société, veuillez vous rendre au site
www.timhortons.com/safeharbor.html (en anglais).

    
    (1)  La croissance totale des ventes à l'échelle de la chaîne englobe les
         ventes dans les restaurants de la société et les franchises. Environ
         98 % de notre système était franchisé, au 30 décembre 2007. La
         croissance des ventes à l'échelle de la chaîne est déterminée au
         moyen d'un taux de change constant qui exclut les effets de la
         conversion des devises étrangères. Les ventes en dollars américains
         sont converties en ventes en dollars canadiens à l'aide du taux de
         change moyen de l'année de référence pour la période visée. Au cours
         du quatrième trimestre de 2007, la croissance des ventes à l'échelle
         de la chaîne a été de 7,9 % par rapport au même trimestre de 2006.
         Les ventes à l'échelle de la chaîne ont une incidence sur nos
         recettes au titre des redevances de franchisage et de la location
         ainsi que sur nos ventes de distribution. Les changements dans les
         ventes à l'échelle de la chaîne dépendent de l'évolution des ventes
         pour des restaurants comparables et celle du nombre
         d'établissements.

    (2)  Parmi les 198 restaurants ouverts en 2007, on trouve 15 kiosques
         libre-service aux Etats-Unis qui tirent profit du modèle de kiosque
         non standard qui existe en Irlande et au Royaume-Uni. Grâce à ces
         établissements, la Société est en mesure de faire connaître la
         marque et de créer de la valeur clientèle avec des dépenses en
         immobilisations limitées. Pour 2008, l'objectif fixé pour
         l'ouverture de restaurants aux Etats-Unis reflète un plus grand
         nombre d'inaugurations prévues d'endroits non standard, y compris,
         peut-être, des kiosques libre-service supplémentaires.
    

    Vue d'ensemble de Tim Hortons Inc.
    ----------------------------------
    En fonction de la capitalisation boursière, Tim Hortons a atteint le
quatrième rang parmi les plus grandes chaînes de restaurants à service rapide
en Amérique du Nord qui sont des sociétés ouvertes, ainsi que le premier rang
au Canada. L'entreprise satisfait les goûts de nombreux consommateurs grâce à
son menu qui propose du café et des beignes, des cafés de qualité supérieure,
des cappuccinos aromatisés, toute une gamme de thés et de tisanes, des soupes
maison, des sandwichs frais et des pâtisseries fraîches. Au 30 décembre 2007,
la chaîne Tim Hortons comptait 3 221 établissements, dont 2 823 au Canada et
398 aux Etats-Unis. Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Société,
veuillez consulter le site www.timhortons.com.





Renseignements :

Renseignements: INVESTISSEURS: Scott Bonikowsky: (905) 339-6186 ou
investor_relations@timhortons.com; MEDIAS: Rachel Douglas: (905) 339-6277 ou
douglas_rachel@timhortons.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.