Thailande - Reporters sans frontières dénonce la censure imposée aux médias favorables aux "chemises rouges" en vertu de la loi sur l'état d'urgence



    MONTREAL, le 22 avr. /CNW Telbec/ - Après les manifestations violentes du
13 avril 2009 à Bangkok, les forces de sécurité ont censuré, fermé et interdit
plusieurs médias liés au Front uni de la démocratie contre la dictature (UDD)
des "chemises rouges". En vertu du décret d'urgence, les autorités ont
perquisitionné des radios communautaires basées dans le nord et l'est du
royaume. Et les fournisseurs d'accès se sont vus ordonnés de censurer au moins
67 sites Internet liés au mouvement politique de Thaksin Shinawatra. Reporters
sans frontières dénonce cette discrimination à l'encontre de l'information.
    "Reporters sans frontières condamne fermement les violences commises par
les partisans de l'UDD, mais dénonce les représailles entamées par les
autorités à l'encontre des médias liés à ce mouvement. Si des appels à la
violence ont été lancés, ils doivent être sanctionnés par la justice, et non
pas de manière arbitraire par la police. Cette manière d'agir remet en
question "la volonté de réconcilier les différents partis politiques" que le
gouvernement a exprimée dès son entrée en fonctions. Nous appelons à la levée
de la loi sur l'état d'urgence, qui ne fait que bloquer l'accès à
l'information et cultiver un climat de peur", a déclaré l'organisation.
    Le porte-parole du Parti démocrate (au pouvoir) a affirmé que les radios
avaient été fermées pour avoir "incité à la violence". De leur côté, les
leaders de l'UDD ont dénoncé le manque d'indépendance des principaux médias
qui auraient "diabolisé" leur mouvement.
    Plusieurs équipes de télévision ont été malmenées par des "chemises
rouges" au cours des premiers jours des manifestations. Ainsi, des
manifestants avaient contraint la chaîne gouvernementale NBT TV à cesser ses
opérations dans le Nord-Est, après avoir assiégé les locaux.
    Dénonçant la désinformation sur les manifestations de l'UDD, un site
Internet en anglais a été créé, basé sur diverses sources d'informations en
thai (http://redshirtreport.wordpress.com/).
    L'organisation rappelle que dans les semaines qui ont suivi le coup
d'Etat de 2006, les autorités avaient déjà fermé des centaines de radios
communautaires jugées favorables à Thaksin Shinawatra.
    Consultez la liste des sites Internet censurés par le ministère de
l'Information depuis le 18 avril 2009 : http://thainetizen.org/node/536.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.